Une formation accessible et tout commence...

Le salaire d’une auxiliaire de puériculture

Les missions d’une auxiliaire de puériculture étant aussi nombreuses que ses lieux d’exercice, son salaire lui aussi peut varier. Selon les grilles indiciaires, le salaire d’une auxiliaire de puériculture en début de carrière est de 1 537 euros et en fin de carrière de 1 960 euros. Ce dernier dépendra également de plusieurs facteurs : de la région, des villes, du secteur ou encore de la formation et des diplômes obtenus. Cet article vous aidera à mieux comprendre ces facteurs et à évaluer votre potentiel salaire. 

  • La rémunération de l’auxiliaire de puériculture en fonction du type de structure 
  • La rémunération de l’auxiliaire de puériculture en fonction de la zone géographique 
  • La rémunération de l’auxiliaire de puériculture en fonction de son expérience

La rémunération de l’auxiliaire de puériculture en fonction du type de structure

Il y a une certaine stabilité chez les auxiliaires de puériculture ayant un poste de travail dans le secteur privé. La majorité est embauchée en contrat de travail longue durée. Cependant, le secteur public compte plus de contractuels. En effet, près d’un tiers des auxiliaires de puériculture ne bénéficie pas de contrats de travail longue durée. On observe d’ailleurs depuis quelques années l’augmentation des contrats de travail à durée déterminée dans le secteur public.

Dans les structures privées associatives, les auxiliaires de puériculture déclarent toucher un salaire mensuel de 1 297 euros net en moyenne. Ce nombre ne change pas vraiment pour les structures d’entreprises. Les auxiliaires de puériculture ayant un poste de travail dans le secteur public touchent 1 396 euros en moyenne. Selon le nombre de salariés dans la structure, on observe que le salaire des employés du secteur public peut être impacté. Plus le nombre de salariés est conséquent, plus le salaire s’avère être important.

Il ne faut pas oublier l’attribution des primes qui est grandement importante pour le métier d’auxiliaire de puériculture. Leur montant peut varier selon le type de structure où l’auxiliaire travaille. On constate un écart important dans l’attribution des primes entre le secteur public et privé. En effet, le secteur public doit respecter les grilles indiciaires lors de l’attribution des salaires fixes.  Par conséquent, les primes sont le principal moyen d’augmenter la rémunération totale. A titre d’exemple, une auxiliaire de puériculture du secteur privé peut obtenir dans le cadre de ses activités une prime de 550 euros à 600 euros, alors que les primes du secteur public peuvent presque atteindre les 1000 euros !

La rémunération de l’auxiliaire de puériculture en fonction de la zone géographique

Le salaire de l’auxiliaire de puériculture peut aussi varier selon la ville ou la région où elle exerce. Dans la capitale, il varie de 4% pour le secteur privé et de 6,5% en moyenne dans le secteur public. Les auxiliaires de puériculture en région parisienne ont déclaré être payées en moyenne entre 1 300 euros et 1 500 euros alors que celles des autres régions entre 1 200 euros et 1 400 euros. On peut expliquer cela par le fait qu’il y a de plus grosses structures dans Paris et sa banlieue, qu’il y en a dans les autres villes du territoire.

Concernant les primes, les auxiliaires parisiennes n’en reçoivent pas significativement plus que leurs collègues provinciaux. Cependant, la proportion de bénéficiaires est, dans les deux cas, en augmentation. Dans le secteur privé, les auxiliaires de puériculture peuvent également percevoir des primes de participation et d’intéressement. Mais la proportion est très faible. En Île-de-France, les auxiliaires de puériculture sont plus nombreuses à recevoir des avantages en nature (comme des tickets restaurants ou des tickets cadeaux par exemple).

La rémunération de l’auxiliaire de puériculture en fonction de son expérience

Comme pour beaucoup de métiers, le salaire dépendra de votre expérience dans le secteur. Concernant les auxiliaires de puéricultures, l’expérience influe davantage sur les salaires des employés du secteur public que dans le secteur privé. Une auxiliaire du secteur privé avec moins de 3 ans d’expérience dans le milieu gagnera en moyenne 1 271 euros contre 1 314 euros pour celles du secteur public. La différence est plus flagrante pour les auxiliaires ayant plus de 3 ans d’expérience : en moyenne, celles du secteur privé gagneront 1 309 euros et celles du secteur public 1 439 euros pour le même niveau d’expérience.

L’expérience dépend bien sûr de l’ancienneté dans le domaine de la petite enfance, mais pas seulement. La qualité de celle-ci sera plus importante lorsque l’auxiliaire aura exercé dans différentes structures et aura démontré sa polyvalence. Sachez aussi que vos stages durant votre formation sont considérés comme des expériences professionnelles à ne pas négliger !

Pour acquérir la meilleure expérience possible et décrocher les postes les plus prestigieux, le fait d’être diplômé est un plus non négligeable. Pourquoi ne pas tenter de passer le CAP Accompagnant éducatif petite enfance à distance ? De ce fait, vous pourrez continuer à exercer tout en vous préparant au diplôme d’auxiliaire de puériculture !

En savoir plus :