Une formation accessible et tout commence...

Les missions d’une auxiliaire de puériculture au quotidien

La mission principale de l’auxiliaire de puériculture est d’assurer le bien-être des enfants qu’elle reçoit. Elle apporte aussi un soutien aux parents. Sa responsabilité est également d’assurer la sécurité, l’hygiène et le confort des enfants sous la responsabilité d’une puéricultrice, d’une infirmière, d’un médecin ou d’une sage-femme. Elle doit maintenir une distance professionnelle avec les enfants et leurs familles, et intégrer les pratiques de la structure dans laquelle elle travaille. Si vous voulez en savoir plus sur le métier d’auxiliaire de puériculture, vous n’avez plus qu’à lire cet article !

 

  • Au sein de quelle(s) structure(s) l’auxiliaire de puériculture travaille-t-elle ? 
  • Le salaire d’une auxiliaire de puériculture

 

Au sein de quelle(s) structure(s) l’auxiliaire de puériculture travaille-t-elle ? 

 L’auxiliaire de puériculture est une professionnelle de santé incontournable dans le secteur sanitaire et social. Ses lieux de travail sont nombreux car ce métier est directement lié à la santé des enfants. Pendant les 6 premières années de leur vie, ils connaissent une période de forte croissance, avec son lot de problèmes de santé spécifiques. Les enfants ont donc besoin de conseils et de soins professionnels dans une structure d’accueil appropriée.

 

Les établissements du secteur de la santé tels que les maternités, les services de néonatalogie ou de pédiatrie assurent une prise en charge globale de la santé de l’enfant pendant son l’hospitalisation ou lors d’une simple consultation. Il existe de nombreuses structures d’accueil pour les enfants dans lesquelles les auxiliaires de puériculture exercent leur métier : crèche, jardin d’éveil ou halte-garderie, les lieux d’exercice du métier d’auxiliaire de puériculture sont nombreux.

 

Quel que soit la structure, les missions principales de l’auxiliaire de puériculture auprès des jeunes enfants ne changent pas : 

  • L’auxiliaire doit s’assurer de la santé des jeunes enfants à travers des soins quotidiens,
  • L’auxiliaire doit s’assurer de la sécurité physique des enfants par un aménagement des espaces adaptés,
  • L’auxiliaire doit s’assurer de la sécurité émotionnelle des enfants en agissant toujours de manière bienveillante,
  • L’auxiliaire doit proposer divers jeux et activités d’éveil pour aider chaque enfant à s’épanouir,
  • L’auxiliaire doit prendre en compte individuellement chaque enfant dans le cadre de ses missions. 

 

Le salaire d’une auxiliaire de puériculture

Selon le secteur dans lequel elle exerce, le salaire de l’auxiliaire de puériculture peut varier, même s’il reste sensiblement le même en début de carrière. Cependant, la différence se fera ressentir au fil des années : dans le secteur public, une auxiliaire de puériculture gagnera en moyenne 18 253 euros net par an contre 15 682 euros net par an dans le secteur privé. Vraisemblablement, travailler pour l’Etat s’avère être plus rentable. Mais vos missions et votre charge de travail seront sûrement plus conséquentes.

 

Avec plusieurs années d’expérience de travail dans le secteur, l’auxiliaire de puériculture pourra prétendre à un rôle avec plus de missions, de compétences et un salaire plus intéressant. Le salaire pourra également dépendre de la qualité de votre formation et de vos expériences auprès des jeunes enfants, ainsi que de votre résultat au concours. Pour cela, le CAP Accompagnant éducatif petite enfance vous permettra d’être préparé au mieux tout au long de votre formation pour décrocher le diplôme d’auxiliaire de puériculture !

 

Pour en savoir plus sur le métier d’auxiliaire de puériculture :