Une formation accessible et tout commence...

Les cépages et les vins de Provence

Le vignoble provençal s’étire sur 200km entre le soleil de la Méditérranée et la majesté des Alpes. Cette région aux allures de carte postale profite d’un climat idéal pour faire pousser de nombreuses vignes gorgées de chaleur qui donnent des vins gourmands et profonds. La Provence se différencie des autres régions de France et de leurs cépages, par des vignes endémiques et une production centrée majoritairement sur le rosé. Si vous n’êtes pas familiers de ces vins aux arômes particuliers mais que vous rêvez d’en remplir votre cave, cet article est pour vous.

 

Les principaux cépages blancs de Provence

Le cépage Rolle, que vous connaissez peut être sous son appellation corse, le vermentino, est typique des arômes floraux des vins de Provence. Il donne un vin blanc avec une belle couleur pâle et quelques reflets verts. Il est bien équilibré avec des arômes de fruits secs et d’herbes. Selon le domaine ou il est cultivé, il apporte plus ou moins de gras au vin.

 

L’ugni-blanc  donne un vin sec, plus ou moins jaune pâle selon chaque domaine. C’est un cépage à fort rendement. Même s’il est pauvre en arôme, il apporte une touche de fraîcheur au vin avec des notes fruitées élégantes.

 

La clairette est un cépage typiquement méridional. Elle donne une robe épaisse au vin qui évoque la chair des fruits blancs. Dans la vallée du Rhône la clairette est associée au muscat à petits grains pour vinifier l’AOP Clairette de Die.

 

Le sémillon offre des vins secs de grande qualité, avec beaucoup de gras mais peu d’acidité. Selon le domaine viticole, il est assemblé pour apporter de la rondeur à des vins. Il a à peu près la même utilisation que le bourboulenc. C’est un cépage utilisé pour les assemblages. Il affine la rondeur des vins blancs de Provence grâce à ses arômes d’agrumes.

 

Les principaux cépages rouges de Provence

Le grenache noir donne des vins sulfureux et animaux lorsqu’il est évolué par un domaine de Provence. Il offre au vin des notes de fruits, de fumée ou de sucre brûlé.

 

Le cinsault sert surtout pour des assemblages à boire rapidement. Il donne des arômes doux et très floraux pour nuancer les vins nerveux comme le grenache.

 

Le carignan donne un vin acide et sans caractère lorsqu’il est produit en grande quantité, mais devient puissant et généreux avec des petites productions. Il possède de grandes qualités aromatiques, allant de la banane à des notes herbacées, en passant par des notes minérales. C’est en coteau et avec une faible production, dans un domaine restreint, qu’il exprime toute sa générosité.

 

La syrah recouvre une grande partie du vignoble provençal. Elle peut être associée à du cabernet sauvignon, peu présent en Provence, pour apporter de la charpente au vin qu’elle produit. La syrah donne un vin avec une couleur intense très aromatique et complexe. Elle permet d’élaborer des rosés très fins où se développent des arômes de cacao et de fruits rouges. Élevée sur un domaine proche de la mer, elle donne une richesse tannique aux vins auxquels elle est attachée.

 

Le mourvèdre est un cépage représentatif des vins de Provence et est très utilisé également pour produire des vins espagnols. Il est souvent associé au grenache noir et à la syrah dans les assemblages de Provence.

 

En restant dans le thème des vignes typiques de la Provence, nous ne pouvons pas oublier le tibouren. Il offre un vin typique du Var et s’accorde à la perfection avec les restes des cépages provençaux, grâce à son bouquet riche et sa finesse en bouche.

 

Les appellations des vins de Provence : Côtes de Provence AOP

L’appellation côte de Provence regroupe en elle-même cinq dénominations de terroirs. Les vins de Côtes de Provence sont très largement dominés par la production de rosé, qui représente 90% des bouteilles produites. Les vins issus de chaque domaine présents sur ces terroirs profitent de l’AOP Côtes de Provence.

 

  • Dénomination de terroir Côtes de Provence Sainte-Victoire AOP : Ce vignoble se situe au pied de la montagne Sainte-Victoire dans le département des Bouches-du-Rhône. Cette appellation produit seulement du vin rosé et du vin rouge. Le rosé est principalement composé par de la syrah ou du grenache et est complété par du cinsault pour atténuer le caractère nerveux des deux premières vignes. Les vignerons utilisent également du mourvèdre pour sa souplesse ou du carignan pour donner une belle robe au vin.
  • Dénomination de terroir Côtes de Provence Fréjus AOP : Le rosé représente 80% de la production de ces vignobles. Il provient essentiellement du grenache, de la syrah et du mourvèdre. Ce sont les mêmes cépages utilisés pour produire le vin rouge de cette région mais avec des assemblages équilibrés différemment.
  • Dénomination de terroir Côtes de Provence La Londe AOP : Les vins rouges produits sur ces vignobles ont des tannins bien présents et sont très fruités. On retrouve dans leur composition de la syrah et du grenache principalement. Le vin rosé de ce terroir est très pâle et reste assez souvent clair. Il est issu du cinsault ou du grenache, auxquels peuvent être associés à du mourvèdre pour profiter de son caractère.
  • Dénomination de terroir Côtes de Provence Pierrefeu AOP : Les vins rouges de ce vignoble sont dominés par les mêmes vignes que les autres dénominations. Seules les vignes d’assemblage changent avec l’apport du cabernet sauvignon. Les rosés sont un peu plus vifs que ceux que l’on retrouve sur les autres Côtes de Provence.
  • Dénomination de terroir Côtes de Provence Notre Dame des Anges AOP : Il produit également une majorité de vins rouges et rosés, à partir du cinsault et de la syrah, complétés par du mourvèdre ou du tibouren. 

 

Les appellations des vins de Provence : Les vins en coteaux AOP

 

Les coteaux d’Aix en Provence.

Plus de 80 % de la production de vin est destinée au rosé. Par ailleurs, le rouge représente 12% et le vin blanc est minoritaire. Ces coteaux disposent de sols très variés. Les rouges et les rosés se partagent les mêmes cépages. On retrouve le cinsault, la syrah et le grenache en vignes principales. Dans ce vignoble, la vigne du carignan est la plus utilisée en assemblage.

 

Pour les vins blancs, c’est le rolle, ou le vermentino, qui constitue le principal cépage produit sur coteaux. Ses parfums d’agrumes se marient bien avec de la clairette, de l’ugni-blanc ou du bourboulenc, selon chaque domaine.

 

Les coteaux Varois en Provence

Dans ces vignobles le vin rosé domine sans contrepartie. Il représente plus de 90% de la production totale. Les vins de ce vignoble sont presque semblables à ceux des coteaux d’Aix en Provence. Cependant ils se distinguent par une plus grande utilisation du mourvèdre dans les assemblages principaux de rosé.

 

La grande différence avec les coteaux d’Aix en Provence se trouve dans l’élaboration du vin blanc. Ici, il est principalement en mono-cépage à base de clairette de rolle ou d’ugni-blanc.

 

En savoir plus sur les cépages :