Une formation accessible et tout commence...

Tout savoir sur les cépages et vins des Côtes-Du-Rhône

Les vins de la vallée des côtes-du-Rhône profitent d’une des plus anciennes Appellation d’origine contrôlée (AOC) de France. Ces vignobles couvrent une grande superficie située le long du Rhône. Étalée sur plus de 200 km et 6 départements, la vallée du Rhône offre divers vins, des rouges, des blancs et des rosés spécifiques à leur terroir natal. Cette diversité s’allie à un savoir-faire propre aux viticulteurs et vignerons de la vallée du Rhône que l’on ne retrouve pas forcément dans les cépages des autres régions viticoles de France. Vous ne savez pas à quel saint vous vouer entre Saint-Gervais et Saint-Joseph ? Dans cet article, nous vous expliquons les détails de ce patrimoine unique.

 

Les cépages de vin blanc des Côtes-Du-Rhône 

Une douzaine de vignes différentes sont répertoriées pour l’élaboration des vins blancs du Rhône et chaque domaine possède ses propres modes de fabrication. Cependant, seules quatre variétés sont véritablement représentatives du vin de cette région. Le cépage le plus répandu sur tous les vignobles est le viognier. Ce cépage de grande qualité donne des vins gras, quasiment onctueux, avec un peu d’amertume, quelques notes boisées et de feuilles d’acacia. Il sert pour les vins moelleux et réussit à se trouver utile dans l’élaboration de quelques vins effervescents. Sa particularité est qu’il participe également à l’élaboration de vins rouges, notamment dans l’assemblage des Côtes-Rôties ce qui leur donne des arômes de fleurs et de fruits. Le muscat Petit Grain, ou muscat blanc, sert pour les vins secs ou effervescents. Il apporte beaucoup de sucres et des notes d’agrumes confits. Il est aussi utilisé pour les vins rosés.

 

Dans la vallée du Rhône, les deux prochains cépages dont nous allons parler sont unis comme les doigts de la main. Le marsanne est très souvent associé à la roussanne. Il donne un vin peu acide mais avec beaucoup de bouquets dont des arômes d’abricot ou de pêche. Il sert à l’élaboration des vins blancs puissants et rentre dans la plupart des assemblages des Côtes-Du-Rhône Villages blancs et des Côtes-Du-Rhône blancs. Le roussanne développe des parfums floraux et complexes dotés d’une grande élégance en bouche. Il peut être assemblé au marsanne pour l’appellation Saint-Joseph et l’appellation Saint-Péray. Il est également constitutif du cépage à la base de l’appellation Hermitage, présente sur les communes de Crozes Hermitage, Tain Hermitage et Larnage.

 

Les cépages de vin rouge des Côtes-Du-Rhône 

Si les bords du Rhône voient pousser une grande diversité de cépages destinés au vin blanc, la production de vin rouge n’est pas en reste.

Le carignan donne un vin acide et avec peu caractère lorsqu’il est produit en grande quantité, mais avec des petites productions, il devient un vin de grande qualité, puissant et généreux. Il possède de grande qualité aromatique, allant de la banane à des notes herbacées, en passant par des notes minérales. Il correspond à 30% de l’encépagement des Côtes-Du-Rhône rouges et rosés. Il est présent aussi dans les Costières de Nimes et les Grignan par exemple.

Le cinsault sert surtout pour des assemblages à boire rapidement et est cultivé pour les AOC des Côtes-du-Rhône méridionaux. Il donne des arômes doux et très floraux. Il s’allie très bien au carignan pour les Côtes-Du-Rhône rouges et rosés et le Costières de Nimes. En plus, il amène de la fraîcheur au Gigondas et au Tavel.

Le grenache noir est le cépage majoritaire dans la vallée du Rhône. Il apporte gourmandise et générosité aux vins auxquels il s’assemble. Le grenache est réputé pour donner des vins forts et sulfureux. On peut y retrouver des notes de fruits, de fumée ou de sucre brûlé.

La syrah est très connue pour la belle robe qu’elle offre au vin. Cette vigne produit des vins avec une couleur intense, mais aussi très aromatiques et complexes. Elle permet également d’élaborer des rosés très fins. Elle offre au vin des arômes de cacao et de fruits rouges.

 

Les vignobles des Côtes-Du-Rhône septentrionaux

Les vignobles du Nord répondent plutôt à une appellation communale qu’à l’appellation d’origine contrôlée des Côtes-Du-Rhône. Cela correspond géographiquement à chaque domaine, de Vienne à Valence. Ce sont des vins différents de ceux produits dans la partie méridionale de la vallée. Ils font preuve de plus de puissance et de structure. Les vins produits dans cette partie du vignoble sont souvent des vins de garde contrairement à ceux élaborés plus proche de la côte.

Cette partie de l’AOC Côtes-Du-Rhône produit des vins blancs à partir de viogner. Ce cépage donne une robe grasse, quasiment onctueuse aux saveurs amères agrémentées de quelques notes boisées et de feuilles d’acacia et boisés. Il sert aussi pour les vins moelleux ou effervescents. Ce cépage prend toute son envergure dans la vallée du Rhone, car il produit des vins blancs en mono-cépage uniques par exemple le Condrieu ou le Chateau-Grillet.

Dans le sud de la région, le domaine de Saint-Pernay dédie 15% de sa production à des vins effervescents.

Saint Joseph est le seul domaine des côtes-du-Rhône septentrional qui produit à la fois du vin rouge et du vin blanc. Le Saint Joseph et connu pour son vin rouge issu de la syrah à la fois puissant et confidentiel, mais aussi pour son vin blanc complexe et distingué fait à base de roussanne et de marsanne.

Le domaine de Côte-rotie produit des vins rouges connus dans le monde entier pour leur élégance et leur puissance en bouche. Ces bouteilles se gardent facilement plus de dix ans et les millésimes les plus exceptionnels sont très recherchés, notamment les vins du domaine Levet-Cote-Rotie et du domaine Gallet-Cotes-Roties. Ils sont essentiellement issus de la syrah. Cette vigne offre des crus reconnaissables par leurs couleurs intenses. Elle permet également d’élaborer des rosés très fins. Les côtes-Roties développent des arômes d’épices douces et des notes florales comme la violette.

 

Les vignobles des Côtes-Du-Rhône Méridionaux

Les vins des Côtes-Du-Rhône méridionaux sont majoritairement des rouges. Le cépage dominant est, sans hésiter, le grenache noir. Il rentre dans la composition de tous les vins rouges présents de ce côté de la vallée du Rhône.

 

Impossible de parler du vin rouge du Rhône méridional sans s’extasier devant un des plus Grands Crus de France : le Chateauneuf-du-pape. Ce vin rouge est le fleuron du patrimoine viticole de cette région. À noter que 5% de la production est réservée à l’élaboration de vin blanc. La vigne dominante pour sa production est le grenache noir qui lui donne une admirable complexité sans lui faire perdre en équilibre. Les Châteauneuf-du-pape profitent du savoir-faire de vignerons ancrés dans un terroir historique. Pour en citer quelques-uns parmi les plus célèbres : 

 

  • Le domaine Giraud
  • Le domaine Saint-Préfert 
  • Le domaine du Pégau.

 

Une bouteille de la cuvée 2005 de Clos des Papes, et appartenant à l’appellation AOC des Chateauneuf-du-pape, a été élue meilleur vin du monde en 2007.

 

Le Gigondas est un vin rouge de la vallée du Rhône souvent assimilé au Chateauneuf-du-pape même s’il ne profite pas de la même réputation et que ses prix sont souvent moins élevés. Il est également composé en majorité de grenache mais peut être associé à de la syrah pour gagner en couleur.

 

En savoir plus sur les cépages :