Une formation accessible et tout commence...
Métier Prothésiste ongulaire / Styliste ongulaire

Métier
Prothésiste ongulaire / styliste d'ongles

Le métier de prothésiste ongulaire est un métier du secteur de la beauté qui vise à magnifier et protéger les ongles. Les missions principales d’une prothésiste ongulaire sont les suivantes :

 

  • Ecoute et conseil de la demande de la clientèle ;
  • Pose de faux ongles, pose de vernis simple à motif ou à effets et pose de bijoux d’ongles ;
  • Suivi des tendances et innovations ;
  • Prodiguer conseils en entretien des ongles et des faux ongles.

 

Pour devenir prothésiste ongulaire :

Formez-vous à distance et obtenez votre certification de prothésiste ongulaire !

 

MA BROCHURE GRATUITE

Quelles sont les missions de la prothésiste ongulaire / styliste d’ongles ?

Missions de la prothésiste ongulaire / styliste d’ongles

Le métier de prothésiste ongulaire concerne l’embellissement des mains et des ongles et non le soin des ongles. La prothésiste ongulaire doit maîtriser différentes techniques selon le protocole attendu par la profession :

 

  • Les réparations : techniques semblables à celle de l’extension d’ongle, la prothésiste ongulaire doit réparer tout incident sur l’ongle ;
  • La “french” ou “french manucure” : technique qui consiste à dessiner une bande blanche sur le bout de l’ongle et de recouvrir l’ensemble d’un vernis nude ou rosé ;
  • Le modelage : technique qui nécessite la maîtrise de la pose de capsules, de la pose de chablons et de la pose de faux ongles en porcelaine ;
  • L’extension : technique qui consiste à rallonger un ongle trop court ou rongé par la pose de capsule ou par l’utilisation de chablons
  • Le remplissage : technique qui consiste à entretenir les faux ongles (en résine ou en gel) ;
  • La dépose : technique qui consiste à retirer les capsules, les chablons, la resine ou le gel.

 

Prothésiste ongulaire : quelles sont les techniques indispensables ?

  • Les compétences pour se lancer dans la prothésie ongulaire

    Outre des qualités humaines très fortes, la prothésiste ongulaire doit parfaitement maîtriser les règles d’accueil client en institut de beauté et les techniques de vente. Le métier de prothésiste ongulaire fait appel à des qualités artistiques développées. Les compétences requises sont les suivantes :

     

    • Etre à l’écoute des besoins des clients, savoir répondre à des besoins parfois mal cernés par les clients eux-mêmes ;
    • Savoir conseiller, vendre des produits adaptés au soin et à l’embellissement des ongles ;
    • Assurer un diagnostic complet de l’état des ongles ;
    • Maitriser les protocoles d’embellissement des ongles ;
    • Maitriser les protocoles de pose gel, résine, french manucure, etc. ;
    • Savoir gérer un stock ;
    • Respecter les règles d’hygiène et sécurité ;
    • Faire preuve de créativité et se former en permanence aux nouvelles tendances et aux nouvelles techniques.
    • La styliste d’ongles doit connaître toutes les tendances émergentes comme le BabyBoomer (french manucure en dégradé), le foil (dentelle pour ongles), les mini-billes, la résine en 3D ou l’effet aquarium, l’effet pull, velvet

     

     

  • Débouchés après une formation de prothésiste ongulaire / styliste d’ongles

    Le ou la professionnelle peut choisir d’exercer en institut spécialisé, dans les bars à ongle, en salon de coiffure ou au sein d’une franchise.

    Un prothésiste ongulaire peut également choisir d’ouvrir son entreprise en se déclarant  auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA). Elle pourra ensuite ouvrir son propre institut et travailler en indépendant que ce soit à domicile ou dans votre propre institut.

     

    La styliste d’ongle peut également choisir de passer son CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie. Cela lui permettra d’élargir sa gamme de prestations en pratiquant des soins de manucure et de pédicure et pourquoi pas du maquillage ainsi que des prestations d’épilation.

     

    Je découvre la formation CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie

     

     

  • Prothésiste Ongulaire et esthéticienne, quelle différence ?

    Le métier de prothésiste ongulaire peut s’exercer en institut de beauté, dans des salons de coiffure ou en spa. Néanmoins, il ne faut pas confondre une esthéticienne avec une prothésiste ongulaire. En janvier 2016, par un courrier signé par la Secrétaire d’Etat, chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire, Madame Martine Pinville, a clarifié un aspect important du métier :

     

    « L’activité de prothésiste ongulaire non assortie de prestation de manucure n’est pas soumise à l’obligation de qualification professionnelle prévue par l’article 16 de la loi du 5 juillet 1996, et ne nécessite donc pas la détention d’une qualification d’esthéticien pour son exercice. »

     

    Autrement dit, le CAP esthétique n’est pas obligatoire pour exercer le métier de prothésiste ongulaire. Cela confirme que la justification d’une qualification d’esthéticienne n’est aucunement demandée pour l’exercice de la pose de faux ongles.

  • Salaire d’une prothésiste ongulaire : combien gagne une prothésiste ongulaire ?

    Le salaire de départ est de 1 589, 47 euros brut mensuel, soit le Smic. celui-ci peut se voir augmenter au fur et à mesure de l’experience acquise.

     

    Si la prothésiste ongulaire est indépendante, le salaire varie en fonction du nombre de prestations. Mais compte tenu de son investissement, la prothésiste ongulaire peut gagner davantage qu’une salariée. Il lui faudra un minimum de cinq clientes par jour pour des prestations d’un montant de 40 euros pour pouvoir faire face à ses dépenses (coût des produits, charges…) et de sept à neuf clientes par jour pour rentabiliser son activité.

     

     

    Devenez prothésiste ongulaire !

    Je découvre la formation prothésie ongulaire

     

     

La prothésie ongulaire en chiffres

 

La prothésie ongulaire est un secteur novateur sur le marché des métiers la beauté. Entre protection et embellissement des ongles, cette spécialité de l’esthétique est désormais un métier à part entière. En effet, le secteur de la prothésie ongulaire présente une croissance exponentielle depuis quelques années. D’après la CNEP (Confédération Nationale de l’Esthétique Parfumerie), les bars à ongles et instituts spécialisés dans la prothésie ongulaire se sont multipliés depuis quelques années : il en existe plusieurs 9 000 en France qui emploient plus de 15 000 salariés. L’onglerie compte pour 15% du marché de l’esthétique. Si vous souhaitez exercer ce métier, n’attendez plus, la profession est porteuse et l’emploi fréquent !

 

Comment devenir prothésiste ongulaire ?

Légalement aucun diplôme n’est exigé pour exercer le métier de prothésiste ongulaire. Néanmoins, il est préférable d’effectuer une formation afin d’acquérir les bases de protocoles techniques qu’il conviendra de solidifier par l’expérience. Il est parfois conseillé de passer le CAP esthétique mais ce n’est pas un prérequis. Ce sont vos qualités manuelles et votre bon sens de la communication qui, doublé d’un entraînement pratique et de connaissances théoriques spécifiques au métier, vous permettra de faire votre place dans ce milieu.

 

Vous souhaitez apprendre les différentes techniques de la prothésie ongulaire ? Découvrez notre formation à distance et devenez prothésiste ongulaire en quelques mois seulement ! 

 

Formation à distance au métier de Prothésiste Ongulaire, comment la choisir ?

Comment devenir prothésiste ongulaire ?

 

 

Qu’est-ce qu’une prothésiste ongulaire ?

Le ou la prothésiste ongulaire est une professionnelle de l’embellissement des ongles. On parle de prothésie ongulaire pour désigner plus communément la pose et la décoration de faux ongles. Désormais, les techniques ont bien évolué. Les prothésistes ongulaires n’utilisent plus seulement des extensions (aussi appelées capsules) en plastique collée sur l’ongle mais aussi des stickers appelés chablon qui permettent un rendu plus naturel. Il existe aussi ce qu’on appelle les ongles en porcelaine. Ce sont des faux ongles en fibre de verre, plus fins et plus naturels. Le ou la prothésiste ongulaire peut également poser du vernis permanent ou semi-permanent directement sur l’ongle naturel pour le protéger et/ou l’embellir.

Le métier de styliste d’ongles ou prothésiste ongulaire demande un véritable travail créatif et personnalisé en fonction des clientes : pose de vernis, motifs à main levée, mise en place d’éléments comme des strass, des « water decals » (décalcomanies) et effets spécifiques (chromés, dégradés de couleur, laqués, nacrés, holographiques…)

 

Prothésiste ongulaire : à la découverte des techniques émergentes de l’onglerie

 

 

Votre formation Prothésie ongulaire 

 

Les qualités d’un prothésiste ongulaire

Les qualités d’un prothésiste ongulaire
  • Une grande habileté manuelle : la dextérité du, ou de la professionnelle est indispensable dans ce métier minutieux
  • Sens esthétique : pour décorer les faux ongles au rythme des nombreuses nouvelles tendances qui animent le marché chaque mois
  • Patience : la patience va de pair avec la minutie dans ce métier qui opère sur des petites surfaces par des gestes précis et lents.
  • Sens commercial : le ou la prothésiste ongulaire doit savoir conseiller et vendre ses prestations en fonction de chaque client
  • Un bon sens de la communication : pour pouvoir bien vendre ses prestations et satisfaire ses clients, le ou la professionnelle doit pouvoir communiquer avec sa clientèle afin de bien comprendre ses envies et besoins.
  • Une attention à l’hygiène : le respect de l’hygiène est très important dans ce métier où les outils et matériaux doivent être entretenus, conserver et laver correctement pour éviter tout risque de transmission de maladie comme les mycoses ou les verrues par exemple.

 

Pour en savoir plus lisez aussi : 

 

Comment se former ?

Ma formation Prothésiste Ongulaire

L'équipe pédagogique d'Espace Concours vous propose une préparation à distance complète

Dernières actualités