Une formation accessible et tout commence...

À la découverte des différents types de vins

La France a la réputation d’être le pays du vin. Elle doit cette renommée à la diversité des cépages et des terroirs qui composent les vignobles français. Chaque région viticole fait de ses particularités, une force. Le Beaujolais par exemple, qui produit uniquement des vins rouges a réussi à faire de l’arrivée du beaujolais nouveau un événement attendu mondialement. La Bourgogne a fait du chardonnay et du pinot-noir des cépages emblématiques pour tous les œnologues. Par ailleurs le champagne est le premier ambassadeur des vins français à l’international. Avant de pouvoir déguster une bouteille de vin, il existe tout un travail caché, des vendanges jusqu’à la mise en bouteille et la commercialisation. Si vous souhaitez tout savoir sur l’œnologie, vous êtes bien tombés.

 

Si vous ne savez pas à quel saint vous vouer et que vous avez encore du mal à faire la différence entre les cépages, les appellations et les différents types de vins, nous vous expliquons tout dans cet article.

Les vins rouges

Avec le vin blanc, le vin rouge est le type de vin le plus consommé en France

La nouvelle Aquitaine avec le vin de bordeaux et la Bourgogne sont les deux régions championnes dans la production de vin rouge en France. Par ailleurs, chaque région productrice de vin rouge est dominée par un cépage particulier qui en fait sa spécificité. Le merlot pour le Bordeaux, le gamay pour le Beaujolais, et le pinot-noir pour la Bourgogne, pour ne citer que les grandes régions productrices de vin rouge. De plus, des vignobles comme le beaujolais ont fait du vin rouge leur unique production. 

 

Sa couleur provient des méthodes de vinification différentes du vin blanc. Au départ tous les moûts de raisin sont incolores. Durant la phase de fermentation, les vignerons laissent la pellicule et les pépins des raisins pour qu’ils imprègnent de leur couleur le vin et qu’ils le teintent de rouge.

 

Tout savoir sur le vin rouge

 

Le vin blanc

Ce vin est élaboré à partir d’un ou plusieurs cépages blancs ou noirs lorsque leur jus est clair. Seul le jus de raisin est conservé lors de la fermentation pour qu’il ne soit pas teinté par les parties solides du raisin. À l’inverse, si les vignerons choisissent de laisser les pellicules ou les pépins de raisin cela donnera du vin orange.

 

Les cépages blancs sont très nombreux et offrent une diversité d’arômes adaptés à chaque situation. Les vins d’Alsace contenteront les amateurs de vins blancs secs issus du riesling ou du pinot-gris. Ce vignoble produit aussi des vins au caractère plus doux comme le gewurztraminer. Le vin blanc plus sec du pays nantais sera plutôt conseillé pour accompagner des poissons, fruits de mers ou des fromages. Tandis que les vins blancs moelleux ou liquoreux, de Bordeaux ou du Sud-Ouest accompagneront à perfection les desserts ou un apéritif entre amis. Pour finir, un premier ou un Grand Cru de Bourgogne ravira vos palais pour les grands événements.

 

Tout savoir sur le vin blanc

 

Le vin rosé

Le vin rosé est le meilleur ami des après-midi et début de soirées estivales. Ce n’est donc pas étonnant que sa production soit associée aux vignobles de Provence et de Corse. Cependant il ne faudrait pas que cet a priori vous empêche de découvrir ce que le rosé doit aux autres régions, notamment les vins rosés d’Anjou.

 

Concernant son élaboration, non le vin rosé n’est pas un mélange entre du vin rouge et blanc. Il profite de sa propre technique de vinification. Son élaboration est assez similaire à celle du vin rouge, où le moût de raisin fermente avec des solides, mais la période de fermentation est moins longue et plus maîtrisée.

 

Tout savoir sur le vin rosé

 

Le vin orange

Vous ne connaissiez peut-être pas cette couleur de vin et pourtant le vin orange existe. Non, ce n’est pas une nouvelle invention marketing ou un type de vin blanc coloré a posteriori. Ce vin existe depuis l’antiquité et dispose de ses propres arômes et de ses propres techniques de fabrication. Il se différencie des rouges et des blancs avec des notes de fruits plus exotiques et méditerranéens.

 

Le vin orange est issu de cépages blancs où, durant la fermentation, le moût de raisin est laissé au contact des pellicules des pépins des grains de raisin, de la même manière que le vin rouge mais avec des pellicules blanches. Il ne faut pas le confondre avec les autres vins possédant une robe jaune foncée similaire, comme les vins liquoreux par exemple.

 

Tout savoir sur le vin orange

 

Tout savoir sur les vins tranquilles

Les vins tranquilles sont tout simplement les vins qui ne forment pas de bulles à leur ouverture. Il est le premier type de vin consommé en France car il désigne tous les vins qui ne sont pas effervescents. Il est issu de la fermentation des raisins mais ne comprend aucune étape de prise de mousse durant sa vinification. Les vins tranquilles sont vinifiés avec une seule phase de fermentation alcoolique.

 

Ainsi ce type de vin recouvre la plupart des appellations réputées de Bordeaux, Bourgogne, d’Alsace…

 

Tout savoir sur les vins tranquilles

 

Les différents types de vins effervescents

Le nom officiel du vin effervescent est le vin mousseux. Cependant, ce nom résonne dans l’esprit des consommateurs comme un vin à bas prix de mauvaise qualité, donc les producteurs préfèrent utiliser le terme de vin effervescent.

Les vins effervescents s’obtiennent tous de la même façon. Les vignerons ajoutent du dioxyde de carbone au vin durant la phase de fermentation. Le CO2 est maintenu sous pression et ne se libérera que lorsque la bouteille sera ouverte. Il existe deux autres types de vins effervescents, en plus du mousseux. Tout d’abord le vin pétillant qui contient moins de dioxyde de carbone. Et enfin le vin perlant qui contient plus d’un gramme de gaz carbonique par litre de vin.

 

En termes de vins effervescents comment ne pas nommer les vins de champagne ? Cette région viticole est une vitrine exceptionnelle sur le savoir-faire français. Il ne faut cependant pas oublier les crémants.

 

Tout savoir sur les vins effervescents

 

Les vins doux naturels

Les vins doux naturels, ne sont pas fabriqués “naturellement”, contrairement à ce que leur nom indique. Ils sont le produit de la main de l’homme. Lors de leur élaboration les vignerons ajoutent une étape à la fermentation du jus de raisin, celle de la mutation. Durant cette phase, on ajoute de l’alcool au jus de raisin pour que le vin final soit plus concentré en alcool. De plus, ces vins sont beaucoup plus sucrés que les vins classiques.

 

Languedoc-Roussillon est le spécialiste de ce type de vin avec son appellation muscat comme le muscat de Rivesalt. Cette appellation tire son nom du cépage dominant qui apporte cette haute teneur en sucre : le muscat petit grain.

 

La teneur en alcool de ce type de vin est comprise entre 15° et 21,5°. La consommation des vins doux naturels doit se faire avec modération.

 

Tout savoir sur les vins doux naturels

 

Quels sont les types de vins sucrés ?

Dans la famille des vins blancs je demande les vins sucrés ! Sans parler de leur cousin le vin doux naturel, ils sont aux nombres de deux : les vins moelleux et les vins liquoreux. L’élaboration de ces vins correspond à des techniques de vinifications spécifiques. La période de récolte des grains de raisin, les vendanges, ne se fait pas au même moment que pour la production des vins blancs secs. Les raisins sont récoltés après que des pourritures nobles ont attaqué les fruits et donc fait macérer le jus dans les grains.

 

On peut qualifier un vin blanc de moelleux lorsque sa teneur en sucre est comprise entre 10 et 45 grammes par litre. Si un vin blanc n’atteint pas ce seuil, il fait partie de la catégorie des vins secs, ou alors demi-secs s’il s’en approche.

Les vins liquoreux sont plus sucrés et contiennent plus d’alcool que les vins moelleux.

 

La production de vin moelleux ou liquoreux est répartie sur tout le vignoble français, de l’Alsace au Languedoc-Roussillon.

 

Tout savoir sur les vins sucrés

 

Pour en savoir plus sur :