Une formation accessible et tout commence...

Les vins liquoreux

Les liquoreux sont un excellent reflet du terroir sur lequel ils naissent. À la manière d’une éponge, les vins liquoreux aspirent les caractéristiques du sol pour les retranscrire dans la bouteille. Le vin blanc liquoreux est le vin avec le plus de concentration de sucre dans la famille des vins sucrés. Il est souvent associé aux apéritifs ou aux desserts pouvant accompagner le caractère sucré de ce vin blanc. Les vins liquoreux présentent un taux de sucre résiduel important qui peut repousser des consommateurs. Cependant, un blanc liquoreux ce n’est pas que du sucre, c’est aussi beaucoup de subtilité et de complexité que nous allons essayer de vous faire découvrir dans cet article.

 

La fabrication des vins liquoreux

L’univers du vin blanc liquoreux est très divers et fourni. Il est difficile de trouver des copies conformes d’un même liquoreux entre les différents vignobles producteurs de ce vin blanc. Les différents vins sont élaborés à partir de nombreux cépages différents, avec des méthodes, des terroirs et des traditions divers entre chaque domaine et appellation.

 

Pour vous donner un ordre de grandeur, un vin blanc demi-sec comprend entre 2 et 30 grammes de sucre par litre. Si une bouteille dépasse ces 30 grammes, alors le vin qu’elle contient est considéré comme moelleux. Pour continuer d’être un vin moelleux, celui-ci ne doit pas dépasser la limite des 45 grammes de sucre par litre. On considère qu’un vin est liquoreux à partir de 45 grammes et plus par litre.

 

Durant les traditionnelles vendanges de l’été, les grains de raisin ne sont pas assez sucrés pour produire du vin liquoreux. Selon la région et le domaine les vignerons, ont plusieurs techniques pour rehausser de niveau de sucre présent dans une bouteille. Elles sont similaires à celles utilisées pour l’élaboration du vin moelleux.

 

En France, la technique pour vinifier des cépages touchés par de la pourriture noble ou botrytis cinerea est la plus répandue pour l’élaboration des vins liquoreux. Les raisins sont récoltés à surmaturité et triés avec attention pour ne conserver que les grains « nobles ». Cette méthode est emblématique des vignobles du Sauternes ou du Sud-Ouest.

 

Pour que le raisin soit bien sucré il doit être gorgé de soleil. Pour ce faire, les vignerons producteurs de vin blanc liquoreux et de moelleux, ramassent les grains le plus tard possible, lors de vendanges tardives, on appelle ça le passerillage.

 

La région de l’Alsace utilise la méthode du vin de glace pour ses vins liquoreux. Le raisin est laissé gelé par le froid de l’hiver après la première phase de surmaturation. À ce moment, l’eau encore présente dans les grains gèle, ce qui laisse la place au sucre pour se développer encore plus dans le raisin. À l’étranger, ce vin est surtout produit au Canada et en Allemagne. 

 

Les régions productrices de vin blanc liquoreux

Le Bordeaux

La région vinicole de Bordeaux est une des plus réputée au monde. Cela provient de la multitude de premiers Crus et Grands Crus qui foisonnent sur son territoire. Les vins liquoreux de cette région sont impérativement issus des grains de pourriture noble, le botrytis. Le vin phare des blancs liquoreux de Bordeaux est l’AOC Sauternes. Elle est souvent associée au domaine du château d’Yquem, qui lui a donné ses lettres de noblesse en le faisant devenir Grand Cru. Cependant, le sauternes ne s’arrête pas à ce domaine et vous pourrez découvrir de très bons premiers Crus comme un château Guiraud ou un château La Tour Blanche. Le sauternes est produit principalement à partir du cépage sémillon. Selon chaque domaine, les assemblages diffèrent, mais on peut retrouver également de la muscadelle et du sauvignon blanc et gris.

 

Toutefois, le vignoble de Bordeaux ne s’arrête pas au sauternes, de nombreux autres vins liquoreux puisent leurs richesses dans ces terroirs d’exception. Le deuxième liquoreux blanc de ce vignoble est le Barsac. Les vins de cette appellation sont plus fins et frais que les robustes Sauternes. Les Barsac partagent les mêmes cépages avec les Sauternes : le sémillon, le sauvignon et la muscadelle. Le cépage du sémillon produit majoritairement les vins mis en bouteille. L’AOC Barsac profite de deux premiers Crus produits par le château Climens et le château Coutet.

 

L’Alsace

Les vignobles alsaciens sont connus pour leurs vins blancs typiques issus du riesling et du gewurztraminer. Ces deux cépages vedettes sont rejoints par le pinot gris dans l’élaboration des vins sucrés d’Alsace. Ces cépages se déclinent en demi-sec, moelleux et liquoreux. 

 

Cela dépend du domaine et de la cuvée souhaitée, mais deux grands types de liquoreux dominent cette région. La première est la cuvée issue de vendanges tardives, qui produit du moelleux et du liquoreux. La deuxième est les cuvées à partir d’une sélection de grains nobles, plus riches en sucre et donc en liqueur.

Nous pouvons ajouter la technique du vin de glace alsacienne, propre à quelques vignobles et domaines particuliers.

 

Le Sud-Ouest

Le vignoble du Sud-Ouest est connu grâce à ses vins sucrés au tempérament sulfureux. Le cépage du sémillon s’associe volontiers à celui de la muscadelle pour offrir des vins atypiques gorgés de sucre et de soleil. Le vignoble de Bergerac concentre la plupart des AOC de vins moelleux et liquoreux du Sud-Ouest. L‘AOC Côtes de Bergerac produit majoritairement des vins moelleux aux notes fruitées, selon les cuvées.

Concernant les vins liquoreux, deux noms vous arrivent sûrement en tête : l’AOC Monbazillac et l’AOC Saussignac. Ces vins sont très sucrés, pouvant aller jusqu’à plus de 85 grammes de sucre par litre pour les Monbazillac issus de la sélection de grains nobles. Tout le terroir du bergerac transparaît dans les reflets jaunes or d’un monbazillac, capable de mettre un peu de sud de la France en bouteille.

 

La vallée de la Loire

Le vignoble de la vallée de Loire se distingue par son incroyable diversité de vin et notamment grâce à ses vins liquoreux. Les AOC Montlouis et Vouvray sont reconnus pour leurs vins moelleux qui subliment le cépage du chenin. Mais il ne faudrait pas oublier que ces appellations déclinent également en vin liquoreux lorsque tous les éléments climatiques s’accordent pour créer des millésimes exceptionnels. À ce moment, le chenin libère toute sa puissance aromatique et vous fera voyager le long de la Loire, zigzagant entre les différents châteaux de cette région.

 

En savoir plus sur :