Une formation accessible et tout commence...
Publié le 24/07/2018 -
1 min de lecture

Petite Enfance : comment apprendre la langue des signes aux tout-petits ?

Partager sur
Préparez-vous au nouveau CAP Petite Enfance, le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE) à distance avec Espace Concours.

Les tout-petits ont bien sûr des choses à dire, des émotions à exprimer mais, puisqu’ils n’ont pas la parole, ils peuvent alors le faire par les gestes. C’est pourquoi de plus en plus dans les lieux d’accueil, les professionnels (les) de la petite enfance utilise la langue des signes avec les tout-petits pour communiquer avec eux avant la capacité de langage oral. Elle est évidemment simplifiée, fait appel à quelques mots, et n’utilise pas encore de syntaxe, ni de structure de phrase.

La langue des signes pour un vocabulaire plus riche

C’est aux Etats-Unis, dans les années 80, que tout a commencé. En effet, un interprète en langue des signes américaine a remarqué que les enfants entendants de ses amis dont un parent était sourd et pratiquait la langue des signes, commençaient à communiquer plus tôt que leurs camarades du même âge, issus de familles entendantes. Depuis, des études ont corroboré l’idée que la langue des signes pouvait être apprise aux tout-petits puisqu’elle leur permettrait de parler plus tôt, d’avoir un vocabulaire plus riche et augmenterait également leur quotient intellectuel.

Le phénomène est apparu en France, il y a une dizaine d’années. Les familles et certains établissements de la petite enfance s’y intéressent malgré quelques réticences de parents face à cet outil « qu’ils considèrent comme une stimulation excessive pour de jeunes enfants ». Tandis que d’autres s’inquiètent à l’idée que cette méthode pourrait entraîner un retard dans l’apprentissage du langage, voire empêcher leur enfant de parler.

La langue des signes facilite sa communication, augmente sa capacité d’expression, son acquisition de la langue orale, augmente sa capacité d’expression. Dès que vous aurez montré à votre enfant qu’il peut communiquer avec ses mains, vous serez alors très surpris de tout ce qu’il aura à vous raconter.

Apprentissage de la langue des signes pour les tout-petits

Avant 8-10 mois, l’enfant ne pourra pas encore utiliser ses mains pour communiquer mais, il aura mémorisé déjà le vocabulaire et pourra alors formuler ses besoins. « A cet âge, les enfants commencent à imiter les adultes alors, la communication par les gestes devient possible ». Comme toutes les langues, il faut l’utiliser le plus souvent possible pour pouvoir la maîtriser. Donc, une utilisation quotidienne permettra à l’enfant de communiquer  très rapidement avec vous parents ou professionnels (les) de la petite enfance et, vous serez ainsi davantage à l’écoute de votre enfant pour mieux répondre à ses attentes.

Par imitation, un enfant a généralement besoin de voir un signe deux à cinq fois pour commencer à l’utiliser. Pratiquez-la plutôt de façon naturelle plutôt que de prévoir des moments bien spécifiques à l’apprentissage. Privilégiez des moments de partage notamment au réveil, lors des repas, pour raconter des histoires avant de dormir. Placez-vous bien en face de l’enfant et attendez qu’il vous regarde pour signer. Associez toujours le signe au discours verbal, ainsi que les signes aux objets. En montrant un objet, dites-le oralement et faites le signe. Ainsi, votre enfant fera le lien entre l’objet, sa signification en langue orale ainsi qu’en langue des signes. Donc, commencez par des gestes simples et doivent être récurrents comme par exemple « doudou », « manger », « boire ».

Permet à l’enfant d’exprimer ses émotions

Les doigts des tout-petits n’ont pas la même habileté que les adultes, les signes seront sans doute moins nets. Félicitez et encouragez l’enfant même s’il s’est trompé, ne le reprenez pas mais refaites correctement le signe devant lui pour qu’il puisse vous imiter.

La langue des signes permet à un enfant d’exprimer des émotions à un âge où elles sont ressenties de manière intense. Il n’aura plus besoin de recourir aux pleurs ou aux cris pour manifester ce qu’il ressent. En effet, dès que l’enfant commence à utiliser la langue des signes, il comprend alors que de se servir de ses mains pour communiquer est bien plus efficace que de pleurer ou de se plaindre pour que les adultes comprennent ce dont il a besoin.

L’utilisation de la langue des signes dans les lieux d’accueil d’enfants non malentendants, est une très grande avancée car longtemps décriée elle avait été interdite pendant plusieurs siècles. Pour vous parents ainsi que professionnels (les) de la petite enfance, elle ne doit pas devenir un langage codé mais, rester ludique.

Votre CAP AEPE à distance avec Espace Concours

Vous souhaitez travailler dans le secteur de la petite enfance ? Suivez pour cela la formation au nouveau CAP Petite Enfance, le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE) d’Espace Concours.