Une formation accessible et tout commence...
Publié le 23/05/2018 -
1 min de lecture

Prothésiste ongulaire : quelle différence entre une lampe UV, LED ET CCFL ?

Partager sur
Découvrez la formation prothésiste ongulaire par correspondance d'Espace Concours.

Vous êtes actuellement en formation prothésiste ongulaire, c’est important de le savoir. Il y a encore quelques années, on ne se posait même pas la question. Le seul choix qui s’offrait à nous était la puissance de la lampe UV, soit 9, 36, 48 voire 54 watts pour les plus puissantes. Sous l’impulsion des marques de prothésie ongulaire et l’avancement technologique, les gels et les vernis permanents sont devenus compatible au LED.

Comment ça fonctionne ?

Si vous êtes en cours de formation prothésiste ongulaire, vous le savez sûrement, la réaction chimique permettant le durcissement du gel s’appelle la polymérisation. Pour que le gel polymérise, nous avons besoin d’un catalyseur, donc d’une lampe.

Les gels UV réagissent à la lumière dont le spectre est situé entre 350 et 390 nm (nanomètre) alors que les gels LED réagissent à la lumière dont le spectre est situé entre 390 et 420 mn. Quelle que soit la lampe, pour que le gel polymérise parfaitement uniforme, il faut que la lumière arrive au-dessus et sur les côtés, c’est d’ailleurs pour cela qu’un effet « miroir » est présent dans la lampe, il garantit une polymérisation régulière.

Il existe 3 types de lampes.

Toutes trois destinées à la même action : catalyser le gel (Grâce aux photo–initiateurs une réaction se déclenche et créé la polymérisation) ou sécher votre vernis semi-permanent.

Les lampes UV :

Catalyse uniquement du gel

Temps de catalysation 120 secondes

Lampes : Néons à rayons ultraviolets à changer toutes les 10 000 heures.

Les lampes LED :

Catalyse uniquement du gel LED

Temps de catalysation 30 secondes

Lampes : Diodes électroluminescentes à changer toutes les 50 000 heures.

Les lampes CCFL :

Catalyse du gel UV et du gel LED

Temps de catalysation 60 secondes

Lampes : Cathodes à froid combinant un système avec des néons et avec des diodes.

La lampe UV a fait ces preuves, mais la lampe LED ou un appareil CCFL ont semble-t-il dépassé cette technologie. Ce système combinant UV et LED semble être le plus fiable. Pas besoin de choisir le produit en fonction de votre lampe, tous sont acceptés. Pas besoin de changer l’ampoule tous les 6 mois.

Cependant, il n’y a aucune différence remarquable de résultat. Les trois systèmes ont un résultat identique sur le séchage du vernis semi-permanent ou le gel de faux ongles.

Votre formation prothésiste ongulaire avec Espace Concours

Vous voulez devenir prothésiste ongulaire ? Lancez-vous pour cela avec Espace Concours dans une formation prothésiste ongulaire à distance.