Une formation accessible et tout commence...

Qui peut bénéficier de soins en socio-esthétique ?

Qu’est-ce que la socio-esthétique ? La socio-esthétique est un métier à part entière, mêlant beauté et soins esthétiques.

 

Un professionnel de socio-esthétique est un professionnel expérimenté qui, pour obtenir son diplôme, a suivi une formation théorique et pratique qui l’auront préparé aux réalités médico-sociales auxquelles il est confronté. Les cours sont basés sur une approche humaine, esthétique et psychologique, et sont adaptés à la connaissance des personnes fragiles, à leurs différentes pathologies et à leurs problèmes. Les cours présentent également les règles d’hygiène spécifiques à ces contextes, ainsi que les méthodes de travail et de communication en équipe. Le professionnel sait donc comment entrer en contact avec les bénéficiaires et comment communiquer avec les différentes équipes qui entourent ce dernier.

 

Qui peut bénéficier de soins en socio-esthétique ?

Les soins de confort et de bien-être de socio-esthétique s’effectuent le plus souvent en structure (structure hospitalière, structure médico-sociale, association), mais ils peuvent parfois se dérouler au domicile du bénéficiaire. Ces soins s’adressent exclusivement aux personnes fragilisées, en état de :

  • Souffrance physique : cela concerne des personnes malades physiquement (personnes ayant un handicap, atteintes d’un cancer, souffrant de troubles alimentaires, en soins palliatifs etc.) ;
  • Souffrance psychologique : cela concerne des personnes aux réalités très diverses (personnes souffrant d’addictologie, de troubles ou de maladies psychiatriques, de difficultés d’insertion sociale, mais aussi des enfants et des adolescents vivant un mal-être, des femmes à la maternité, etc.). 

 

Où la socio-esthéticienne peut-elle travailler ?

Le professionnel de socio-esthétique travaille le plus souvent en structure, mais il peut également travailler au domicile du bénéficiaire. Voici quelques structures dans lesquelles il peut intervenir : 

  • Auprès d’organismes : Secours catholique, Ligue contre le cancer, etc.
  • Auprès d’établissements de soins : hôpitaux, cliniques publiques ou privées, maisons de retraite, centres spécialisés (soins palliatifs, rééducation fonctionnelle, désintoxication, psychiatrie, etc.) ;
  • Auprès des Services sociaux : centres sociaux, centres d’activité par le travail, centres maternels, protection de la jeunesse, maisons d’arrêt, maisons de quartier, etc.

 

Découvrez aussi :