Une formation accessible et tout commence...
Publié le 14/04/2020 -
1 min de lecture

Massages pendant la grossesse : quels bienfaits ?

Partager sur

Une grossesse ayant un fort impact physique sur une femme et pouvant être source de stress, de plus en plus d’instituts de bien-être proposent des massages adaptés à la grossesse, dont les bienfaits apportent un véritable moment de détente.

  • À qui s’adressent les massages prénataux ?
  • Détente et ressource : les nombreux bienfaits.
  • Quelques contre-indications à respecter.

 

À qui s’adressent les massages prénataux ?

Les massages prénataux sont de véritables massages adaptés à la grossesse. Ils sont indiqués pour les femmes enceintes de 3-4 mois jusqu’au terme. Pendant le premier trimestre, le foetus n’est pas suffisamment stabilisé, et la future maman est sujette à trop de modifications physiques, émotionnelles ou hormonales. Certains instituts refusent aussi de masser après le 8e mois, par pure précaution.

 

Pour pouvoir effectuer un « massage future maman », il est vivement recommandé au praticien·ne de suivre une formation spécialisée, en plus de la formation initiale massage, pour tout connaître des règles d’hygiène et de sécurité, du matériel adapté, des gestes spécifiques et des contre-indications.

 

Avant de démarrer le massage, le ou la professionnel·le mène généralement un court entretien pour cibler les besoins et les limites de la future maman : les positions les plus confortables, les zones à éviter, l’état de santé global, … Un massage-grossesse dure environ 45 minutes ou 1 heure et se concentre généralement sur le dos, les jambes, les pieds, les bras, les mains, ainsi que le visage et le cou.

 

Détente et ressource : les nombreux bienfaits

Les massages prénataux présentent de nombreux avantages. En effet, ils soulagent les douleurs ou tensions musculaires telles que les crampes. Ce moment de ressource personnel permet aussi à la future maman de se concentrer sur sa respiration, qui invite à la détente et favorise un sommeil réparateur. L’application d’une huile pendant toute la durée du massage facilite une bonne hydratation de la peau et permet d’éviter les vergetures.

Le massage serait aussi bénéfique pour le futur bébé ! En effet, un massage générerait une libération d’ocytocine, hormone du bien-être. Lorsque la mère se sent bien, c’est aussi le bébé qui en profite !

 

Quelques contre-indications à respecter

 

Bien que les massages pendant la grossesse soient grandement conseillés pour le bien-être d’une femme enceinte, il existe quelques situations pour lesquelles il vaut mieux en éviter la pratique :

  • Pertes sanguines occasionnelles ou régulières.
  • Diabète
  • Hypertension.
  • Plaies ouvertes, inflammations ou varices.
  • Contractions régulières.
  • Grossesse à risque.

 

L’utilisation d’huiles essentielles est par ailleurs fortement déconseillée pour toute femme enceinte, et le ou la praticien·ne favorisera l’utilisation de produits neutres et bio, aux dépens des produits chimiques.

 

Pour éviter tout doute et profiter au maximum de ce moment de détente, il est conseillé à la future maman de demander l’avis de son médecin traitant.