Une formation accessible et tout commence...

La viticulture, l’agriculture d’un vignoble

La France est le deuxième pays consommateur de vin au monde, avec 50 litres par an et par personne. Le vin français est une institution chez nous. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’il existe deux grandes phases lors de la production du vin. Tout d’abord la viticulture, qui est l’agriculture des vignes et la viniculture qui s’occupe de mettre le vin en bouteille et de le vendre. D’ailleurs, la France excelle aussi dans ce domaine puisqu’elle est le premier pays exportateur de vin au monde. Si c’est la première fois que vous voyez le mot viticulture, dites-vous que cette filière représente à elle seule 17% de la production agricole française, c’est-à-dire l’équivalent de 12 milliards d’euros chaque année. Si vous voulez tout savoir sur l’oenologie, alors suivez-nous et nous vous dirons tout sur la culture des vignes jusqu’au vin.

 

La viticulture ? Simplement la culture des vignes

La viticulture est la filière agricole qui s’occupe des vignes productrices de raisin. Si elle est surtout associée dans l’esprit des gens à la production du vin, elle est aussi responsable de la production des raisins dits de table, sans transformation, et des raisins secs. 

La viticulture est tout simplement la culture de la vigne. Elle répond à des codes et des savoirs faires précis et différents selon les cépages, les vins, et les vignobles. Le choix et l’entretien de la vigne sont un processus très important. Ce sont ces moments qui vont déterminer la qualité d’un vin et qui donneront une note particulière au produit final. Le viticulteur doit aussi protéger la vigne contre les maladies et champignons, comme le fameux mildiou. Il doit aussi mener un travail de recherche sur la pollution du sol, pour protéger les saveurs des cépages.

 

Contrairement à ce que beaucoup pensent, la viticulture ne désigne pas les processus de transformation du raisin en vin. Le travail du viticulteur s’arrête au moment de la récolte des grappes de raisin. Son travail peut être comparé à celui d’un jardinier, mais spécialisé dans les vignes agricoles. Les viticulteurs sont souvent confondus avec les vignerons, qui s’occupent aussi de l’entretien de la vigne mais aussi de la récolte, de la mise en bouteille et de la commercialisation. Les vignerons sont présents à toutes les étapes de la production du vin. Tout comme un œnologue, le vin peut aussi être noté par les vignerons lors d’une dégustation.

 

La viticulture, un savoir-faire proche du terroir et de la nature

La qualité d’une vigne dépend beaucoup du sol sur lequel elle est cultivée. Le travail du viticulteur est de faire en sorte que la vigne vive en symbiose avec les autres éléments végétaux de son terroir et qu’elle n’attaque pas la structure du sol. Le viticulteur doit faire un travail de recherche pour savoir quelle vigne planter et comment la développer. Il doit surtout s’occuper du rendement viticole, notamment de la conduite de la vigne et de la taille de vigne.

 

Ce sont les différences climatiques entre les régions qui vont donner telle note boisée ou telle note de fruits à un vin. C’est l’ensoleillement, les températures et les pluviométries très différents selon les régions, qui offrent une grande pluralité de cépages et de vins sur le territoire national. On peut définir le climat d’une région viticole selon ces facteurs météorologiques. Les caractéristiques d’un vin sont directement liées aux conditions climatiques et au sol auquel sont soumises les vignes. 

 

Le viticulteur s’occupe d’un vignoble

Un vignoble est une parcelle délimitée sur laquelle poussent des vignes. Lorsqu’un lieu est consacré à la viticulture on le nomme “un climat”, qui constituera une appellation. Cette dernière permettra de définir un terroir viticole ou un vignoble régional, implanté dans une région viticole. Lorsque les vignobles répondent à un cahier des charges précis, climat, sol, cépages, ils peuvent demander à être distingués comme une Appellation d’origine contrôlée.

 

Pour pouvoir prétendre à former un terroir viticole, les vignes sur les parcelles doivent être plantées dans le même sol et être le sujet au même climat. Ces conditions sont nécessaires pour que les vins gardent le même goût ou la même note que vous aimez tant !

Le souci premier de la viticulture est de maintenir la qualité des vins, qu’importe l’année. Bien sûr, c’est très difficile puisque les viticulteurs sont dépendants des conditions climatiques. Néanmoins, la filière des vins français est une filière d’excellence capable de répondre à la soif française et mondiale chaque année !

 

En savoir plus sur la fabrication du vin

 

En savoir plus sur :