Une formation accessible et tout commence...

Découvrir les vins et cépages de Savoie

La Savoie se concentre surtout sur le vin blanc, qui représente plus de 70% de sa production. Les vignes de Savoie sont majoritairement implantées en coteaux sur des terroirs d’altitudes. La Haute Savoie comprend 20% du vignoble savoyard. La Savoie viticole est dominée par l’AOC vin de Savoie qui en couvre chaque domaine. Le vignoble savoyard est composé de 23 cépages différents. Aussi, nous nous concentrerons aujourd’hui sur les principales vignes utilisées pour ses vins blancs et pour ses vins rouges. Cette région produit des vins reconnaissables où chaque domaine apporte une touche d’originalité supplémentaire. Par ailleurs, la Savoie possède énormément de cépages endémiques, cultivés en plus petite quantité comme le gringet (blanc) ou le persan (rouge). Presque chaque domaine a son appellation, ce qui rend la terre vinicole de Savoie très riche et contribue à la diversité des cépages des régions viticoles de France. Si vous voulez en savoir plus, suivez-nous.

 

Le vin blanc de Savoie

Vous l’aurez bien compris, la Savoie brille en France et dans le monde grâce à son vin blanc. Chaque domaine produit des vignes et donc des vins que l’on ne retrouve pas ailleurs. Le premier que l’on va nommer est présent seulement en terre savoyarde. Le jacquère est le cépage star de la Savoie. Il est utilisé dans la plupart des vins blancs produits et représente 50% de la surface du vignoble savoyard. Si le jacquère est aussi important c’est parce qu’il est la matière première aux six crus de la Savoie, l’Apremont, l’Abymes, le Chignin, le Saint-Jeoire-Prieuré, le Cruet et le Jongieux. D’ailleurs pour pouvoir prétendre à l’appellation de ces crus, les viticulteurs doivent utiliser au moins 80% de jacquère dans leur élaboration.

 

Le deuxième est la roussette de Savoie ou l’altesse. Ce raisin offre des vins blancs très complexes, souvent floraux mais qui peuvent aussi se parer de notes minérales. On peut retrouver la roussette accompagnée d’un nom de cru sur une bouteille comme la roussette de Savoie Cru Marestel. La roussette doit être utilisée au minimum à 80% de l’élaboration du Crépy ou du Marignan pour bénéficier de l’appellation. 

Le chasselas, cultivé tout autour du lac Léman, donne des vins blancs dotés d’arômes assez capricieux avec des notes de fleurs sauvages et de pain grillé.

Nous pouvons rapidement énoncer la roussanne qui donne un vin blanc assez gras et généreux. Elle donne en mono-cépage du Chignin-Bergeron, provenant du domaine de Chignin-Bergeron. Ce vin se distingue du Chignin classique par sa structure plus marquée, mais qui apporte un peu moins de fraîcheur en bouche.

 

Le vin rouge de Savoie

La Savoie produit des rouges assez légers mais qui restent vifs en bouche. Elle décline également les grains de gamay en rosé très frais, idéal pour un apéritif. Le gamay est très productif. Il donne un vin très fruité et gourmand en bouche. Mais ce n’est pas la vigne la plus répandue sur les différents domaines. 

C’est la mondeuse qui représente 12% du vignoble de Savoie et la majorité de ses vins rouges. Elle donne un vin solide et très tannique. Son vin se termine, le plus souvent, sur des notes puissantes de fruits rouges ou noirs. Elle donne à la Savoie deux Crus rouges mono-cépages : l’Arbin et le Saint-Jean-de-la-Porte. Ces deux crus sont représentatifs de ce qu’apporte la mondeuse dans un vin. Ils ont des notes de poivre assemblées à des fruits noirs comme le cassis. La mondeuse est cultivée principalement sur les communes de Saint-Jean-de-Chevelu et Saint-Jean-de-la-Porte.

 

Le dernier cépage que l’on retrouve en Savoie est le pinot noir. Il est plus connu comme star de la Bourgogne mais est aussi très répandu dans le monde et en France. Puissant mais gardant une grande finesse dans ses notes automnales, il sert surtout dans les assemblages des vins rouges de Savoie. Le pinot est un vin élégant qui se termine par une pointe d’acidité pour laisser entrevoir toute sa complexité. C’est pourquoi il est prisé des viticulteurs pour leur production de vin rosé.

 

Le vignoble du Savoie-Bugey AOC

Si vous êtes adepte du vin de Savoie, il vous est peut-être déjà arrivé de voir sur la bouteille de vin que vous venez d’acheter, une appellation un peu étrange : Savoie-Bugey. On ajoute aux vins de Savoie les vignes du vignoble du Bugey. Le vignoble du Bugey est situé entre le Jura et la Savoie et partage les caractéristiques de leurs domaines respectifs. En plus de l’AOC Bugey, ce vignoble regroupe trois appellations. Le Bugey Manicle rouge ou blanc, est un vin structuré autour d’une pointe d’acidité achevant sa dégustation. Le Bugey Montagnieu est un vin rouge situé sur les coteaux de la vallée du Rhône. Il est le résultat de l’assemblage de jacquère, chardonnay, gamay, pinot noir et mondeuse. Le dernier est le Bugey mousseux. Comme son nom l’indique, c’est un vin effervescent classique déclinable en rosé grâce au gamay ou au pinot noir. Le Bugey mousseux est un vin récemment reconnu car il profite de son appellation seulement depuis 2009. Un seul domaine l’élabore pour le moment mais il ne devrait pas tarder à s’étendre à d’autres.

 

En savoir plus sur les cépages  :