Une formation accessible et tout commence...
Publié le 22/03/2018 -
1 min de lecture

Petite enfance : les bienfaits du sommeil

Partager sur

Le sommeil a des effets sur le développement et le comportement de l’enfant. Les bienfaits du sommeil sont nombreux. Il facilite le développement de l’enfant et l’aide dans ses apprentissages, le sommeil permet également à l’enfant de mieux gérer ses émotions et de se développer sur un plan physique.

10 à 12 heures de sommeil par nuit

Le nombre d’heures de sommeil suffisant va varier d’un enfant à l’autre. Jusqu’à l’âge de 5 ans, l’enfant aura besoin de 10 à 12 heures par nuit et peut-être d’une sieste durant la journée. Il est bon de savoir pour tous les apprenants au nouveau CAP Petite enfance, le CAP Accompagnant éducatif petite enfance (CAP AEPE) qu’à partir de quatre ans, trois enfants sur quatre ne font plus la sieste.

En tant que professionnels de la petite enfance, vous devrez être attentifs à ces signes afin de savoir si l’enfant dort suffisamment ou pas :

  • Il est très difficile à réveiller le matin ;
  • Il manque de concentration et est plus maladroit ;
  • Il est irritable, plus bruyant et hyperactif.

Croissance, développement psychomoteur et équilibre nerveux de l’enfant

Un bon sommeil tant en heures qu’en qualité est quelque chose de nécessaire, de primordial pour l’enfant. Il a plusieurs fonctions :

  • Récupérer physiquement et nerveusement des fatigues de la journée ;
  • Stocker les informations reçues pendant le jour au niveau de la mémoire à court et à moyen terme ;
  • Permet de mieux gérer ses émotions ;
  • Assurer un bon développement sur le plan physique ;
  • De renforcer son système immunitaire.

Les conséquences d’un manque de sommeil sont nombreuses notamment s’agissant de la croissance, du développement psychomoteur et de l’équilibre nerveux de l’enfant. En effet, lorsqu’un enfant manque de sommeil, il peut avoir :

  • De la difficulté à gérer ses émotions, avoir des sautes d’humeur, être impulsif ;
  • Un comportement plus hyperactif ;
  • De la difficulté à rester attentif et concentré.

Préparez votre CAP AEPE avec Espace Concours

En tant qu’apprenant du CAP Accompagnant éducatif petite enfance (CAP AEPE), vous devez savoir que pour assurer un sommeil apaisant à l’enfant, il est recommandé de conserver des heures régulières de lever et de coucher, de prévoir une routine avant de le coucher, d’éviter les activités trop stimulantes en soirée et les écrans avant d’aller au lit.

Vous souhaitez faire carrière dans la petite enfance ? Si oui, suivez la formation au nouveau CAP Petite enfance, le CAP Accompagnant éducatif petite enfance (CAP AEPE) à distance d’Espace Concours.