Une formation accessible et tout commence...

Tout connaître sur les vins moelleux

Les vins moelleux, sont un type de vin blanc sucré, situé entre les demi-secs et les liquoreux. Ces vins apportent beaucoup de rondeur en bouche sans la saturer de sucre. Ce type de vin dispose de ses propres techniques de production et de fabrication. Si vous désirez en savoir plus sur le vin moelleux, ne cherchez plus, nous vous expliquons tout.

 

La fabrication du vin moelleux

Les vins blancs moelleux sont exclusivement élaborés à partir de cépages blancs, dont les grains de raisin ont une concentration en sucre supérieur à la normale. Un vin blanc demi-sec comprend entre 2 et 30 grammes de sucre par litre. Si une bouteille a entre 30 et 45 grammes de sucre par litre, elle est considérée comme un vin moelleux. On considère qu’un vin est liquoreux à partir de 45 grammes et plus par litre. Il existe de nombreuses techniques utilisées par les vignerons, de chaque région et chaque domaine, pour rehausser ce niveau de sucre. 

 

  • Le raisin peut être ramassé lors de vendanges plus tardives, afin que le soleil dessèche les vignes et qu’elles se gorgent de sucre, on appelle ça le passerillage.
  • Le vin moelleux peut également être élaboré à partir de cépages touchés par de la pourriture noble ou botrytis cinerea. Les raisins sont récoltés à surmaturité et triés avec attention pour ne conserver que les grains « nobles ». Cependant, cette technique est plus répandue pour la production de vin liquoreux.
  • Les vignerons alsaciens sont connus pour utiliser la technique du vin de glace. Le raisin est laissé gelé après une première phase de surmaturation. Cette étape concentre encore plus le sucre puisque l’eau encore présente à l’intérieur gèle. À l’étranger, ce vin est surtout produit au Canada et en Allemagne.

 

Les vins moelleux sont ensuite pressés lentement. Lorsque cela est fait, les vignerons procèdent à l’étape de débourbage pour enlever toutes les parties solides des grains de raisin. Ils contrôlent également la température tout le long de la fermentation alcoolique et l’arrêtent avant que tout le sucre n’ait été transformé en alcool par les levures. Finalement, le vin blanc moelleux est filtré pour que sa robe soit la plus claire possible.

Comment reconnaître un vin blanc moelleux ?

Les vins moelleux ont moins d’acidité que les demi-secs mais sont moins ronds en bouche que les vins liquoreux. La robe des vins moelleux arbore des reflets plus profond qu’un vin blanc classique. Selon chaque domaine, on peut aussi y trouver des reflets verts.

 

On retrouve ce type de vin blanc dans le vignoble d’Alsace, dans les vignobles du bergerac mais aussi dans la vallée de la Loire, comme à Vouvray ou dans la vallée du Layon. Chaque domaine y a élaboré sa propre technique de fabrication.

 

Les régions productrices de vin blanc moelleux

Les vins blancs moelleux d’Alsace

Vous connaissez sûrement le riesling, ce cépage emblématique de l’Alsace. Il offre plusieurs Grands Crus AOP élaborés en vin blanc sec. Vous connaissez peut-être moins son utilisation pour l’élaboration de vins blancs demi-secs et moelleux. Selon le domaine, le riesling destiné au vin moelleux est produit soit à partir de vendanges tardives soit à partir de la technique du vin de glace.

 

Le deuxième cépage phare de l’Alsace est le gewurztraminer. Ce cépage est beaucoup plus connu pour produire des vins blancs doux et moelleux. Ce cépage donne des vins moelleux très puissants aux arômes de fleurs prononcés avec une acidité moyenne

 

Parfois, les vignerons alsaciens utilisent une autre manière de produire du vin moelleux à partir du riesling et du gewurztraminer. Lorsque tous les éléments climatiques d’une année sont exceptionnels et propices à la production de vin moelleux, les viticulteurs sélectionnent les grains nobles atteints de la pourriture noble botrytis cinerea. Ils produisent alors des vins plus sucrés et concentrés à la limite du liquoreux.

 

Les vins blancs du Sud-Ouest

Les vins du Sud-Ouest sont réputés pour leur convivialité et leurs arômes intenses

Les vins moelleux de l’AOP Côtes de Duras et l’AOP Côtes de Montravel s’accordent parfaitement avec des fruits rôtis ou des fromages de brebis et de chèvre en fin de repas. Ils sont également les compagnons idéaux d’un apéritif léger. Dans les vignobles voisins aux Monbazillac, les vins de Côtes de Bergerac produisent des blancs moelleux très ronds et subtils en bouche. Les grains de sémillon sont ramassés en surmaturité avant d’être mis en bouteille.

 

L’IGP (Indication géographique protégée) Côtes de Gascogne est principalement issue de deux cépages : le gros et le petit manseng. Ces deux cépages s’adaptent parfaitement aux vendanges tardives, notamment pour les blancs moelleux qui demandent une maturité poussée. Le gros manseng donne du corps aux vins qu’il compose. Il se sublime en assemblage avec le petit manseng qui donne aux vins moelleux et liquoreux une large palette aromatique avec des notes de fruits confits.

 

Les vins blancs moelleux de la vallée de la Loire

L’AOP Montlouis et l’AOP Vouvray, les deux principaux blancs de la Vallée de la Loire, se déclinent en vin blanc demi-sec, en vin moelleux, mais aussi en vin liquoreux. Ces deux incontournables sont frais et intenses, sans apporter trop de sucres à la dégustation. Le seul cépage autorisé pour les deux vignobles est le chenin. Il offre au vin des arômes très délicats de camomille ou d’amandes grillées. Le vin mis en bouteille dans chaque domaine est issu d’un ramassage après surmaturité du raisin.

 

En savoir plus sur :