Une formation accessible et tout commence...

Quel matériel pour se lancer comme maquilleur professionnel ?

L’équipement des maquilleurs(ses) professionnel(les) ne se limite pas qu’à ses produits cosmétiques. Pour réaliser des effets aussi fins et précis que variés, elles comptent sur bon nombre d’accessoires qui faciliteront leur travail.

 

  • Kit de pinceaux
  • Brosses à cils et à sourcils
  • Eponge à maquillage
  • Houppette
  • Une pince à épiler
  • Faux cils
  • Recourbe-cils
  • Blouse et mouchoirs de protection
  • Taille crayon

Kit de pinceaux

Des pinceaux en tous genres sont utilisés pour réaliser ces maquillages. Ils permettent d’appliquer plus ou moins finement tout un assortiment de poudres, crèmes, fards à paupières ou rouge à lèvres.

Il est donc important de les adapter à chaque situation, car ils ne sont pas interchangeables. L’épaisseur, la rigidité et la forme d’un pinceau varieront beaucoup entre de légères retouches et un travail de remplissage.

Même la matière de leurs poils aura une influence sur la manière dont ils absorbent et répartissent les pigments. Pour cela, on recommande généralement d’avoir deux kits complets : un composé de pinceaux en poils naturels, l’autre en poils synthétiques.

Brosses à cils et à sourcils, goupillon

Comme leurs noms l’indiquent, ces brosses (ou peignes) sont conçues pour manipuler soigneusement les cils. Elles permettent par exemple de séparer les cils et ôter les « pâtés » après avoir appliqué le mascara.

Au niveau des sourcils, ils agissent comme de fines brosses permettant de les brosser et de légèrement les redéfinir.

Éponges à maquillage

On retrouve ces petites éponges sous la forme d’œufs ou de petits triangles. Ces formes leur permettent de couvrir une zone plus ou moins large en fonction de l’angle d’inclinaison et du côté utilisé. Les éponges sont utilisées pour estomper finement et bien répartir du produit qui aurait été appliqué en trop grosse quantité sur le visage. Elles jouent ainsi un rôle important dans certains contourings.

Houppettes

Ces petites houppes, en coton ou matières douces, sont très utiles pour appliquer des poudres libres et des fonds de teint poudre. Elles permettent de répartir doucement et en profondeur ces poudres sur les angles du visage plus difficiles à atteindre.

Une pince à épiler

Si on effectue un travail sur les sourcils, il est fréquent qu’on puisse souhaiter modifier quelque peu leur forme ou épaisseur. Cela passe souvent par une épilation ; une petite pince s’avère encore l’option de prédilection pour ce travail en finesse. Elles sont aussi très utiles pour apposer ou retirer de faux-cils.

Faux cils

Utilisés pour intensifier le regard, par exemple pour réaliser des maquillages libanais. Ils existent de différentes longueurs et/ou volumes. La plupart du temps, ils se collent sur la paupière au-dessus des cils grâce à une colle spéciale ; depuis peu, ils existent aussi sous forme magnétique.

Recourbe-cils

Ce petit-objet en métal porte bien son nom puisqu’il permet de multiplier les effets du mascara et de recourber naturellement les cils. Il sert à « pincer » les cils pour les cambrer. Appliquez-le avant le mascara, il fera des merveilles !

Blouse et mouchoirs de protection

Utiliser autant de poudres ou de crèmes peut se montrer salissant. Avoir à sa disposition des protections ou des mouchoirs pour nettoyer et évacuer les excès de produit peut se révéler essentiel.

Taille crayon

Pour s’assurer que vos crayons pour yeux et lèvres gardent des pointes fines et précises.

Découvrez aussi :