Une formation accessible et tout commence...

Quel âge pour l’apprentissage ?

Vous souhaitez effectuer une formation sous contrat d’apprentissage afin d’acquérir de l’expérience pratique et d’être plongé dans le quotidien de votre futur métier mais vous vous demander si vous avez l’âge requis pour une formation en apprentissage ? Découvrez-en plus avec Espace Concours :

  • Quel est l’âge minimum ?
  • Quel est l’âge maximum ?

L’âge minimum : effectuer un apprentissage à 16 ans

En règle générale, l’apprentissage est possible entre 15 et 25 ans, mais il existe des cas bien précis dans lesquels ces limites d’âge peuvent être dépassées.

En ce qui concerne l’âge minimum, un élément primordial rentre en compte : le fait qu’un jeune se mette à l’apprentissage ne doit en aucun cas remettre en cause sa scolarité. Il est donc essentiel pour une jeune personne souhaitant poursuivre ses études grâce à un contrat d’apprentissage d’avoir terminé sa scolarité obligatoire.

Il était auparavant possible de conclure un contrat d’apprentissage dès l’âge de 14 ans sous deux conditions :

  • L’élève pouvait justifier d’avoir terminé le premier cycle de l’enseignement secondaire (c’est-à-dire jusqu’en fin de 3e) ou d’une formation DIMA (Dispositif d’Initiation aux Métiers en Alternance) ;
  • L’élève atteignait l’âge de 15 ans durant l’année civile.

Ce dernier point a depuis été revu afin de ne pas envoyer de trop jeunes élèves en apprentissage, et la personne doit donc forcément avoir 15 ans pour entamer un contrat d’apprentissage, sauf dans un cas très précis : l’élève doit passer ses 15 ans entre la rentrée scolaire et la fin d’année (donc au plus tard le 31 décembre).

L’âge maximum

L’âge maximum pour effectuer un apprentissage est bien de 25 ans, même s’il existe plusieurs cas exceptionnels, comme lorsque l’apprenti est en situation de handicap (auquel cas aucune limite d’âge n’est imposée), ou si son précédent contrat d’apprentissage a été rompu pour des raison indépendantes de sa volonté (les deux contrats ne doivent cependant pas être séparés de plus d’un an).

Depuis le 1er janvier 2017 et sous l’impulsion du gouvernement, sept régions ont également fait le choix d’expérimenter la possibilité d’effectuer un contrat d’apprentissage jusqu’à l’âge de 30 ans. Ces régions-tests sont :

  • La Bretagne ;
  • La Bourgogne-Franche-Comté ;
  • Le Centre-Val-de-Loire ;
  • Le Grand-Est ;
  • Les Hauts-de-France ;
  • La Nouvelle-Aquitaine ;
  • et les Pays-de-la-Loire.

Ce test durera jusqu’à fin 2019 et, si le résultat est concluant, sera étendu sur l’ensemble du territoire en 2020.

En repoussant l’âge limite des apprentis, le gouvernement compte lutter contre le chômage des jeunes, très élevé en France. Ce dispositif permet également de laisser une chance aux personnes qui se sont trompées de voie et cherchent un dispositif pratique pour amorcer leur reconversion professionnelle.

Dans tous les cas, il a été prouvé que le dispositif d’apprentissage facilitait l’insertion professionnelle puisqu’il permette aux futurs travailleurs d’amorcer en douceur une transition entre études et réalité du secteur professionnel dans lequel ils exerceront par la suite.

Découvrez aussi :