Une formation accessible et tout commence...
Publié le 06/03/2020 -
1 min de lecture

Quels modèles choisir pour son examen de CAP Esthétique ?

Partager sur
CAP Esthétique soin visage

Afin de conclure votre CAP Esthétique, vous devrez passer une série d’épreuves testant les compétences acquises lors de votre formation. Il vous faudra en pratiquer certaines sur un modèle vivant de votre choix. Voici les critères à respecter pour l’examen.

  • Pourquoi préparer un modèle ?
  • Epreuve Pratique 1 : Techniques esthétiques du visage, des mains et des pieds
  • Les critères obligatoires des modèles pour l’Epreuve Pratique 1
  • Epreuve 2 : Techniques esthétiques liées aux phanères
  • Les critères obligatoires des modèles pour l’Epreuve Pratique 2
  • Quelques derniers détails à prendre en compte

 

Pourquoi préparer un modèle ?

Le CAP Esthétique, Cosmétique et Parfumerie se conclut toujours par trois épreuves qu’il est indispensable de passer pour obtenir son diplôme. Il s’agit sans hésiter du moment le plus important de la formation car c’est ici que tout se joue pour acquérir cette certification.

On demandera notamment au cours de ces examens de passer deux épreuves pratiques (EP 1 et 2), réalisées dans les mêmes conditions retrouvées sur le terrain par les futures professionnelles. Plus spécifiquement, on évaluera la manière dont elles sont capables de pratiquer un éventail plus ou moins étendu de prestations d’esthéticienne.

 

Ces soins ne sont pas réalisés sur un mannequin mais sur une véritable personne, qu’on appelle un modèle. Ce modèle n’est pas « fourni » : il devra s’agir d’une personne, plus spécifiquement une femme, qui accepte de vous accompagner pour servir de sujet d’expérimentation pour votre examen. Il vous en faudra deux : un pour chaque épreuve pratique.

Il est bon de noter que, afin de pouvoir pratiquer ces techniques dans des conditions standard, certaines caractéristiques peuvent disqualifier certains modèles. Voici donc tout ce qu’il vous faudra savoir sur chaque épreuve pour éviter les pénalités.

 

Epreuve Pratique 1 : Techniques esthétiques du visage, des mains et des pieds

La première épreuve s’intéresse aux techniques esthétiques du visage, des mains et des pieds.

On la sépare en deux grandes parties

Partie écrite (45 minutes)

Dans un premier temps, vous devrez réaliser conjointement avec votre modèle un examen écrit. Il visera à vous placer dans la peau d’un professionnel qui doit réaliser un diagnostic esthétique.

Il s’agit d’adapter le programme des soins demandés lors de l’examen au style de votre modèle, à ses demandes personnelles ainsi qu’à sa morphologie et aux caractéristiques visuelles et palpatoires de sa peau. Notez que le modèle ne choisit pas exactement le type de soins qu’il va recevoir, mais peut influencer la manière précise dont ils seront appliqués.

Partie pratique (2h)

Le candidat exécute son planning en s’adaptant à son modèle en accord avec ses notes de l’examen écrit. Il lui sera demandé de réaliser :

  • Des techniques de soins esthétiques du visage au regard du diagnostic posé : 45 points
  • Des techniques de soins des mains ou des pieds : 10 points
  • Des techniques de maquillage : 15 points

Ces prestations couvrent ainsi plus ou moins tous les services régulièrement réalisés en instituts. Assurez-vous que votre modèle soit prêt, car il s’agit pour elle d’une véritable séance intégrale.

Les critères des modèles pour l’Epreuve Pratique 1

Pour passer l’épreuve 1, on demandera à votre modèle d’avoir les caractéristiques suivantes :

  • Être une femme majeure (plus de 18 ans).  
  • Avoir un visage maquillé : fond de teint, fards à paupières, cosmétiques à cils, rouge à lèvres foncé
  • Avoir ses sourcils épilés
  • Ne pas avoir de maquillage sur ses pieds ses mains
  • Ne pas avoir de faux-cils, extensions de cils ou de maquillage permanent
  • Si le modèle a des piercings, il lui sera demandé de les enlever. L’objectif est d’éviter tout contact avec des appareils électriques (provoquant un choc), qui se révèlerait typiquement éliminatoire pour le candidat.

Ces critères ne sont pas à prendre à la légère. Si votre modèle ne les respecte pas, ils représentent automatiquement des pénalités sur la note de ces épreuves pratiques. De plus, il est impératif que la personne soit majeure : tout manquement entraînerait un échec automatique de l’épreuve entière (et par extension, de tout le CAP).

Epreuve 2 : Techniques esthétiques liées aux phanères

Cette seconde épreuve concerne les techniques liées aux phanères, à savoir, tous les éléments à base de kératine produits par le corps : cheveux, poils, ongles, etc… C’est l’heure pour votre second modèle d’intervenir.

Partie écrite (30 minutes)

Cette partie est identique à celle de la première épreuve : le candidat prend conscience de la situation professionnelle et des techniques à réaliser, puis prépare un planning pour les appliquer sur son modèle.

Partie pratique (2h)

Le candidat réalise sur son modèle :

  • Une épilation des sourcils
  • Une épilation de deux zones sur le corps (aisselles, demi-jambes, cuisses, avant-bras ou maillot)
  • Des techniques sur les ongles qui comportent soit un soin esthétique, soit un maquillage avec verni.

 

Les critères des modèles pour l’Epreuve Pratique 2

Les caractéristiques attendues du second modèle varient légèrement par rapport au premier. Elle doit notamment :

  • Être une femme majeure (plus de 18 ans). 
  • Avoir des sourcils non épilés, sans maquillage permanent
  • Avoir ses jambes, avant-bras, aisselles et maillot non épilés, sur longueur de poil de 2mm minimum.
  • Avoir ses ongles des mains et des pieds maquillés avec du vernis classique foncé non manucurés et non rongés
  • Ne pas avoir de prothèses ongulaires
  • Retirer ses piercings afin d’éviter tout contact avec un appareil électrique.

Afin d’obtenir la longueur minimum nécessaire pour une épilation à l’examen, il est généralement recommandé que le modèle ne s’épile pas pendant les 3 semaines précédant l’épreuve. Là aussi, tout manquement est pénalisant voire éliminatoire.

 

Qui choisir en tant que modèle ?

Le choix des modèles est un détail auquel beaucoup ne pensent pas avant qu’il soit trop tard. Il s’agit pourtant d’une décision relativement importante : un modèle coopératif et bien disposé vous facilitera grandement la tâche et vous fera gagner du temps.

Similairement, souvenez-vous que ces modèles vont vous accompagner et probablement dédier une partie conséquente de leur journée pour vous. Cela demande une certaine organisation de leur part, n’oubliez ainsi pas de les prévenir tôt afin qu’ils aient le temps de se préparer.

Vous devriez ainsi choisir vos modèles parmi des proches : en dehors du fait qu’ils doivent être majeurs, il n’y a pas de restrictions. La plupart des candidates réalisent leurs prestations sur des membres de leur famille ou sur des amies.

 

Quelques derniers détails à prendre en compte

Si vous avez l’embarras du choix en ce qui concerne des volontaires pour vous accompagner, voici quelques conseils qui peuvent faciliter d’autant plus votre examen.

  • Préparer sa peau pour l’examen : pour faciliter la tâche au candidat, il est recommandé aux modèles de garder une peau saine, de bien s’hydrater ou même d’effectuer un gommage la veille.

 

  • Essayez de trouver une vétéran des instituts de beauté

Une séance chez l’esthéticienne peut être une rude épreuve si on n’y est pas initié. Idéalement, choisir quelqu’un habitué à recevoir des soins (notamment des épilations) peut faciliter la vie du candidat comme du modèle le jour J

 

  • Attention à la pilosité

Particulièrement en ce qui concerne l’EP2, il est possible que si vous choisissez une personne plus âgée, sa densité capillaire ne soit pas satisfaisante pour un jury. Faites bien attention à ce que vous ayez assez pour travailler. Un surplus de poils n’est en revanche pas un problème.

 

  • Gare aux peaux sensibles

L’examen prend en compte les sensibilités de chaque modèle et s’attend à des variations sur la réalisation des épreuves. Cependant, il est préférable que votre modèle de s’épargner la peine et d’essayer d’avoir un modèle récepteur aux produits classiques de l’examen.

 

  • Evitez les tatouages

Bien qu’ils ne soient pas considérés comme des contre-indications pour les critères de l’examen, les tatouages présents dans les zones traitées au cours de l’examen peuvent rendre la visualisation difficile.

 

Malgré tout cela, si votre modèle ne s’adapte pas à toutes les conditions qui viennent d’être énoncées, ce n’est pas si grave. Mieux vaut un modèle peu adapté que pas de modèle du tout. N’hésitez pas également à prévoir un plan B en cas de grave imprévu.