Je m'informe gratuitement et sans engagement
Nom*
Prénom*
Téléphone*
Code postal*
Adresse (France métropolitaine)*
Bât / Appt / Rés. / Lieu-dit
Ville*
Commentaire
Retour
Les informations recueillies sont strictement réservées à l’usage d’espace-concours et ne sont ni vendues, ni transmises à des partenaires commerciaux. Pour plus d’information, cliquer ici
* Champs obligatoires-Attention : renseignez bien votre téléphone. La conseillère pédagogique vous contactera de préférence par téléphone
Appel GRATUIT depuis un fixe
Lundi-Jeudi 8h30 - 18h; Vendredi 8h30 - 17h

Salons et instituts où exercer le maquillage permanent

Une fois entièrement préparé, formé et équipé, il ne reste plus à répondre à un dernier aspect décisif pour exercer le métier d’expert en maquillage permanent : un endroit où travailler.

  • Une pratique limitée aux grandes villes
  • Des qualifications inégales
  • Salons de maquillage permanent
  • Instituts hybrides
  • Ouvrir son propre salon et travailler en indépendant

 

Une pratique limitée aux grandes villes

Le maquillage permanent tel qu’on le connait aujourd’hui en est encore à ses tout débuts. En effet, les innovations techniques et technologiques l’ayant rendu possible (dermographes plus fins et précis, pigments mieux adaptés, techniques efficaces) ne sont apparues qu’au cours de la dernière décennie.

Pour résumer, bien que le maquillage permanent ait le vent en poupe et gagne chaque année de nombreux clients intéressés, il n’existe aujourd’hui qu’encore peu d’instituts de beauté qui le proposent, du moins par rapport à la demande.

Dans l’ensemble, vous trouverez des places dans des instituts de maquillage permanent partout en France. Cependant, étant donné qu’il s’agit d’une pratique encore spécifique et avancée, la plupart d’entre eux vont en réalité se regrouper autour de grandes villes : notamment Paris, Rennes, Montpellier, Lyon ou Bordeaux.

Sans grande surprise, c’est surtout vers Paris, plus grande ville touristique au monde, que vous trouverez le cœur de ce secteur d’activité.

 

Des qualifications inégales

Les pratiques du maquillage permanent étant récentes, les standards autour de cette pratique n’ont pas encore réellement été établis. Etant donné qu’aucun diplôme particulier n’est nécessaire pour exercer en tant qu’expert, le niveau des dermographistes tend à varier énormément.

La confiance est donc un élément clé dans ce secteur, à la fois au niveau des clients qui vous confient le soin de leur derme, mais également de vos futurs employeurs, qui vont devoir s’assurer que vous soyez le plus qualifié possible.

Une formation spécifique aux métiers du maquillage permanent est alors fortement recommandée, si ce n’est essentielle pour pouvoir exercer en tant que professionnel.

De plus, étant donné le grand nombre d’instituts hybrides, il n’est pas exclu qu’un diplôme certifiant de compétences dans le monde de l’esthétisme, tel qu’un CAP Esthétique, se montre tout aussi nécessaire dans certaines structures.

 

Salons de maquillage permanent

Il est aujourd’hui possible d’ouvrir un institut entièrement dédié au maquillage permanent et de connaître un certain succès économique grâce à ce dernier. Ces « pure-players », entièrement spécialisés dans la dermographie, sont souvent là où vous trouverez le niveau professionnel le plus élevé et les clients les plus exigeants.

La palette de techniques proposées par ces derniers tend également à être riche. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir différents salons élaborer leurs propres spécialités et innovations. Ces dernières peuvent même être reprises par d’autres concurrents si elles connaissent suffisamment de succès.

 

Instituts hybrides

Il n’y a cependant rien qui empêche des instituts déjà établis ou ceux désireux de diversifier leurs activités de proposer aussi des services de maquillage permanent. Ces derniers sont donc sans surprise en grande demande de dermographistes qualifiés.

Ces structures, plus nombreuses, représentent en réalité la grande majorité des postes à pourvoir en tant qu’expert en maquillage permanent.

Ce qui rend ces instituts « hybrides » vient du fait que leurs bénéfices ne proviennent pas entièrement d’activités liées au maquillage permanent. Ils peuvent en effet proposer d’autres soins comme de la pose ongulaire, des épilations, des soins du visage, etc…

La manière dont votre occupation au sein de ces entreprises prendra forme dépend fondamentalement de leur organisation et de la place qu’occupe le maquillage permanent en leur sein.

Certaines vont en effet chercher à avoir des dermographistes qualifiés et entièrement dédiés à cette tâche car capables de canaliser le flot de client nécessaire à cet exercice. D’autres ne considèreront la dermographie que comme une spécialisation plus qu’un métier à part entière et vous demanderont typiquement d’assurer d’autres services d’esthéticienne en parallèle en fonction de la demande.

On retrouve ces instituts sous les formes communes du secteur de la beauté : salons, instituts de beauté, spa, beauty bars et parfois même hôtels de luxe.

 

Ouvrir son propre salon et travailler en indépendant

Il est bien entendu possible pour un expert du maquillage permanent d’ouvrir son propre institut ou d’exercer son activité en indépendant. Bien que devenir son propre patron puisse être une alternative intéressante, il existe dans le cas du maquillage permanent quelques considérations à prendre en compte.

En effet, la dermographie, à l’inverse du simple maquillage traditionnel, comporte quelques risques sanitaires. L’utilisation d’aiguilles pénétrant le derme d’une personne nécessite de nombreuses précautions en ce qui concerne la propreté de l’espace de travail et la capacité d’un professionnel à stériliser ses instrument (notamment les aiguilles du dermographe).

Ainsi, l’exercice du maquillage permanent en tant que professionnel nécessite l’accès à une salle spécialisée, entièrement dédiée à cette fonction et respectant des normes acquises au cours d’une formation Hygiène et Salubrité.

De plus, le professionnel se doit d’être en mesure d’avoir des instruments en condition parfaite et systématiquement stérilisés, ce qui implique bien souvent un matériel spécifique (bac à ultrasons, autoclave…)

Il est impératif pour tout professionnel souhaitant lancer son activité en solitaire d’être en mesure d’acquérir ces outils indispensables ainsi qu’un espace entièrement dédié à son exercice. Pour les mêmes raisons, il est également illégal de pratiquer le maquillage permanent à domicile, les clients n’étant réalistiquement pas en mesure de proposer un endroit convenable pour cette pratique.

 

Découvrez aussi :

Dernières actualités

Une nouvelle méthode d’apprentissage chez Espace Concours

22 février 2021 Petite enfance
Une méthode d’apprentissage 100% interactive avec professeurs : vivez vos cours en “live” avec Espace concours !... Lire la suite

Formez-vous aux techniques de microblading !

10 février 2021 Beauté
La tendance du microblading fait fureur depuis quelques années. D’abord exercée en centre esthétique, cette pratique s’étend aujourd’hui dans les salons... Lire la suite
Voir toutes les actualités
Je m'informe gratuitement et sans engagement
Nom*
Prénom*
Téléphone*
Code postal*
Adresse (France métropolitaine)*
Bât / Appt / Rés. / Lieu-dit
Ville*
Commentaire
Retour
Les informations recueillies sont strictement réservées à l’usage d’espace-concours et ne sont ni vendues, ni transmises à des partenaires commerciaux. Pour plus d’information, cliquer ici
* Champs obligatoires-Attention : renseignez bien votre téléphone. La conseillère pédagogique vous contactera de préférence par téléphone
Appel GRATUIT depuis un fixe
Lundi-Jeudi 8h30 - 18h; Vendredi 8h30 - 17h