Une formation accessible et tout commence...

La courbe de tempérage du chocolat

Pour réussir le tempérage du chocolat, il est nécessaire de respecter la courbe de tempérage du chocolat que l’on utilise. Qu’il soit noir, au lait ou blanc, le chocolat n’aura pas la même courbe de tempérage. Il faut donc être attentif au thermomètre pour que le chocolat fondu soit brillant et qu’on puisse l’utiliser comme décor aux recettes de pâtisserie, bonbons ou tablette. Vous voulez être incollable sur les courbes de tempérage des différents chocolats ? Nous vous donnons la méthode, alors suivez le guide !

 

Le tempérage du chocolat est une étape primordiale si l’on veut travailler un chocolat tout en gardant son aspect croquant, brillant et lisse. Après l’avoir fait fondre et une fois tempéré, le chocolat peut être utilisé dans la garniture d’une pâtisserie, comme décor, par exemple. On peut aussi s’en servir pour recouvrir des bonbons ou des confiseries, etc. Tempérer un chocolat c’est le faire passer par toutes les émotions au niveau température. Au cours d’un même cycle de tempérage, il souffle ainsi le chaud et le froid. Sans un bon travail de tempérage, le chocolat se fige lui-même et le résultat n’est pas vraiment utilisable puisqu’il a l’aspect d’une pâte terne et sans charme.

 

Tempérer un chocolat consiste à déconstruire les cristaux présents dans le beurre de cacao et les réassembler dans un ordre bien établi. Étant donné leur teneur différente en beurre de cacao, chaque chocolat a une courbe de tempérage différente et dons les températures à respecter ne sont pas les mêmes. Les différentes étapes du tempérage nécessitent patience et précision. Patience car si une étape est ratée, on peut tout recommencer. Précision car la température d’une étape de tempérage peut vite changer.

 

Les différentes températures de tempérage en fonction du type de chocolat en degrés celsius

 

Chocolat de couverture noir Chocolat de couverture au lait Chocolat blanc ou blond
Fonte au bain-marie 50°C-55°C 45-°C-50°C 45°C-50°C
Précristallisation 28°C-29°C 27°C-28°C 26°C-27°C
Travail du chocolat 31°C-32°C 29°C-30°C 28°C-29°C

 

Bien tempérer un chocolat

Idéalement, on fera fondre nos pistoles ou tablettes de chocolat au bain-marie pour s’assurer d’avoir la technique la plus juste. On aura donc besoin de deux récipients, soit deux casseroles, soit deux bols ou deux culs-de-poule. Un récipient contenant le chocolat sera ainsi mis dans de l’eau bouillante. Il fondra petit à petit, à mesure qu’on le mélangera. Pour mélanger les pistoles de chocolat fondues, on utilisera une maryse ou une spatule. Enfin, le matériel quasi-indispensable à la bonne réalisation d’un tempérage, c’est le thermomètre. On vérifiera régulièrement la température de notre chocolat. Si notre chocolat est trop chaud ou trop froid de seulement quelques degrés, 1°C ou 2°C, alors il faudra recommencer l’opération de tempérage.

 

L’une des méthodes les plus classiques de tempérage du chocolat est de le faire au bain-marie. Cette méthode est assez rapide et simple en faisant attention à la température des différents chocolats. Versez le chocolat de votre choix dans votre bain-marie. Dès lors que le chocolat a atteint sa température de fonte, versez votre bain-marie dans l’eau froide contenue dans votre cul-de-poule pour que le chocolat atteigne sa température de précristallisation. Attention à ne pas mettre d’eau dans votre chocolat fondu, il sera inutilisable sinon. Placez ensuite le chocolat au bain-marie pour le réchauffer et lui faire atteindre sa température de travail. Une fois que le chocolat est travaillé à bonne température et que le résultat est là, il ne vous reste plus qu’à attendre sagement sa cristallisation. D’autres méthodes de tempérage du chocolat existent comme le tablage du chocolat ou le tempérage avec de la poudre de cacao mycryo.

 

En savoir plus sur le tempérage du chocolat :