Une formation accessible et tout commence...

Tout connaître des vins et cépages de Loire

Nous continuons notre tour des régions vinicoles de France et nous déposons aujourd’hui nos bagages dans la vallée de la Loire. On y découvre ce que chaque domaine peut offrir tout en contemplant les châteaux d’Anjou ou de Touraine. Suivez-nous pour comprendre les spécificités des cépages du Val de Loire.

 

Des vins protégés par une appellation

Les vins de Loire sont protégés par l’IGP, ou indication géographique protégée “Val de Loire”. Cette appellation est divisée en quatre grands vignobles :

 

  • Les vignobles du Centre-Loire, situés majoritairement entre Bourges et Sancerre.
  • Les vignobles de la Touraine, situés le long de la Loire, d’Orléans jusqu’à Chinon en passant par Tours. On peut ajouter à ce vignoble ceux au nord le long du Loir et de Vendôme.
  • Les vignobles d’Anjou-Saumur, regroupés autour d’Angers et de Saumur.
  • Les vignobles nantais, longeant la Loire. Ils sont groupés tout autour de Nantes, allant d’Ancenis à Pornic.

 

Les vignobles nantais

La très grande majorité de la production de ce vignoble concerne le vin blanc. Comment parler des vins nantais sans évoquer l’acidité et le caractère joueur du muscadet ? Les vignes vouées à sa production correspondent à plus de 90% du domaine vinicole nantais. On peut y trouver tout de même quelques vins rouges et rosés, qui ne déméritent pas et peuvent parfaitement contenter les passionnés de vin. C’est le cas du Coteaux-d’ancenis, par exemple.

 

Le cépage du muscadet est le melon de Bourgogne. Non ce n’est pas un concurrent au melon Charentais. C’est simplement un cépage qui tient son nom de la taille importante des grains de raisin qu’il produit. Appartenant aux cépages blancs, il apporte une fraîcheur aux vins dans lesquels il s’assemble. Comme son nom l’indique, il provient de Bourgogne mais prend toute son envergure au travers de l’appellation du muscadet. Il donne des arômes iodés, mais garde une grande souplesse en bouche. Un attribut qui fait de lui le meilleur ami des plateaux de fruits de mers et des poissons. Le muscadet se décline en trois appellations, toutes ayant leurs qualités propres selon le domaine vinicole. Le plus produit est le muscadet-Sèvre-et-Maine. À côté de lui et de ses 8000 hectares de culture, les deux autres font pâles figurent. Le muscadet-Côtes-de-Grandlieu atteint difficilement les 300 hectares, tandis que le muscadet-Coteaux-de-la-Loire ne dépasse pas les 200 hectares.

 

Le deuxième vin blanc que l’on retrouve partout au bout de la vallée de la Loire est le gros-plant du pays nantais. Il est également connu sous le nom simplifié de gros-plant. Issu majoritairement du cépage de la folle-blanche, il remplit parfaitement son rôle de vin blanc sec et vif. La folle est un cépage précoce qui redoute les gelées du printemps. Elle donne un vin peu sucré et avec une acidité marquée. Voisin du muscadet, le gros-plant est un vin sec avec une certaine acidité et une robe située entre le jaune pâle et le vert. La folle-blanche se trouve à peu près sur les mêmes vignobles que le muscadet et partage souvent un domaine.

Les vignobles d’Anjou-Saumur

Contrairement à sa voisine nantaise, la région de l’Anjou produit tout type de vins réparti plus équitablement, même si la production de rosé reste la filière viticole typique du terroir. Le vin rosé et le vin rouge correspondent chacun à un tiers de la production totale. Le reste est divisé entre l’élaboration de vin blanc et de vin effervescent.

 

Au niveau des cépages, le rosé est produit à partir de gamay et de grolleau. Le gamay est très productif et permet un rendement important. Il donne un vin très fruité et gourmand en bouche. Le grolleau donne des vins très frais et aromatiques. Il est surtout utilisé en vin rosé ou gris. Ils peuvent être assemblés avec du cabernet franc et du cabernet sauvignon. 

Lorsque les deux cabernets sont utilisés seuls c’est surtout pour la production de vin rouge. Le cabernet franc a moins de couleur que le cabernet-sauvignon mais est plus structuré et plus parfumé. Il donne des vins aux notes végétales profondes souvent associés à des arômes de fruits murs et épicés.

 

Les vins blancs sont majoritairement à base de chenin blanc, tout comme les vins effervescents. Les vins blancs de cette région se déclinent selon tous les goûts, avec des vins secs ou moelleux. Les amateurs de vins sucrés vont être servis avec les vins de l’appellation coteaux-du-layon. Ces vins blancs liquoreux sont issus à 100% du chenin et arborent une robe miel très attirante.

 

Il existe encore une autre division entre les vins d’Anjou. Il existe “l’Anjou noir” et “l’Anjou blanc”, situé vers Saumur. Leurs couleurs n’ont aucun rapport avec la teinte des vins mais des roches sédimentaires des sols.

Le vignoble de Touraine

Ce vignoble s’étend sur six départements, ce qui explique la grande diversité de vins et les particularités de chaque domaine. Le vin de Touraine est reconnu dans toute la France et comporte dix-sept appellations. Comme ses voisins, les cépages majoritaires sont le chenin (blanc) et le cabernet franc (rouge), mais sa spécificité est de cultiver aussi du sauvignon pour les vins blancs typique de la Loire et de la vallée du Cher. On retrouve aussi la présence du gamay et du grolleau pour le vin rouge et le vin rosé.

 

Avec le sauvignon, les viticulteurs ont le choix. Il peut être utilisé pour des vins liquoreux ou pour des vins très secs. Avec des notes de poireaux cuits et de silex, mais aussi de fruits des bois, il s’adapte naturellement à de nombreux plats et entrées.

 

Concernant le vin rouge, nous avons choisi de nous concentrer sur deux vins rouges AOC représentatifs de cette région viticole: le chinon et le bourgueil.

Le chinon est produit à base de cabernet franc et de cabernet sauvignon. Vin rouge de caractère, il accompagnera à merveille une viande rouge. À l’inverse, le bourgueil et le saint-nicolas-de-bourgueil sont des vins plus légers. Ils pourront vous accompagner durant tout un repas. Son cépage prédominant est le cabernet franc.

 

Le vignoble de Touraine compte également les vignobles proches de Vendôme. Ceux-ci produisent le coteau-du-vendômois notamment, un vin rouge facile et léger.

Les vignobles du Centre-Loire

Si le sauvignon a déjà une place de choix dans l’élaboration des vins de Touraine, il est une véritable star dans les vignobles du Centre-Loire. Ce cépage représente plus de 80% de la production des vignes. Il est présent dans chaque domaine.

 

Le reste de la production est destiné majoritairement au pinot noir comme monocépage du sancerre et du menetou-salon et en assemblage pour les vins des coteaux-du-giennois et de châteaumaillant. Le pinot noir est le cépage rouge le plus planté au monde. Il est le cépage phare de la Bourgogne. Puissant et intense mais gardant une grande finesse dans ses notes automnales de sous-bois et de pruneau, le pinot est un vin élégant qui se termine par une pointe d’acidité pour laisser entrevoir toute sa complexité.

 

Le vin emblématique de cette région viticole est le sancerre. Il se décline en blanc, rouge ou rosé selon les envies. Ce vin est très réputé à l’international et en France. Les sancerres blancs sont très précis et subtils et relèvent d’une minéralité affirmée. Les rouges gardent l’élégance et la finesse des blancs, mais s’imposent avec plus de fermeté. Les rosés deviennent plus gourmands et frais et retrouvent tous leurs arômes de fruits rouges.

 

Par ailleurs les vins du Centre-Loire comprennent également le terroir orléanais, surtout concentré sur le vin rouge. Le cabernet franc, cultivé sur les communes de Saint-Hilaire-Saint-Mesmin et Cléry-Saint-André, commence à s’imposer à la table des vins de France. Il réserve quelques belles surprises aux amateurs ne s’y étant pas encore risqués.

Les vins communs aux différents vignobles de la vallée de la Loire

Au-delà des sous-divisions des vignobles, deux vins sont produits dans toute la région vinicole de la vallée de la Loire avec les principales vignes de la région : le chenin blanc et le chardonnay pour les blancs et le cabernet-franc, le cabernet-sauvignon et le chenin noir pour les rouges. Le premier est le crémant de Loire, un vin effervescent mousseux, produit à partir de quasiment tous les cépages présents en Val de Loire. Le deuxième vin emblématique de cette région est le rosé de Loire. Il est produit à partir des mêmes cépages rouges que le crémant auxquels se rajoutent le grolleau et le gamay. On retrouve ces vins d’un domaine à l’autre, mais chacun a développé ses spécificités selon le sol ou le climat.

 

En savoir plus sur les cépages  :