Je m'informe gratuitement et sans engagement
Nom*
Prénom*
Téléphone*
Code postal*
Adresse (France métropolitaine)*
Bât / Appt / Rés. / Lieu-dit
Ville*
Commentaire
Retour
Les informations recueillies sont strictement réservées à l’usage d’espace-concours et ne sont ni vendues, ni transmises à des partenaires commerciaux. Pour plus d’information, cliquer ici
* Champs obligatoires-Attention : renseignez bien votre téléphone. La conseillère pédagogique vous contactera de préférence par téléphone
Appel GRATUIT depuis un fixe
Lundi-Vendredi 8h30 - 18h

Soins et aide à la cicatrisation après un maquillage permanent

Après une séance de maquillage permanent, il existe toute une série de recommandations à respecter pour assurer une cicatrisation efficace. Voici ce que les professionnels devraient savoir pour conseiller au mieux leurs client(es)

  • Préparation avant la pigmentation
  • Après la pigmentation 
  • Les gestes à effectuer
  • Les gestes éviter

 

Bien que cela n’en ait pas forcément l’air d’un point de vue externe, l’aiguille habile du dermographe passant proprement sur différentes parties du corps, un maquillage permanent est en réalité assez éprouvant.

Cela revient en effet à poncturer la peau de nombreux coups d’aiguilles pour y déposer des pigments. Comme toute opération qui implique de rompre la barrière cutanée, il faut ainsi s’attendre à du sang, des douleurs, un risque d’infection et un besoin de cicatrisation. Le rôle des dermographistes s’étend au-delà de l’institut car ils vont également devoir servir de guide pour aider leur client à se remettre correctement de ce genre d’interventions.

 

Préparation avant la pigmentation

Il existe quelques précautions à prendre et à conseiller avant même l’opération.

Dans un premier temps, il est nécessaire de s’assurer que votre client ne présente aucune contre-indication qui rendrait le maquillage permanent inapproprié pour ce dernier. Il peut s’agir par exemple de personnes diabétiques, présentant de graves maladies de peau ou une femme enceinte.

Vous trouverez plus d’informations sur ces cas à éviter ici.

De manière générale, il vaut mieux aussi recommander au futur maquillé de prendre particulièrement soin de sa peau : éviter de l’exposer au soleil (bronzage), ne pas recevoir de soin du visage intense (gommage, peeling) et au besoin, bien hydrater sa peau ou ses lèvres.

L’expert en maquillage permanent a également comme devoir d’avertir son client par rapport à tous les risques et conséquences liés à la pigmentation. Cela inclut le caractère à long terme de la démarche, les douleurs ou les possibilités d’infection.

 

Après la pigmentation

L’application du maquillage permanent en elle-même n’est pas réellement un problème. Le client n’est pas anesthésié, ce qui rend la procédure quelque peu irritante. Néanmoins, bien qu’on parle techniquement de « cicatrisation », les percées sont bien trop fines pour laisser une quelconque marque apparente.

Les principaux symptômes vont se manifester tout au plus au cours de la première semaine après la dermographie, surtout durant les deux premiers jours. Le client peut en effet s’attendre à des rougeurs, une sensibilité et des douleurs autour de la zone, des démangeaisons et des desséchements de la peau.

Il est également important de prévenir le client que le résultat qu’il observe post-opération n’est pas le même que celui qu’il gardera après quelques jours. Les pigments ont en effet tendance à s’effacer progressivement avant se stabiliser, ce qui va généralement rendre la couleur moins intense, les brillants moins éclatants et les contours moins marqués. Un expert doit s’adapter en conséquence, quitte à ce que son travail paraisse ne pas correspondre aux attentes du client sur le moment pour pouvoir les atteindre plus tard.

Une oxydation peut également temporairement assombrir le résultat l’espace de quelques jours avant que la couleur revienne à son état initial.

 

Les gestes à effectuer

Dans un premier temps, il est crucial de lutter contre le dessèchement de la peau, qui va typiquement se produire autour de la zone concernée. Il est conseillé d’appliquer régulièrement une crème hydratante ou de la vaseline autour de la zone autant de fois que nécessaire lorsque cette dernière redevient sèche. Le passage sous l’eau est déconseillé au cours des premiers jours.

Plus important encore, il est également important de régulièrement désinfecter la zone. Le maquillage permanent fragilise les défenses immunitaires et, comme dans le cas d’un tatouage, présente des risques d’infection.

 

Les gestes éviter

Afin d’obtenir le meilleur résultat possible, il existe de très nombreuses restrictions à ne pas transgresser. Observez-les comme une sorte de période de convalescence, le signe que la peau a besoin de se rétablir avant de la remettre à rude épreuve.

Voici une liste de précautions à prendre et à appliquer jusqu’à entre 7 à 10 jours.

  • Au cours des premières 24h, éviter à tout prix de mettre de l’eau sur la zone pigmentée. Au cours de la semaine de manière générale, évitez de la laver ou de la tremper plus que nécessaire ou d’appliquer un savon sur cette dernière.
  • Ne pas l’exposer à des produits chimiques (produits ménagers, chlore de piscine...)
  • Ne pas la maquiller (ou démaquiller).
  • Eviter un contact prolongé avec le soleil, qui dégraderait les couches externes des pigments plus rapidement.
  • Eviter toute source de chaleur et/ou d’humidité : sauna, hammam, sèche-cheveux…
  • Eviter toute activité sportive intense (l’objectif est principalement d’éviter la sécrétion de sueur).

Enfin, il est probable qu’au cours des premiers jours, la peau pèle et se détache quelque peu : c’est ce qu’on appelle des squames. Cela est parfaitement normal, il est toutefois fortement déconseillé de les gratter ou de les frotter. Cela ne ferait qu’accélérer la détérioration du maquillage permanent.

 

Découvrez aussi :

Dernières actualités

Petite Enfance : Doit-on laisser les enfants gagner aux jeux ?

30 octobre 2020 Petite enfance
Le jeu a un grand impact sur l’éveil et le développement d’un enfant. Il participe grandement à son éducation mais aussi à forger son futur caractère. Il est... Lire la suite

Récupérez votre DIF sur votre Compte Personnel de Formation avant le 31 décembre 2020 !

29 octobre 2020 Petite enfance
Nombreux sont les actifs qui ne sont pas au courant qu’une certaine somme d’argent est cumulée dans le but d’être utilisée pour réaliser une éventuelle... Lire la suite
Voir toutes les actualités
Je m'informe gratuitement et sans engagement
Nom*
Prénom*
Téléphone*
Code postal*
Adresse (France métropolitaine)*
Bât / Appt / Rés. / Lieu-dit
Ville*
Commentaire
Retour
Les informations recueillies sont strictement réservées à l’usage d’espace-concours et ne sont ni vendues, ni transmises à des partenaires commerciaux. Pour plus d’information, cliquer ici
* Champs obligatoires-Attention : renseignez bien votre téléphone. La conseillère pédagogique vous contactera de préférence par téléphone
Appel GRATUIT depuis un fixe
Lundi-Vendredi 8h30 - 18h