Une formation accessible et tout commence...

Tout savoir sur les cépages et les vins prestigieux de Bourgogne

La Bourgogne est une région emblématique des vins de France. Elle fait figure d’excellence dans le monde entier et ses vins font partie des plus prisés chez les amateurs de vin rouge et de vin blanc. Contrairement aux autres régions qui combinent de nombreux cépages, la Bourgogne se concentre sur deux vignes, ce qui lui donne son caractère unique. En Bourgogne un terroir se nomme climat. Avec ses deux vignobles mythiques, La Côte de Nuits et la Côte de Beaune, le vignoble bourguignon fait rêver tout œnologue débutant ou confirmé. Si l’évocation d’un domaine de chambertin millésimé ou d’un domaine de meursault millésimé, vous laisse indifférent, ne bougez pas, nous vous expliquons tout pour que vous ne passiez plus à côté du nectar bourguignon.

 

La hiérarchisation des vins de Bourgogne

Le vignoble de Bourgogne est traditionnellement divisé en cinq secteurs au sein desquels se positionne une hiérarchisation en quatre niveaux, allant des appellations régionales jusqu’aux Grands Crus, représentatifs du vignoble bourguignon.

Les appellations régionales bourgogne comprennent un territoire très vaste recouvrant les départements de l’Yonne, de la Côte d’Or, de la Saône et Loire et du canton de Villefranche-sur-Saône. Les experts en géographie parmi vous s’en seront sûrement rendu compte, l’appellation régionale de Bourgogne inclut donc le vignoble du Beaujolais. Effectivement, les crus de cette région sont rattachés juridiquement à la Bourgogne et sont produits sous l’appellation bourgogne-gamay.

 

Il existe quatre niveaux de hiérarchisation des vins de Bourgogne. Les appellations régionales représentent 50% de la production, les appellations communales ou de villages 30%, tandis que les premiers Crus atteignent difficilement les 10% de la production totale. Ces vins sont complétés par Grands Crus qui correspondent au Saint Graal de la viniculture bourguignonne. À noter que cette appellation prestigieuse ne représente que 1 ou 2% de la production totale des vins

 

Par ailleurs, il faut aussi savoir qu’en dehors de la Champagne, un vin millésimé n’est pas forcément un critère qualitatif. La plupart des vins tranquilles français le sont. Tout simplement, un vin est millésimé lorsque le vigneron revendique le millésime et peut donc l’inscrire sur la bouteille.

Les cépages emblématiques de la Bourgogne

La grande majorité des vins de Bourgogne sont produits à partir des deux cépages emblématiques de ce vignoble : le pinot noir pour le vin rouge et le chardonnay pour le vin blanc.

Le pinot-noir représente 30% de la production totale des vins du vignoble bourguignon. Il donne des vins puissants et intenses mais qui gardent une grande finesse en bouche. Selon le domaine, le pinot exprime des notes automnales se terminant par un peu d’acidité pour laisser entrevoir toute la complexité du vin de Bourgogne.

Le chardonnay est le deuxième cépage phare de ce vignoble. Il représente 60% de la production totale. Ce cépage à la gamme aromatique complexe produit des vins blancs secs qui prennent toute leur envergure grâce à chaque climat bourguignon.

 

On retrouve quelques autres types de vignes mais leur production reste anecdotique. Elles sont utilisées dans l’assemblage d’une appellation en particulier comme le sauvignon dans la région de Saint-Bris-le Vineux utilisé pour produire l’AOC Saint-Bris

 

Néanmoins, nous pouvons énoncer l’aligoté qui est un cépage blanc typique du pays du Bouzeron. L’aligoté donne un vin vif et nerveux avec des arômes de fruits secs et de citron. Il vaut mieux le boire rapidement pour qu’il garde toute sa fraîcheur. On le retrouve essentiellement dans la confection du Bourgogne-Aligoté.

 

La Bourgogne produit également une AOC effervescente : le crémant de bourgogne.

 

Les appellations prestigieuses de Bourgogne

 

Le Chablisien

Ce vignoble est réputé pour ses vins blancs secs, élégants et minéraux. En effet les climats du Chablisien donnent au chardonnay des caractéristiques uniques, avec des arômes issus directement du sol, oscillant entre le caillou mouillé et le silex chauffé, si particuliers au chablis. On retrouve les appellations régionales bourgogne et crémant-de-bourgogne qui est un vin effervescent élégant et droit. Mais la star de cette région est et reste le chablis qui se divise entre les chablis premiers Crus et les chablis Grands Crus.

 

La Côte de Nuits

Ce vignoble est le premier auquel on pense lorsque l’on souhaite évoquer l’excellence des vins de Bourgogne. Le vignoble de la Côte de Nuits tire son nom de l’association entre le département de la Côte d’Or et Nuits-Saint-George, un des villages sur lequel il est situé. Il est majoritairement couvert de pinot-noir, avec une production avoisinant les 90% de vin rouge. Chaque domaine a ses particularités mais nous pouvons tout de même généralement considérer les vins rouges de ce vignoble comme ayant une grande profondeur et une densité exacerbée. Si la Côte de Nuits est un vignoble réputé grâce aux noms prestigieux qu’elle produit comme les appellations Gevrey-Chambertin, Vosnes-romanée, Nuits-Saint-George…, elle devient un vignoble mythique, grâce aux 24 Grans Crus sur son territoire, dont les noms illustres de romanée-conti et chambertin

 

La Côte de Beaune

En bourgogne, la Côte de Beaune est le paradis des amateurs de vin blanc et de vin rouge, où chaque domaine nous offre un monde vinicole à découvrir. Ce vignoble suit le prolongement de la Côte de Nuits jusqu’à Chagny. Bien qu’étant une région vinicole polyvalente, la Côte de Beaune doit sa réputation aux vins blancs qui la compose, notamment aux sept Grands Crus blancs issus du chardonnay : corton-charlemagne, montrachet, charlemagne, bâtard-montrachet, bienvenues-bâtard-montrachet, chevalier-montrachet et criots-bâtard-montrachet. Cependant le vin rouge représente 60% de sa production. Les vins rouges de la Côte de Beaune sont également réputés, comme les premiers Crus Pommard et Volnay, ou le seul Grand Cru rouge de ce vignoble, le corton.

 

La Côte Chalonnaise

Ce vignoble doit son nom à la ville de Chalon sur Saône. Ce vignoble est le moins étincelant de la région bourguignonne, effacé par l’excellence de ses voisins. Néanmoins, la Côte Chalonnaise offre des vins de caractère à découvrir. De plus, elle regroupe deux particularités. La première est la culture quasiment exclusive de l’aligoté pour la production du Bouzeron, seule AOC régionale de Bourgogne issu de l’aligoté en mono-cépage. Par ailleurs, La Côte Chalonnaise se distingue par sa forte production de crémant de bourgogne AOC.

 

Le Mâconnais

Le Mâconnais est le vignoble le plus étendu de Bourgogne et produit majoritairement du vin blanc. L’AOC régionale mâcon produit quelques vins rouges et quelques rosés, mais le chardonnay domine cette région avec les appellations : pouilly-loché, pouilly-vinzelles, saint-véran et viré-clessé et le puilly-fuissé. Cette région ne comporte pas de Grands Crus, mais chaque domaine tire à sa façon le meilleur du chardonnay et offre des vins blancs secs de grande qualité.

 

En savoir plus sur les cépages :