Une formation accessible et tout commence...

Devenir socio-esthéticienne

Allier beauté et santé peut paraître farfelu… Pourtant, il n’est pas rare que des patients aient recours à des soins de socio-esthétique après une maladie ou une longue convalescence. Ce type de soin cosmétique et social permet aux patients de regagner de la confiance en eux. Le socio-esthéticien apporte des conseils précieux et aide à la pratique de soin quotidien cosmétique. Après un CAP dans le domaine de la beauté, il est tout à fait possible de se reconvertir dans ce métier du social.

Qu’est-ce que la socio-esthétique ?

La socio-esthétique est la pratique professionnelle de soins esthétiques à destination des populations souffrantes et fragilisées par une atteinte à leur intégrité physique (maladie, accident, vieillesse, etc.), et psychologique (maladie mentale, dépendances, etc.). On parle également de psycho socio-esthétique dans ce dernier cas.

La socio-esthéticienne réalise des soins tels que le maquillage ou le massage bien-être pour que le bénéficiaire retrouve sa dignité et sa confiance en lui. Par une série de rendez-vous, la socio-esthéticienne offre un temps de discussion et d’échange, qui protège de l’isolement. Ce professionnel médico social écoute et encourage la personne prise en charge à communiquer ses sentiments afin de mieux les définir et les comprendre. À partir de ce travail, l’objectif est d’aider la personne à retrouver le goût du contact humain. La socio esthéticienne a un rôle d’accompagnement dans ce processus.

Découvrez-en plus sur le sujet de la socio-esthétique.

Quelles qualités sont requises pour travailler dans la socio-esthétique ?

Un professionnel de psycho socio-esthétique est un esthéticien avant tout ! Outre des compétences et des qualités propres à l’univers de l’esthétique, devenir socio-esthéticienne consiste à utiliser au quotidien des qualités humaines et des qualités spécifiques qui varient selon le lieu de travail.

La socio-esthéticienne peut transmettre ses connaissances au travers de séances individuelles, mais aussi au cours d’ateliers collectifs, pour que les bénéficiaires de ces soins puissent aussi les reproduire au quotidien.

Le professionnel se charge donc des soins esthétiques grâce aux différentes techniques apprises au cours de la formation du CAP Esthétique, de la formation de socio-esthétique, ainsi que de son expérience professionnelle. La socio-esthéticienne est ainsi en mesure de répondre aux besoins des personnes qu’elle accompagne.

Renseignez vous sur les qualités requises en socio-esthétique.

Quel diplôme pour devenir socio-esthéticienne ?

La socio-esthétique est exercée uniquement par des professionnels diplômés. Il faut donc tout d’abord avoir obtenu un diplôme dans ce domaine, tel qu’un CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie, ainsi qu’une formation adaptée et plusieurs années de pratique. Il est aussi possible de passer par un diplôme d’aide soignant et de se spécialiser par la suite. Cela implique de passer une formation qualifiante. Ce métier s’apprend aussi bien en école ou par correspondance.

Découvrez les formations et études à suivre pour devenir socio-esthéticienne.

Socio-esthéticienne : travailler en tant que salarié ou en tant qu’indépendant ?

Après avoir obtenu un diplôme en adéquation avec le métier, les débouchés sont nombreux : le professionnel de psycho socio-esthétique peut travailler dans un centre hospitalier, dans une structure médico-sociale, dans une association ou à son compte. Son salaire dépendra du contexte dans lequel il sera amené à exercer.

Apprenez en plus sur les différentes modalités de travail des socio-esthéticiennes.