Une formation accessible et tout commence...
Publié le 18/07/2018 -
1 min de lecture

Petite enfance : comment gérer les micro-séparations ?

Partager sur
Formez-vous avec Espace Concours au CAP AEPE.

Les micro-séparations en lieu d’accueil sont les moments où les professionnels (les) de la petite enfance remettent au sol, dans un transat, sur un tapis d’éveil, etc., les jeunes enfants après le repas, le lever de la sieste ou encore un change.

Micro-séparations, évitez les pleurs et les cris

Les professionnels (les) de la petite enfance ont très souvent remarqué le changement de comportement des tout-petits mais également de ceux qui sont en âge de marcher, dès que l’adulte les laissent après s’être occupés d’eux. Puisqu’en effet, les professionnels formés à la petite enfance sont les personnes qui stimulent les enfants tant au niveau physique qu’émotionnel, ils leur procurent un sentiment de bien-être, ils leur offrent également de façon satisfaisante et continue une sécurité affective et une chaleur protectrice tant physiologique que psychique, ils leur donnent alors « le sentiment d’exister », comme disait Winnicott.

Les professionnels de la petite enfance connaissent l’importance des soins pour les jeunes enfants, et quand ils s’occupent de l’un d’entre eux, ils lui parlent, jouent avec lui, indiquent par leurs gestes et paroles qu’ils sont là mais, souvent ils minimisent l’importance de ce qui entoure le début et la fin du soin, soit par méconnaissance, soit par faute de temps. Les professionnels de la petite enfance diplômés d’un CAP Petite Enfance et à partir de juin 2019 d’un CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE) aident les jeunes enfants à surmonter ces micro-séparations pour éviter les pleurs, les cris, les colères, etc., qui sont des témoins de leur douleur. Aidez ces jeunes enfants à surmonter ces petites séparations fait partie également du travail des professionnels (les) de la petite enfance.

Comment faire face et dépasser sa tristesse face à ces micro-séparations ?

Après avoir gérer la séparation du matin avec les parents, les professionnels (les) de la petite enfance, dans leur lieu d’accueil vont devoir faire face à ces micro-séparations qui vont avoir lieu au cours de la journée.

Dans les lieux d’accueil où les enfants sont nombreux, les professionnels (les) de la petite enfance ne peuvent pas, faute de temps – car à l’inverse des parents ils ont d’autres enfants qui demandent également d’être pris en charge -, rester auprès des mêmes enfants. Donc, ils posent trop rapidement l’enfant au sol tout en lui disant : « je vais te poser, ne pleure pas ». Il se rendra donc compte aussi petit soit-il que la voix est moins paisible et que vous êtes stressé (e). Ce sont des signes qui indiquent à l’enfant qu’il va y avoir un changement de situation. En effet, un enfant passera d’une pièce à l’autre, d’un ou d’une professionnel (le) à un (e) autre, d’un temps privilégié où l’adulte s’occupera de lui à une période où il se sentira seul.

Mais, bien souvent les professionnels (les) savent que tel ou tel enfant pleurera à la fin des soins prodigués (biberon, change, etc.), alors, vous pouvez le confier à « un adulte-relais » pour lui laisser le temps de retrouver ses repères. Ainsi, l’enfant passera de bras en bras et ne descendra que progressivement au sol où vous pourrez le lâcher. Le temps qui aura été pris avec lui est du temps qui par la suite le sécurisera puisqu’il saura qu’un adulte sera toujours présent près de lui. Françoise Dolto disait qu’il fallait « parler vrai » à un enfant, alors pourquoi ne pas lui expliquer qu’il n’est pas abandonner mais, que d’autres tout-petits ont  aussi besoin que l’on s’occupe d’eux. Si, vous verbalisez avec des mots appropriés ces moments qui sont difficiles pour lui, le jeune enfant apprendra à gérer ses émotions.

Si le temps vous manque, vous pouvez dès le début du soin préparer la tétine ou le doudou près de vous, et que vous lui donnerez à la fin. Mais, parfois cela ne suffit pas. Donc, prévoyez aussi selon l’âge de l’enfant un jouet ou livre qu’il aura choisi avec vous. Il le gardera avec lui lors de la micro-séparation. Vous l’emporterez avec lui dans la pièce ou l’espace de jeu où il va se retrouver sans vous que vous l’aurez posé au sol.

Ce ne sont que quelques exemples mais, les professionnels (les) de la petite enfance qui prodiguent des soins aux jeunes enfants sont capables de faire preuve d’imagination pour les aider à vivre ces situations de micro-séparations.

Votre CAP AEPE avec Espace Concours

Les métiers de la petite enfance vous intéressent, pour cela formez-vous avec Espace Concours au nouveau CAP Petite Enfance, le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance à distance pour passer les épreuves dès juin 2019.