Je m'informe gratuitement et sans engagement
Nom*
Prénom*
Téléphone*
Code postal*
Adresse (France métropolitaine)*
Bât / Appt / Rés. / Lieu-dit
Ville*
Commentaire
Retour
Les informations recueillies sont strictement réservées à l’usage d’espace-concours et ne sont ni vendues, ni transmises à des partenaires commerciaux. Pour plus d’information, cliquer ici
* Champs obligatoires-Attention : renseignez bien votre téléphone. La conseillère pédagogique vous contactera de préférence par téléphone
Appel GRATUIT depuis un fixe
Lundi-Jeudi 8h30 - 18h; Vendredi 8h30 - 17h

La surstimulation chez le jeune enfant

24 août 2017
Petite enfance

Entre le phénomène des tablettes numériques qui proposent toutes sortes de nouveaux programmes pour les tous petits, la télévision, le bruit qui entoure notre quotidien, la vie pressée des adultes … peut-on dire dans ce genre de situations que le jeune enfant présente tous les risques d’une surstimulation ? Une question fondamentale pour tous les professionnels de la petite enfance et les futurs diplômés d'une formation en petite enfance. 

Car s’il faut bien évidemment stimuler l’enfant, c’est-à-dire lui faire prendre conscience de son environnement, du monde qui l’entoure par des échanges privilégiés avec les adultes, il faut veiller à ne pas faire de lui un enfant trop stimulé. Coloriage, bricolage, maniements de jouets en tout genre, exercices physiques que ce soit en crèche, ou dans d’autres structures d’accueil, tout comme à la maison, les adultes ne manquent pas d’imagination pour aider au développement des sens et à la motricité du jeune enfant.

Peut-on parler d'un burn-out du jeune enfant ? 

Le rapport intitulé « Développement du jeune enfant, modes d’accueil, formation des professionnels », de la psychanaliste, Sylviane Giampino pointe du doigt « le risque de sur-cognitivisation (c’est-à-dire le fait de solliciter de façon trop répétée les fonctions cognitives, orchestrées par le cerveau comme le langage, le raisonnement, la coordination des mouvements) des interactions et des attentes à l’égard des tous petits ».

Selon le rapport, « cette tendance se manifeste aussi bien chez certains parents que chez les professionnels par une demande de techniques pédagogiques et d’apprentissages par la répétition suscitée chez les enfants ». Agir de cette façon c’est oublier que chaque enfant évolue à son propre rythme. Les conséquences d’une surstimulation chez les jeunes enfants peuvent être importantes avec comme point d’orgue le risque de burn-out.

Comment éviter la surstimulation du jeune enfant ? 

Stress, fatigue intense, confiance altérée, sommeil et alimentation plus difficile … Voilà ce qui peut attendre un jeune enfant surstimulé.

Pour éviter la surstimulation chez le jeune enfant, il faut savoir l’écouter afin de mieux percevoir ses ressentis et l’observer dans ses mouvements et ses réactions. Le rapport de Sylviane Giampino recommande « d’offrir à l’enfant des conditions, du temps et d’espace pour se déployer, apprendre ainsi que des relations et un environnement riche ».

Les futurs professionnels de la petite enfance vont être amenés à mettre cela en pratique en suivant le nouveau CAP Petite enfance, le CAP Accompagnant éducatif petite enfance (AEPE) dont les grandes lignes ont été pensées et définies suite à la publication du rapport Giampino. Vous souhaitez vous former et en apprendre toujours plus sur ces questions, Espace Concours vous propose de suivre dès septembre 2017, sa formation au CAP AEPE pour tous ceux qui veulent passer les épreuves du nouveau CAP Petite enfance dès juin 2019.

Credit photo : Dominique Bernardini 

Comment se former ?

La formation CAP Petite Enfance

L'équipe pédagogique d'Espace Concours vous propose une préparation à distance complète

Dernières actualités

Le baby boomer à paillettes pour des ongles en fête !

12 avril 2021 Beauté
Vous connaissez déjà certainement la technique du baby boomer qui consiste à revisiter la french manucure. Pour rappel, ce nail art consiste à créer un effet... Lire la suite

Nos barbes préférées pour 2021 : la barbe Van Dyke

09 avril 2021 Beauté
Au 17ème siècle, ce style de barbe était à la pointe de la mode et rencontra un franc succès. Caractérisée par sa moustache et sa barbiche, elle est l... Lire la suite
Voir toutes les actualités
Je m'informe gratuitement et sans engagement
Nom*
Prénom*
Téléphone*
Code postal*
Adresse (France métropolitaine)*
Bât / Appt / Rés. / Lieu-dit
Ville*
Commentaire
Retour
Les informations recueillies sont strictement réservées à l’usage d’espace-concours et ne sont ni vendues, ni transmises à des partenaires commerciaux. Pour plus d’information, cliquer ici
* Champs obligatoires-Attention : renseignez bien votre téléphone. La conseillère pédagogique vous contactera de préférence par téléphone
Appel GRATUIT depuis un fixe
Lundi-Jeudi 8h30 - 18h; Vendredi 8h30 - 17h