Une formation accessible et tout commence...

Comment devenir maquilleur ou maquilleuse professionnel·le ?

Que ce soit pour rejoindre le domaine de l’esthétique dans différents instituts ou comme une porte d’entrée pour les métiers du cinéma et de la télévision , le métier de maquilleur·se professionnel·le attire de nombreux intéressé(e)s.

  • Quelle formation suivre pour devenir expert·e ?
  • Matériel et produits cosmétiques
  • Théorie et techniques à connaître pour devenir expert·e en maquillage
  • Les maquillages les plus demandés
  • Les dernières tendances
  • Le maquillage correctif
  • Les autres types de maquillage qu’une experte en maquillage peut réaliser

 

Se maquiller est un geste du quotidien pour beaucoup de femmes et hommes. Avec la récente explosion des réseaux sociaux et de leurs innombrables tutoriels beauté, se lancer comme professionnel devient une vocation intéressante pour de plus en plus de personnes.

Il s’agit pourtant d’un métier plus complexe qu’on ne le pense, qui demande une grande maîtrise théorique et technique de ses sujets. Les maquilleurs professionnels étant spécialisés dans une seule tâche, on attend d’eux un niveau excellent, capables de créations qui seraient difficiles à réaliser sans y être formées.

Se lancer dans le monde de l’esthétique, de la mode, du cinéma ou de la télévision est un rêve pour beaucoup. Il est simplement nécessaire de bien s’y préparer.

 

Quelle formation suivre pour devenir expert·e ?

Certains métiers du secteur de la beauté nécessitent un diplôme d’état pour pouvoir être exercés professionnellement. C’est le cas par exemple du métier d’esthéticienne, qui requiert un CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie.

Ce n’est cependant pas vrai pour les métiers du maquillage : il est légalement possible de devenir maquilleur·se professionnel·le sans aucune qualification.

Cela est toutefois plus facile à dire qu’à faire. En réalité, il est nécessaire de se former d’une manière ou d’une autre afin d’acquérir les compétences nécessaires au métier. Apprendre en autodidacte est possible mais difficile ; certains sujets théoriques et pratiques comme la morphologie ou la colorimétrie sont difficiles à assimiler sans le soutien d’un professeur dédié.

En l’absence de diplômes, des formations sont également en mesure de vous fournir une attestation de formation. Ce document est ce qui se fait de plus solide afin de pouvoir débuter ce métier, preuve que vous maîtrisez toutes les bases nécessaires à la profession. En savoir plus sur la formation à suivre pour devenir expert·e.

 

Matériel et produits cosmétiques

Comme pour toutes les professions techniques, le métier de maquilleur repose énormément sur des outils efficaces. On y retrouvera différentes sortes de pinceaux, éponges et autres instruments permettant d’appliquer les produits cosmétiques.

Ces derniers sont utilisés comme des instruments de précision. Les maquilleurs possèdent de véritables kits leur permettant de réaliser différents effets fins et précis sur leurs client(e)s.

Les produits cosmétiques sont également au cœur de la profession. Bien connaître leur composition et leur utilisation est un des talents qui distinguent les amateurs des experts. En savoir plus sur le matériel et les produits cosmétiques des expert·e·s du maquillage.

 

Théorie et techniques à connaître pour devenir expert(e) en maquillage

On attend des maquilleurs professionnels d’être capables d’adapter leur travail en fonction de chaque client et de chaque prestation.

Cela comprend par exemple un lourd travail sur la morphologie, la colorimétrie et toutes les techniques essentielles du maquillage. Il leur faut suffisamment d’expertise pour reconnaître les besoins du client, puis, après une analyse rapide, comprendre quelles actions réaliser avec quel produit cosmétique.

On attend donc une certaine expertise de leur part, une capacité à innover et à adapter leur travail en fonction de la situation.

Cela est particulièrement vrai à un haut niveau pour les make-up designers. Ces maquilleurs spécialisés, travaillant souvent dans les milieux du théâtre ou du cinéma, sont chargés de concevoir et modeler l’apparence faciale d’un personnage. Par la suite, ils dirigent des équipes entières de maquilleurs pour reproduire ces créations. En savoir plus sur la théorie et les techniques à connaître pour devenir expert·e en maquillage.

 

Les styles de maquillage les plus populaires

Il existe aujourd’hui d’innombrables styles de maquillages : tantôt fins, tantôt criards, parfois simples et parfois très sophistiqués.

Pour ne pas être pris au dépourvu, les maquilleurs s’entraînent à réaliser les styles les plus tendances, les plus souvent demandés par leurs clients.

Pour des maquillages discrets, on retrouve bien évidemment le maquillage nude, qui embellit le visage tout en restant particulièrement discret. Le maquillage mariée est conçu pour dégager une beauté fraiche et printanière, à porter pour son mariage mais aussi pour séduire.

Plus visible, on retrouve également le maquillage de soirée, doré et adapté pour des ambiances nocturnes ou encore le maquillage libanais (ou oriental), qui n’a rien à envier au look des stars. En savoir plus les styles de maquillage les plus populaires.

 

Les dernières tendances du monde du maquillage

Enfin, le maquillage n’échappe pas aux transformations de la mode. Le secteur est constamment sous l’influence, voyant l’apparition de nouvelles tendances, styles et techniques.

Toutefois, certaines de ces tendances ont plus d’impact que d’autres et parviennent à transformer le secteur dans son ensemble.

C’est par exemple le cas du maquillage bio et vegan. Ces deux alternatives proposent des alternatives dans la composition des produits cosmétiques :

  • Le maquillage bio n’utilise pas d’éléments pétrochimiques ;
  • Le maquillage vegan n’utilise pas d’éléments d’origine animale et ne teste pas ces produits sur les animaux.

Internet a également apporté sa propre révolution. L’arrivée des réseaux sociaux et des plateformes de partage s’est révélée être une véritable bénédiction pour les maquilleurs en quête d’inspiration !

Des amateurs et professionnels enthousiastes ont formé de grandes communautés afin de partager leurs astuces et tester des produits cosmétiques, souvent par le biais de tutoriels photos ou vidéos. Pour parfaire votre art après une formation, vous trouverez de très nombreuses ressources sur les réseaux sociaux ainsi que, pour les futurs prothésistes, des communautés cosplay. En savoir plus sur les dernières tendances du monde du maquillage.

 

Le maquillage correctif

Certaines particularités du visage peuvent complexer. Bien que ce soit un détail qui ne saute pas aux yeux, il peut être nécessaire de le corriger dans certains cas. Sans parler de chirurgie esthétique, mais tout simplement de maquillage correctif, il est possible d’effacer ces petits défauts. Grâce à quelques techniques, la maquilleuse professionnelle saura adapter son maquillage pour rendre le visage plus harmonieux.

 

Les autres types de maquillage qu’une experte en maquillage peut réaliser

Les missions de la maquilleuse professionnelle varient au quotidien. Elle peut aussi se spécialiser dans un genre de maquillage et en faire la majeure partie de son travail. C’est pour cela qu’il est important de connaître les autres types de maquillage qui existent et de les apprendre durant votre formation.