Une formation accessible et tout commence...
Publié le 29/06/2017 -
1 min de lecture

« Les beauty trucks », des salons de beauté mobiles

Partager sur

Travailler en institut ne vous réjouit pas ? Vous préférez sillonner les routes sans vous rendre aux domiciles de vos clientes ? Si oui, le beauty truck est fait pour vous. Le concept a débarqué en France en 2014.

C’est assez simple ! Prenez un camion, camping-car, estafette d’un autre âge, même le camion de Louis la Brocante fera l’affaire. Puis transformez-le en institut de beauté dernier cri, capable d’arpenter les villes et proposant une multitude de soins.

Epilation, manucure, maquillage … dans un camion

Contrairement aux food trucks qui proposent aux badauds des plats rapides, au menu du beauty truck, une large palette de soins similaires en tout point à ceux pratiqués en institut de beauté classique : pose de faux-cils, manucure, maquillage, épilation, beauté des mains et des pieds, nail art…

De quoi permettre à la cliente pressée de se détendre, de se relâcher le temps d’une pause et de se refaire une beauté non loin de son travail.

Tout roule pour le beauty truck. C’est vrai que les avantages sont nombreux. Le risque financier est moindre par rapport à l’installation d’un institut de beauté ou salon de coiffure traditionnel. Le beauty truck draine en effet une clientèle différente. Il arrive toutefois que certains se rendent directement aux domiciles des clientes. Le beauty truck permet aussi d’aller à la rencontre des territoires les plus éloignés des instituts de soins et beauté des centres-villes comme en campagne trop souvent désertée. Et le succès est au rendez-vous bien aidé par le bouche-à-oreille !

Un CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie et je me lance

Le beauty truck simplifiant la création, des vocations naissent. Une formation, un CAP en esthétique cosmétique parfumerie en poche et il est possible d’ouvrir son propre institut de beauté. A l’image de Mylène : « J’ai travaillé plus de cinq ans dans la gestion, je me suis reconvertie pour passer mon CAP esthétique. J’ai décidé par la suite de m’installer à mon compte mais je ne me voyais pas enfermée dans un salon ».

Le beauty truck a été la solution parfaite pour Mylène tout comme pour celles et ceux qui souhaitent ouvrir un institut avec un CAP esthétique cosmétique. Mais, la loi du 5 juillet 1998 est claire et exige au minimum le CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie pour réaliser des soins de beauté. L’itinérance ne change rien. Les esthéticiennes doivent se soumettre aux mêmes obligations d’un point de vue règlementaire que celles qui opèrent en institut.

Tentés par une installation en beauty truck, vous l’aurez compris la première étape consistera en l’obtention d’un CAP esthétique cosmétique parfumerie, devenez ainsi esthéticienne avec Espace Concours grâce à notre formation en esthétique en un ou deux ans suivant votre rythme et à un prix très accessible.

Crédit : Allen Watkin