Une formation accessible et tout commence...
Publié le 16/01/2018 -
1 min de lecture

Lait contaminé : un danger réel pour les tout-petits

Partager sur

Le lait est l’alimentation exclusive jusqu’au quatrième mois. Il répond aux différents besoins du jeune enfant : besoins énergétiques, plastiques et fonctionnels de l’enfant. Mais ce produit indispensable au développement des tout-petits peut aussi être contaminé et donc dangereux pour la vie du jeune enfant.

Du lait pour grandir et se développer

Le lait est indispensable pour l’enfant. C’est tout son développement qui en dépend. Il est source de calcium, de vitamines D, de protéines et d’acides pas essentiels. L’organisme va utiliser la totalité de ce calcium pour développer les os et le squelette de manière générale. Ainsi pour grandir, l’enfant va devoir absorber suffisamment de calcium.

La quantité de lait par biberon et par jour va dépendre de l’âge de l’enfant. Celle-ci est fixée par le pédiatre en fonction de son poids et de son âge. Pour un bébé de plus de cinq mois pesant au moins 6 kg, la quantité totale du biberon sera fixé à 210 ml.

Affaire Lactalis : 18 nourrissons hospitalisés

Les bienfaits du lait pour les tout-petits ne sont plus à démontrer. Mais celui-ci peut s’avérer être un danger également. Un danger qui est réel en cas de contamination du lait par la salmonelle. Cette bactérie est particulièrement dangereuse pour les enfants de moins de trois mois. Des maladies plus ou moins sévères sont à craindre : gastro-entérite, septicémie et même méningite. C’est ce qui s’est produit dans l’usine dans de Lactalis de Craon en Mayenne. A ce jour, 37 bébés ont contracté la salmonellose en France, ces dernières semaines.  Ces bébés ont ingéré du lait en poudre contaminé.

18 nourrissons ont été hospitalisés. Mais aujourd’hui, la Santé publique France a fait savoir que tous les enfants pris en charge vont bien. Cette affaire « Lactalis » démontre tout l’intérêt de veiller aux différentes règles d’hygiène lorsqu’il arrive aux professionnels de la petite enfance de donner à manger aux jeunes enfants. Le futur professionnel de la petite enfance devra prendre en compte cette dimension dans son travail au quotidien. Le CAP Accompagnant éducatif petite enfance (AEPE) est particulièrement exigeant sur cette question.

Passer le CAP AEPE en 2019 avec Espace Concours

Vous souhaitez devenir professionnels de la petite enfance ? Vous devrez pour cela passer les nouvelles épreuves du nouveau CAP Petite enfance, le CAP AEPE en 2019. Espace Concours vous accompagne pour préparer ce nouveau diplôme aux nombreux débouchés dans la petite enfance du CAP Accompagnant éducatif petite enfance (CAP AEPE).