Une formation accessible et tout commence...

Les métiers du chocolat

Le monde du chocolat, comme de nombreux secteurs de la restauration et de la gastronomie englobe de nombreux métiers. En 2019, en France, on dénombrait ainsi plus de 30 000 emplois liés au chocolat, répartis dans 115 entreprises. Titulaire d’une formation culinaire comme le CAP Pâtissier ou spécialisé(e) en chocolaterie, vous pouvez prétendre à les intégrer rapidement pour vous fabriquer un avenir chocolaté.

 

Le métier d’artisan chocolatier

Les métiers du chocolat appartiennent à un même monde, celui de la pâtisserie. Titulaire d’une formation comme le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) Pâtissier, il vous  sera possible d’assurer le travail du chocolat. Ce dernier est une partie essentielle du CAP Pâtissier. Mais si vous voulez vous spécialiser et trouver un emploi dans la chocolaterie, il faudra passer par une formation plus spécifique. L’artisan chocolatier, pour se lancer, doit cependant être titulaire d’un Brevet technique des métiers (BTM) de Chocolatier, confiseur ou Pâtissier, confiseur, glacier, traiteur.

Lancé en tant qu’autoentrepreneur, l’artisan chocolatier a généralement plusieurs années d’expérience derrière lui. Il peut avoir travaillé pour le compte d’un autre artisan ou comme ouvrier dans le secteur industriel. L’artisan chocolatier fabrique lui-même ses produits et en assure la vente auprès de la clientèle. Il gère toutes les étapes de production, de la fève de cacao au produit trônant en vitrine. Si sa production est de qualité, la réputation de sa boutique sera plus élevée. Ainsi, il pourra se dégager un salaire conforme au chiffre d’affaires réalisé pour atteindre entre 3 000 et 4 000 euros.

 

En savoir plus sur le métier d’artisan chocolatier

 

Le métier de pâtissier chocolatier

Le pâtissier chocolatier dispose des compétences nécessaires pour fabriquer les délicieuses pâtisseries qui flattent nos papilles. Spécialisé en chocolaterie avec une formation dédiée, comme un Certificat d’aptitude professionnelle chocolatier-confiseur, par exemple, il peut ajouter des mets chocolatés à sa vitrine pour varier les plaisirs. Le salaire d’un pâtissier varie entre 1 458 € et 1 600 €. En se lançant à son compte et en devenant artisan pâtissier chocolatier, on peut prétendre à un salaire compris entre 2 600 € et 4 600 €.

 

En savoir plus sur le métier de pâtissier chocolatier

Le métier de confiseur chocolatier

Le confiseur chocolatier est généralement titulaire d’un Certificat d’aptitude professionnelle Chocolatier-confiseur. Il ou elle est un(e) artiste de la chocolaterie et des produits sucrés puisqu’il assure, de A à Z, la confection des douceurs au chocolat ou sucrées selon un savoir-faire traditionnel. En tant qu’artiste gastronomique, il a à cœur de donner du goût et de la beauté à ses recettes. Le confiseur chocolatier peut travailler dans différents types d’entreprise. Il peut ouvrir sa propre boutique, travailler pour le compte d’un artisan ou travailler dans le secteur industriel. Dans une entreprise agroalimentaire, il n’assure que la production de produit et non la conception. Afin de se lancer en autoentrepreneur, le confiseur chocolatier doit être titulaire du BTM Chocolatier, confiseur ou Pâtissieur, confiseur glacier traiteur. Ce diplôme lui permet également d’occuper un emploi plus haut placé au sein d’une industrie

 

En savoir plus sur le métier de confiseur chocolatier

 

Le métier de glacier chocolatier

Il a les compétences requises pour la conception et la fabrication de glaces et de chocolats. Il est généralement titulaire d’un Certificat d’aptitude professionnelle Glacier fabricant, Pâtissier ou Chocolatier confiseur. Pour se spécialiser, il peut compléter son parcours avec la Mention complémentaire pâtisserie, glacerie, chocolaterie, confiserie spécialisée. Il peut occuper un emploi auprès d’un restaurateur ou d’un marchand. Afin de se lancer en tant qu’entrepreneur à son compte, il devra néanmoins justifier d’un BTM. Le salaire oscille entre 1 500 et 2 000 € en tant qu’itinérant saisonnier. En revanche, à son compte, un artisan peut prétendre à toucher de meilleures sommes.

 

En savoir plus sur le métier de glacier chocolatier

 

En savoir plus sur le chocolat