Une formation accessible et tout commence...

Quelle procédure pour exercer l’extension de cils directement chez les clientes ?

Quelle procédure pour exercer l’extension de cils directement chez les clientes ?

Il existe plusieurs options pour exercer le métier de technicien·ne en extension de cils. Vous pouvez choisir de travailler directement dans un salon ou bar à cils, mais pourquoi ne pas envisager d’exercer directement au domicile des clientes ? Quelles sont les étapes nécessaires pour commencer mon activité de technicien·ne en extension de cils ?

  • Quelles sont les qualifications nécessaires ?
  • Le statut d’auto-entrepreneur
  • Le stage de préparation à l’installation
  • Quelques conseils pour vous lancer.

DOCUMENTATION GRATUITE

Quelles sont les qualifications nécessaires ?

Aucun diplôme n’est exigé pour se lancer dans l’activité de technicienne en extensions de cils à domicile, mais il est indispensable de suivre une formation spécifique afin d’acquérir les connaissances de bases concernant les techniques d’extensions de cils et les produits utilisées (extensions de cils en soie, colle chirurgicale, pince, etc.). Sans ce certificat, il y a peu de chances pour que votre chambre des métiers vous accorde le droit d’exercer.

La formation extension de cils vous apportera les compétences nécessaires à l’exercice de la profession :

Il est possible d’obtenir un tel certificat auprès d’un des organismes de formation spécialisé (y compris auprès des organismes de formation à distance).

 

Le statut d’auto-entrepreneur

Ce statut correspond très bien aux petites structures et aux personnes travaillant seul. Se déclarer auto-entrepreneur présente de vrais avantages pour gérer votre activité facilement, ainsi que des avantages fiscaux. En choisissant ce statut, vous pourrez vous mettre au travail en un rien de temps puisque les formalités administratives s’effectuent en très peu de temps.

Sachez malgré tout que ce statut a des limites. Il existe un certain plafond en auto-entreprenariat limitant votre chiffre d’affaires annuel à 70 000 € pour les prestations de services (comme la pose d’extensions de cils) et à 170 000 € pour vos activités commerciales (comme la vente de produits de beauté).

En tant que technicienne en extension de cils se déplaçant du domicile d’une cliente à une autre, vous aurez des frais de transport, ainsi que d’autres frais concernant l’achat de produits destinés à être utilisés pendant vos séances. Malheureusement, le statut d’autoentrepreneur ne prévoit pas la possibilité de déduire ces charges de votre chiffre d’affaires.

 

Quelques conseils pour vous lancer 

Avant de vous lancer en tant que technicien·ne en extension de cils à votre compte, pensez à établir une étude de marché. Elle vous permettra de déterminer quels sont vos concurrents sur le marché de l’extension de cils et d’identifier les besoins de vos futures clientes.

Pensez à établir un partenariat avec une marque de produits que vous proposerez aux clientes. Cela vous permettra d’étoffer votre chiffre d’affaires.

Afin de vous démarquer des autres techniciennes en extension de cils, il faudra être capable de proposer quelque chose d’original (comme des produits haut de gamme ou 100 % bio par exemple).

Pour finir, il faudra que vous établissiez une stratégie marketing afin de gagner en visibilité dans le domaine des extensions de cils, puisque vous ne disposerez pas d’une vitrine comme la plupart des commerçants. Plusieurs possibilités s’offrent à vous : site internet, flyers, partenariat avec d’autres commerçants, etc.

 

Pour aller plus loin :