Une formation accessible et tout commence...
Publié le 09/03/2020 -
1 min de lecture

Le retour des hommes dans les salons de coiffure

Partager sur

Le monde de la coiffure n’est plus réservé qu’aux femmes. De plus en plus d’hommes font appel aux services de coiffeuses et de barbiers à la recherche d’un traitement de qualité.

  • Fini les cheveux ras et uniformes
  • Transition culturelle et changement de mode
  • Des styles en quête d’identité
  • Au-delà des stéréotypes
  • Un métier en pleine transformation

 

Fini les cheveux ras et uniformes

Traditionnellement, les hommes se contentaient d’une coupe courte et pratique, facile à réaliser soi-même. Depuis quelques années cependant, ce temps semble être révolu pour un certain nombre d’entre eux. On peut voir dans la population les formes et les longueurs se diversifier. Cheveux et barbes sont plus longs, mieux taillés et plus soigneusement entretenus.

C’est donc sans surprise qu’on constate une recrudescence de la gente masculine dans les salons de coiffure. Pour obtenir des rendus aussi soignés, ces personnes ont besoin de l’aide de professionnels qualifiés. La maîtrise technique demandée rivalise souvent avec celle de coupes pour femmes, mais les attentes restent toutefois très différentes.

 

Transition culturelle et changement de mode

Selon plusieurs grands noms de la coiffure, comme Christophe Nicolas Biot ou Olivier Lebrun, ce retournement de situation a principalement été porté par la tendance « hipster ».

Cette sous-culture, provenant tout droit de la côte ouest des Etats-Unis, a été adoptée par de nombreux jeunes adultes. C’est un style qui vise à mettre en avant l’individualité et l’originalité. Dans sa version masculine, cette tendance se traduit par un soin particulier apporté aux cheveux et à la barbe.

Toutefois, les plus sportifs pointeront plus volontiers du doigt certains footballers comme David Beckham ou Antoine Griezmann comme la véritable impulsion qui a su convaincre ces masses.

Le style hipster est depuis quelque peu passé de mode. Ses coupes de cheveux typiques, très spécifiques et codifiées, sont devenues plus libres. Les barbes ont également perdu de leur épaisseur. On assiste à un retour de la fameuse « barbe de trois jours » et autres formes plus simples à porter.

Toutefois, cette influence demeure bel et bien, du moins dans cette prise de conscience : quelques centimètres de cheveux en plus font des merveilles pour transformer son look.

 

Des styles en quête d’identité

Bien que la mode exerce toujours une certaine influence, on retrouve aujourd’hui de très nombreuses options ouvertes aux hommes dans les salons de coiffures. Entre cheveux longs, tressés, mi-long, soigneusement coiffés ou même ceux partiellement rasés (undercut), il existe une coupe pour chacun.

Le point commun dans cette pluralité des styles semble toutefois être la recherche d’identité, d’un moyen de s’affirmer. La plupart du temps, les variantes de cheveux courts comme un comb over ou un flat top expriment un aspect énergique, dynamique. Les cheveux longs quant à eux peuvent être travaillés de bien des manières. Ils peuvent aider à faire ressortir le caractère sauvage d’une personne, ou au contraire, à adoucir ses traits.

Si vous êtes à la recherche d’idées pour des coiffures pour homme, vous pourrez retrouver les tendances de 2019 dans cet article

 

Au-delà des stéréotypes

Une autre conséquence de ce changement de mœurs est le fait que, doucement mais sûrement, les stéréotypes séparant masculinité et les métiers de la coiffure s’effacent. En plus d’avoir des cheveux plus longs, les hommes montrent aussi moins de réticences à visiter des salons de coiffure. Beaucoup sont même prêts à acheter des produits d’entretiens pour cheveux.

Cela concerne également les hommes désireux de se former ou de se lancer dans la profession. Certains n’hésitent d’ailleurs pas à se spécialiser. On a pu voir émerger de nombreux salons pour spécialement conçus pour les hommes au cours de ces dernières années.

C’est le cas par exemple des « barbershop », des enseignes qui proposent des coupes soignées de la barbe ainsi que des dégradés et effets pour cheveux courts.

 

Un métier en pleine transformation

Les hommes ne semblent ainsi pas prêts de quitter les salons de coiffure de sitôt. Au contraire même, tout laisse à penser que cette tendance va s’accélérer, laissant place à une véritable sous-branche du monde de la coiffure.

Cela a d’ailleurs un impact bien réel sur les finances. Le secteur de la coiffure s’est rarement porté aussi bien depuis l’émergence de cette tendance.

Si vous êtes en train de préparer un CAP Coiffure ou que vous envisagez d’ouvrir un salon, cette clientèle n’est ainsi pas à négliger. N’hésitez pas à encourager la gente masculine à visiter votre établissement en vous entraînant à réaliser des prestations adaptées à leurs besoins.