Une formation accessible et tout commence...
Publié le 12/12/2017 -
1 min de lecture

« La prothésie ongulaire est une passion ! »

Partager sur
Une des créations de notre apprenante, Sandab Hang-Chhan qui se forme en tant que prothésiste ongulaire avec Espace Concours.

Chhan-Sandab Hang est l’une de nos apprenantes qui se forment par correspondance en tant que prothésiste ongulaire. Même si elle n’entend pas en faire « pour l’heure » son métier, la jeune femme de 26 ans s’est déjà fait remarquée avec ses créations sur Instagram.

Prothésiste ongulaire à son compte ? « Un jour peut être ! »

Aix-en-Provence son huile d’olive, ses herbes de Provence, sa lavande et ses calissons … c’est dans ce cadre qui fait rêver que notre apprenante Chhan-Sandab Hang a suivi sa formation à distance de prothésiste ongulaire. C’est également dans cette ville qu’elle travaille. Amoureuse d’art au sens large, son métier de décoratrice de santons à Aix-en-Provence la passionne.  Elle travaille pour les santons Fouque, « célèbres dans le monde entier, décorés à la main et fabriqués à Aix-en-Provence depuis quatre générations ».

« J’ai quitté l’école en seconde générale avec le brevet en poche, j’ai su assez tôt que les arts étaient la voie que je devais suivre. J’ai donc fait par la suite quelques stages et j’ai travaillé à gauche et à droite jusqu’à trouver un emploi stable que j’occupe actuellement », explique Chhan-Sandab Hang. Sa découverte de la prothésie ongulaire remonte à 2014 à l’occasion d’un séjour au Cambodge. C’est alors qu’elle se prend de passion pour le « nail art ».

Malgré son fort intérêt pour l’onglerie, elle hésite alors à se lancer dans une formation ongulaire. Devenir prothésiste ongulaire n’est alors pas sa priorité. C’est sa famille qui peu à peu l’incite à se former en tant que prothésiste ongulaire. Elle décide alors à se lancer dans cette nouvelle activité parallèlement à son travail à temps plein en tant que décoratrice de santons. Parmi les formations en prothésiste ongulaire, elle fait le choix de recourir à une formation de prothésiste ongulaire par correspondance. Grâce aux cours à distance, elle se forme en tant que prothésiste ongulaire à domicile. « Je suis passionnée par l’art. Je voulais travailler ma créativité sur un autre support qu’une toile, j’apprécie tout particulièrement l’ongle comme support créatif. La prothésie ongulaire, l’onglerie est ma passion », explique la jeune femme de 26 ans qui ajoute « le fait d’être décoratrice, de travailler ma créativité au quotidien m’aide beaucoup dans ma formation de prothésiste ongulaire ».

Grâce à ses créations postées sur Instagram, elle se fait remarquer par un institut qui se trouve dans « sa » ville à Aix-en-Provence. On lui propose alors de venir découvrir le quotidien de prothésistes ongulaires dans un institut de beauté. Elle entend y faire un tour d’ici peu. Mais pour l’heure il n’est pas question qu’elle s’installe à son compte en tant que prothésiste ongulaire tout en concédant « un jour peut-être ».

Vous souhaitez devenir prothésiste ongulaire ? Pour cela, lancez-vous dans une formation prothésiste ongulaire avec Espace Concours. Vous pourrez par la suite vous installer à votre compte ou travailler en institut de beauté.