Une formation accessible et tout commence...
Publié le 27/10/2017 -
1 min de lecture

Rencontre avec les ministres qui parlent de la petite enfance

Partager sur
Marlène Schiappa souhaitait transformer l'expérience de mère de famille en diplôme d'état par une VAE. Cette annonce avait suscité de vives réactions en juillet dernier.

Trois mois déjà que la proposition de Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes a fait grand bruit. Rappelez-vous, la jeune secrétaire d’Etat avait évoqué lors d’une audition à l’Assemblée nationale la création d’un dispositif de validation des acquis de l’expérience (VAE) des jeunes parents pour les mères en situation de précarité.

Petite enfance : le rapport Giampino comme politique

« Nous sommes en train de voir si nous pouvons transformer cette expérience en CAP Petite enfance, en diplôme d’Etat, en brevet d’Etat d’éducatrice de jeunes enfants », avait-elle alors déclaré. Blogueuse reconnue avec « Maman travaille » habituée aux tribunes « coup de gueule » sur les modes de gardes et places en crèches, Marlène Schiappa doit faire face à de vives réactions et critiques de la part des professionnels de la petite enfance.

Marlène Schiappa qui jusqu’ici était à la tête d’un réseau de mères actives et bien décidée à porter haut les questions de l’égalité entre les femmes et les hommes a dû se justifier, expliquer sa sortie. Elle fait alors la tournée des plateaux télés et radios. « Nous n’allons pas distribuer les CAP Petite enfance aux mères » avait-elle tenu à préciser avant de parler d’une « réflexion qui visait à trouver des parcours diplômants pour ces mères et ces pères qui sont jeunes, qui sont sortis du parcours scolaire sans un brevet qui ont élevé leurs enfants et se retrouvent avec un CV qui est une page blanche ».

Petite enfance : le rapport Giampino comme politique

Une annonce qui a permis à Marlène Schiappa de se faire un nom. Beaucoup plus calme et ministre de plein exercice étant donc mieux à même de parler de la petite enfance, Agnès Buzyn, la ministre des solidarités et de la santé. Cette dernière pour développer le secteur entend notamment s’appuyer comme sa prédécesseur sur le rapport Giampino dont il est toujours bon de rappeler que les grandes lignes ont abouti à la refonte du CAP Petite enfance et sa transformation en CAP Accompagnant éducatif petite enfance (AEPE). Agnès Buzyn souhaite augmenter les places en crèche, développer les modes de garde individuels et collectifs, permettre aux parents de mieux concilier vie professionnelle et vie familiale …

Vous êtes convaincus par les propos de nos ministres, vous voulez faire carrière dans la petite enfance et suivre pour cela une formation en petite enfance, choisissez pour cela Espace Concours pour préparer les épreuves du nouveau CAP Petite enfance, le CAP AEPE à distance.