Une formation accessible et tout commence...
Publié le 01/09/2017 -
1 min de lecture

Comment fonctionne le développement du jeune enfant ?

Partager sur
Permettre un complet développement du jeune enfant est au coeur du nouveau CAP Petite enfance, le CAP AEPE.

Le rapport de la psychanalyste, Sylviane Giampino qui a auditionné 120 acteurs de la petite enfance insiste sur l’importance de proposer des lieux d’accueil qui ne soient pas « uniformes et standardisés ». Les professionnels de la petite enfance sont partisans d’activités d’éveil qui soient plus en lien avec les activités artistiques, les travaux manuels, des activités qui rappellent celles de la vie quotidienne.

Vous le savez désormais, ce rapport a servi de « base de travail » pour la refonte complète du CAP Petite enfance et sa transformation en CAP Accompagnant éducatif petite enfance (AEPE). Avant de vous lancer dans la formation au CAP AEPE à distance avec Espace Concours, il est important que vous en sachiez plus sur les spécificités du développement du jeune enfant, une des notions fondamentales du nouveau CAP Petite enfance.

Le développement du jeune enfant se comprend en un ensemble de « sphères » : physique, cognitif, affectif, social. Ce qui est important de se rappeler, c’est que l’ensemble de ces sphères sont inséparables. Pour le jeune enfant, tout est langage, corps, jeu, expérience …

Contrairement à ce que vous pouvez éventuellement imaginer, le développement du jeune enfant intervient « par vague » et non par palliers ou de façon linéaire. « Une acquisition se perd pour faire place à une nouvelle puis reviendra sous une autre forme à un autre moment ou s’effacera », affirment les professionnels du rapport Giampino. Il est primordial d’avoir cela à l’esprit pour proposer une ou des activités qui permettent une totale acquisition.

La sensibilité, moteur du développement du jeune enfant

Certains présentent le jeune enfant comme un être « impuissant ». Il n’en est rien ! Certes, il est dépendant mais pas impuissant. La différence est importante. Il dispose de nombreuses capacités comme l’imitation, l’empathie, l’ajustement postural. Saviez-vous également que dans le développement du jeune enfant, la construction de l’extérieur précède celle du monde intérieur ? En sachant cela, vous comprenez mieux pourquoi l’environnement de l’enfant est essentiel.

En tant que futurs professionnels de la petite enfance, vous devrez également veiller à avoir des échanges réguliers avec les parents du jeune enfant « pour travailler avec eux et éviter les incohérences ». Cette proximité avec les parents peut aussi être un élément incitatif pour les structures d’accueil afin de proposer « des activités culturelles plus larges dans le but de travailler les dimensions affective et sociale des enfants ».

Le jeune enfant prend conscience du monde qui l’entoure par sa sensibilité. Celle-ci est très large puisqu’elle comprend à la fois le corporel, le cognitif, l’affectif, l’émotionnel et le social. De par sa sensibilité, le jeune enfant est attiré par le visage humain, la musique, les images, le mouvement et la nature.

Un nouveau Référentiel et une pédagogie sérieuse, innovante propre à Espace Concours 

Le référentiel du nouveau CAP Petite enfance, le CAP AEPE reconnaît l’importance de former les futurs professionnels de la petite enfance aux notions de développement et d’éveil de l’enfant. La responsable pédagogique d’Espace Concours, Annaïck Lepetit (Doctorante en lettres) entourée de professeurs et d’experts dans le domaine de la petite enfance a déjà structuré le plan des nouveaux cours de préparation au CAP Accompagnant éducatif petite enfance qui intègre ces nouvelles notions de développement et d’éveil de l’enfant.