Une formation accessible et tout commence...
Publié le 14/06/2018 -
1 min de lecture

Comment « booster » les intelligences d’un jeune enfant ?

Partager sur
Découvrez la formation petite enfance, le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE) à distance.

Le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE) insiste sur l’importance du développement de l’enfant notamment au niveau cognitif. Grâce aux neurosciences, les experts de la petite enfance en savent désormais plus sur le fonctionnement et le développement du cerveau de l’enfant. Les professionnels de la petite enfance en cours de formation au CAP AEPE le savent, ce développement passe notamment par les activités d’éveil. Contrairement à ce que l’on croit, l’intelligence de l’enfant ne se mesure pas uniquement grâce à son Quotient Intellectuel (QI). C’est une manière très limitée de quantifier ses aptitudes. Il existe plusieurs sortes d’intelligence toutes aussi importantes pour réussir dans la vie. En effet, les différentes intelligences évoluent de façon irrégulière, dans une dynamique ou intervient la mémoire, les émotions et les interactions.

Des formes d’intelligences multiples

Les sciences cognitives et de l’éducation parlent d’intelligences multiples et non d’une seule, c’est pourquoi en tant que professionnels ou futurs professionnels de la petite enfance, il est important de soutenir le jeune enfant et de l’aider pour développer ses différentes intelligences puisque cela stimulera son développement intellectuel.

Reconnaître ses intelligences multiples permet alors à l’enfant d’avoir une meilleure confiance en lui et de se servir de toutes ses capacités. En effet, elles peuvent être développées mais, à l’inverse si vous cessez d’en stimulez une, l’évolution de l’enfant ralentira. La théorie des intelligences multiples correspond à un mode de traitement de l’information. Il est donc intéressant d’apprendre à utiliser ses intelligences dominantes et à développer les autres. Les enfants scolarisés pourront vaincre leurs difficultés grâce aux intelligences multiples.

Quelles sont les différentes formes d’intelligence ?

Il existe huit formes d’intelligence qui peuvent être identifiées chez l’enfant. Il s’agira de bien repérer et  de mettre en avant la forme d’intelligence qui lui est propre puisque vous savez que tous les enfants en tant que professionnels de la petite enfance ne sont pas tous semblables et n’ont pas les mêmes capacités dans des domaines identiques.

L’intelligence logico-mathématiques (compte, a un raisonnement logique, résout un problème, aime les jeux logiques, aime les chiffres et le calcul), ensuite l’intelligence linguistique (langage et communication, facilité d’apprendre de nouvelles langues, aime jouer avec les mots, aime et sait lire correctement). Ses deux intelligences sont les deux seules prises en compte actuellement dans la scolarité des enfants contrairement à celles et ceux qui utilisent la pédagogie Montessori ou la pédagogie Freinet. L’intelligence musicale (joue d’un instrument ou aimerait en jouer, vit en musique, crée des musiques, a le sens du rythme, aime chanter), l’intelligence kinesthésique (utilise son corps, ses mains avec précision, aime bouger, aime faire le clown et faire des gestes), l’intelligence interpersonnelle (facilité relationnelle, connaissance de soi, émotions, besoins, coopère facilement avec les autres, aime travailler en groupe), l’intelligence naturaliste (aime la nature, sensibilité à la nature, connaissance de la nature, aime les animaux de compagnie, aime observer), l’intelligence visuo spatiale (aime les couleurs et les retient, aime dessiner, voit en 3D, a des compétences artistiques, mémorise les schémas graphiques, utilise des rappels visuels, a le sens de l’orientation et de l’espace). La combinaison de toutes ces formes d’intelligence ancrées en chaque individu produit une intelligence générale plus ou moins développée.

Les différentes intelligences de votre enfant peuvent être booster en identifiant tout d’abord sa principale forme d’intelligence et ses points forts. Mais également, en observant ce qu’il aime faire, ce qui l’intéresse et les activités qui le passionnent.

Proposer à l’enfant des activités et des expériences variées 

Quand vous aurez découvert celle qui est la plus marquée chez l’enfant ou dans un groupe d’enfants, vous devrez développer les autres en tenant compte évidemment de ses points forts. S’il a une intelligence logico-mathématiques et qu’il a des difficultés en intelligence intra personnelle, aidez-le à mieux se connaître, à exprimer ce qu’il ressent. Si son intelligence est plutôt musicale, vous pouvez lui apprendre notamment les lettres sur un ton rythmé ou sous forme de comptines. Si par contre c’est une intelligence kinesthésique, apprenez-lui les lettres avec des lettres à toucher, etc.

Vous devrez proposer à cet enfant des activités et des expériences variées afin de lui permettre de développer au mieux toutes ses formes d’intelligence. Ainsi, il pourra utiliser tout son potentiel.

Notre culture nous a donné une vision tronquée de l’intelligence, celle qui se cristallise autour de la logique et des mathématiques ainsi que celle du langage et de la communication. C’est cette vision parcellaire qui est trop souvent mise en valeur dans le système éducatif. Les professionnels (les) de la petite enfance dans le nouveau CAP Petite Enfance, le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE) sont invités à mettre en place des activités d’éveil et des jeux pour activer les autres intelligences de l’enfant afin qu’il puisse se débrouiller dans la vie, et grandir de façon positive.

Votre CAP AEPE à distance avec Espace Concours

Vous voulez devenir accompagnant éducatif petite enfance ? Travailler dans l’un des métiers de la petite enfance ? Pour cela, formez-vous avec Espace Concours au nouveau CAP Petite Enfance, le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE) par correspondance.