Une formation accessible et tout commence...
Publié le 10/10/2018 -
1 min de lecture

Petite Enfance : comment monter une micro-crèche ?

Partager sur
Formez-vous au CAP AEPE à distance avec Espace Concours.

En tant que diplômé(e) au nouveau CAP Petite Enfance, le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE), travailler en micro-crèche au sortir de votre diplôme peut être une véritable opportunité. Vous avez éventuellement déjà l’envie avec de l’expérience de créer votre propre micro-crèche. Espace Concours vous dit des étapes à suivre pour monter sa propre micro-crèche.

Qu’est-ce qu’une micro-crèche ?

Il s’agit d’une structure de la petite enfance qui peut accueillir jusqu’à dix enfants simultanément, âgés de 10 semaines à 6 ans maximum. Le concept de micro-crèche a été créé en 2010. Une structure de la petite enfance qui vient en complément des crèches soumises à plus de réglementations. Le fonctionnement des micro-crèches est en effet plus souple. En effet, bien qu’il soit nécessaire d’avoir un référent unique, il n’est pas obligatoire d’avoir un directeur ou un médecin référent.

La première étape : trouver le local

La micro-crèche peut accueillir jusqu’à dix enfants et doit être encadrée par trois professionnels (les). C’est une structure de la petite enfance qui répond notamment au besoin des communes qui ne disposent pas de crèches classiques. Bien évidemment, ouvrir une micro-crèche exige le respect de la réglementation de sécurité des établissements recevant du public. A ce titre, ces établissements et donc les lieux susceptibles d’accueillir une micro-crèche doivent être agréables, bien éclairés, aérés et chauffés. Ces lieux doivent nécessairement être adaptés à la toilette, aux jeux et aux besoins d’alimentation des enfants.

Que doit-on retrouver dans un local pouvant accueillir une micro-crèche ?

Un local pouvant accueillir une micro-crèche doit comprendre :

  • Une salle d’activités et de jeux qui peut accueillir le lieu des repas ;
  • Des chambres avec un lit par enfant ;
  • De toilettes ;
  • D’un coin cuisine avec cuisine et chauffe-biberons ;
  • D’une buanderie.

Quelles sont les normes de sécurité à respecter pour ouvrir une micro-crèche ?

  • Les espaces de jeux extérieurs doivent être sécurisés et fermés ;
  • Les éventuelles zones de danger comme l’accès à une route, rue, points d’eau, rivières doivent être protégées ;
  • Les gardes-corps doivent avoir une hauteur d’au moins 1m30 ;
  • Les fenêtres qui se trouvent à moins de 90 cm de sol doivent être protégées ;
  • Des protections pour les éléments de chauffage sont à prévoir ;
  • Les prises et appareils électriques doivent être protégés ;
  • Les produits dangereux en hauteur ou en armoire sont fermés à clé ;
  • Le matériel de puériculture et les jouets doivent être aux normes. 

Quelles sont les conditions indispensables pour créer une micro-crèche ?

Il y a d’abord des conditions de diplôme. En effet, pour intervenir auprès d’enfants, il faut justifier de trois ans d’expérience professionnelle comme assistante maternelle ou être diplômé(e) d’un CAP Petite Enfance et demain du CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE) ou encore auxiliaire de puériculture avec deux ans d’expérience auprès de jeunes enfants. Il revient au dirigeant de la micro-crèche le soin de désigner un référent technique possédant un diplôme de docteur puéricultrice ou d’éducateur de jeunes enfants et de trois ans d’expérience professionnelle. Le référent technique s’occupe du suivi technique de la micro-crèche et de la mise en œuvre du projet d’accueil. Naturellement, la désignation d’un référent technique ne sera pas rendue nécessaire si le dirigeant de la micro-crèche a lui-même ces diplômes en poche ou s’il embauche un directeur salarié ayant ces diplômes.

Pour créer une micro-crèche, il faut déposer un dossier auprès de la PMI (protection maternelle et infantile). Le projet de la création de la micro-crèche peut être porté par une ou plusieurs personnes qui pourront créer une entreprise ou une association. Les personnes qui portent le projet de micro-crèche doivent rencontrer le maire ou le président de la communauté de communes pour leur demander s’il pourrait mettre un local à disposition du projet. Nous l’avons vu précédemment, le local doit répondre à des normes précises de construction, de sécurité et d’accessibilité au public. Les porteurs du projet de micro-crèche doivent également faire une étude de marché. Elle doit montrer qu’il y a un véritable besoin de création de micro-crèche. Ils devront également chiffrer leur projet. Le projet pédagogique de la micro-crèche créé par les porteurs de projet devra montrer tout l’intérêt de la création. Parmi les projets pédagogiques les plus innovants, on retrouve en ce moment les créations de micro-crèches éco-citoyennes, bio et multilingue.

Formez-vous au nouveau CAP Petite Enfance à distance avec Espace Concours

Vous souhaitez travailler en micro-crèche ? Il vous reste à suivre une formation petite enfance avec Espace Concours notamment le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE) par correspondance.