Une formation accessible et tout commence...
Publié le 08/06/2018 -
1 min de lecture

Petite enfance : le « quatre pattes » est-il important ?

Partager sur
Découvrez la formation au CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance d'Espace Concours.

Les professionnels de la petite enfance déjà diplômés d’un CAP Petite Enfance le savent, l’expérience du quatre pattes est très utile pour un bon développement psychomoteur du jeune enfant. Les futurs professionnels de la petite enfance diplômés demain du CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE) doivent avoir en tête que ce mode de déplacement facilite la confiance en lui et les capacités d’apprentissage du jeune enfant. En musclant le dos de l’enfant, en améliorant la mobilité du bassin et en faisant travailler la bonne coordination des bras et des jambes, c’est toute la marche de l’enfant qui va se voir simplifiée.

Le quatre pattes pour une marche équilibrée

Il est fréquent de lire et de dire que le quatre pattes ne serait qu’une étape facultative dans le développement psychomoteur de l’enfant. S’il est vrai que certains enfants ne passent pas par le stade « quatre pattes » avant de marcher, les bienfaits de ce mode de déplacement sont nombreux pour le jeune enfant. Les experts de la petite enfance l’affirment, le quatre pattes fait partie intégrante du processus qui va mener le jeune enfant vers une marche équilibrée.

Une meilleure coordination entre les deux hémisphères du cerveau de l’enfant

Ce mode de déplacement consiste par définition à un mouvement alterné des bras et des jambes, cette coordination des côtés du corps va s’accompagner d’une coordination entre les deux hémisphères du cerveau garantissant pour le jeune enfant, une meilleure fluidité de pensée, de lecture et d’attention.

Des enfants moins dépendants des adultes

Le déplacement à quatre pattes entraîne des mouvements du bassin, des jambes et des pieds, de quoi assurer à l’enfant une marche stable et assurée à l’avenir. Fort de ses appuis solides sur le sol grâce au déplacement à quatre pattes, il pourra se mettre debout plus facilement. Ce mode de déplacement leur permet enfin d’aller chercher les jouets, de se déplacer et explorer l’espace, de suivre les adultes ou enfants et d’être moins dépendants.

Se mettre à sa hauteur

Pour ce qui est des futurs professionnels de la petite enfance en pleine préparation au nouveau CAP Petite Enfance, le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE), sachez que pour amener l’enfant à passer au quatre pattes, il est recommandé de placer l’enfant sur le ventre. Vous pouvez également accompagner cette exploration du jeune enfant en se mettant au maximum à sa hauteur. Il est important de préciser que si l’enfant méconnaît ce mode de locomotion, cela ne sera en aucune façon un révélateur d’un problème médical notamment neurologique.

Votre CAP AEPE à distance avec Espace Concours

Vous voulez travailler dans le secteur de la petite enfance ? Formez-vous pour cela avec Espace Concours au nouveau CAP Petite Enfance, le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE) par correspondance.