Je m'informe gratuitement et sans engagement
Nom*
Prénom*
Téléphone*
Code postal*
Adresse (France métropolitaine)*
Bât / Appt / Rés. / Lieu-dit
Ville*
Commentaire
Retour
Les informations recueillies sont strictement réservées à l’usage d’espace-concours et ne sont ni vendues, ni transmises à des partenaires commerciaux. Pour plus d’information, cliquer ici
* Champs obligatoires-Attention : renseignez bien votre téléphone. La conseillère pédagogique vous contactera de préférence par téléphone
Appel GRATUIT depuis un fixe
Lundi-Vendredi 8h30 - 18h

CAP AEPE : l’importance des rituels sur les lieux d’accueil

05 juin 2018
Petite enfance
Suivez la formation au CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE) d'Espace Concours.

Le lieu d’accueil du jeune enfant, que ce soit la crèche ou le domicile de l’assistante maternelle, est une extension de la maison, où l’enfant va pouvoir s’occuper en toute sécurité. Les rituels vont permettre de rythmer sa journée.

Des rituels pour rassurer l’enfant sur le plan émotionnel

Pour comprendre le rôle du rituel dans la vie d’un jeune enfant, il est nécessaire de  définir le terme « rituel ». Le dictionnaire dit « qu’un rituel est une façon de s’organiser avec des petites habitudes de vie, répétées. Il y a toujours une intention éducative, d’apprentissage et/ou d’enseignement. Grâce à ces petites habitudes, les parents, les professionnels (les) de la petite enfance apportent un modèle, transmettent une culture, développent une appartenance à un groupe social (famille, crèche). Tout le monde respectent les façons de faire de chacun ».

La première mission du rituel est de sécuriser l’enfant, de le rassurer sur le plan émotionnel. Son autre fonction est de lui donner des points de repères. En effet, de manière générale, les rituels structurent la journée, ils l’organisent en une succession d’évènements connus et récurrents. Ils permettent, bien évidemment, à l’enfant de se situer concrètement dans l’espace-temps et contribuent à la construction des représentations temporelles, puisque le jeune enfant n’a pas encore la notion de temps. Ces habitudes ne doivent pas être négligées étant donné qu’elles annoncent les différentes activités qui vont être effectuées tout au long de la journée en permettant ainsi au jeune enfant de se situer dans le temps et contribuer à sa construction des représentations temporelles. Plus son quotidien sera prévisible, plus l’enfant se sentira en sécurité.

Accompagner l’enfant

Les rituels soutiennent et accompagnent l’enfant, ils lui permettent d’acquérir de l’autonomie. Ils le sécurisent et l’aident à surmonter ses angoisses de séparation pour la journée. Même s’ils sont différents d’un lieu à un autre, cela n’a pas une réelle importance puisque l’enfant garde des points de repères et, il sait s’il est chez maman et papa ou pas. Tout ceci permet à l’enfant de devenir de plus en plus autonome et à se construire. Le psychanalyste, Boris Cyrulnik confirme cette théorie puisqu’il a écrit : « le rituel aide à la construction de l’identité ».

Une journée rythmée par les rituels

Les rituels sont directement liés aux apprentissages fondamentaux puisque grâce à eux l’enfant va acquérir le savoir et le savoir-faire. Pour cela, ils doivent être des moments répétitifs en se déroulant tous les jours voire plusieurs fois par jour et, toujours de la même manière durant les quatre premières années du jeune enfant. C’est la raison pour laquelle les lieux d’accueil et de garde d’enfants, comme la crèche, l’école maternelle, ou les assistantes maternelles, travaillent cette question du rituel.

Les débuts de journée sont bien rythmés par de nombreux rituels qui sont des activités auxquelles l’enfant est habitué. Ils apportent une stabilité et très vite un peu plus d’autonomie grâce à la répétition des actions.

Le matin, l’enfant reconnaît le moment de séparation d’avec les parents. Un relais va se passer entre la famille et le lieu d’accueil, c’est-à-dire un lieu différent où l’enfant va vivre sa journée et apprendre à se comporter avec le groupe. L’enfant en présence d’autres petits doit faire la même chose qu’eux pendant un temps donné. Alors, les rituels mis en place sont associés à la notion de groupe. Il peut se confronter à d’autres tout en se sentant en sécurité.

Une fonction de sécurisation

Les rituels avant le coucher en journée dans le lieu d’accueil quel qu’il soit, sont utiles puisqu’ils sécurisent l’enfant avant de se plonger dans les bras de Morphée. Chanter une comptine, raconter à voix basse une petite histoire, faire le bisou à doudou, pour certains petits, il suffit de donner la tétine ou le doudou… Cette fonction de sécurisation, avant de s’endormir est essentielle vers les 6-8 mois lorsque l’enfant réalise que son corps est distinct de celui de sa mère. Il a également peur que la personne qui s’occupe de lui ne soit plus là à son réveil. Françoise Dolto écrivait : « Deux conditions sont nécessaires pour favoriser l’endormissement, le calme et la sécurité grâce aux rituels car l’enfant sait ce qui vient, ce qui suit une étape ».

Avoir des repères sûrs par la répétition de gestes, de paroles, se sentir en sécurité sont les fonctions du rituel qui doit être court et rester toujours le même. Il doit être réalisé par un adulte référent pour que l’enfant puisse s’appuyer sur la relation et non pas que sur le rituel.

Votre CAP AEPE à distance avec Espace Concours

Vous souhaitez faire carrière dans la petite enfance ? Pour cela, lancez-vous dans une formation au nouveau CAP Petite Enfance avec Espace Concours, le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE).

Crédit photo : les pros de la petite enfance 

Comment se former ?

La formation CAP Accompagnant éducatif petite enfance (CAP AEPE)

L'équipe pédagogique d'Espace Concours vous propose une préparation à distance complète

Dernières actualités

Le makeup nude : le maquillage effet naturel

24 novembre 2020 Beauté
Le maquillage nude est tendance depuis plusieurs années et est surtout très apprécié chez les célébrités ! Blake Lively, Beyoncé, Kendall Jenner, Julia... Lire la suite

[Dossier] La parentalité

20 novembre 2020 Petite enfance
La notion de parentalité renvoie de manière large au fait « d’être parent ». Ici, le parent ne désigne pas seulement le géniteur biologique de l’enfant, mais... Lire la suite
Voir toutes les actualités
Je m'informe gratuitement et sans engagement
Nom*
Prénom*
Téléphone*
Code postal*
Adresse (France métropolitaine)*
Bât / Appt / Rés. / Lieu-dit
Ville*
Commentaire
Retour
Les informations recueillies sont strictement réservées à l’usage d’espace-concours et ne sont ni vendues, ni transmises à des partenaires commerciaux. Pour plus d’information, cliquer ici
* Champs obligatoires-Attention : renseignez bien votre téléphone. La conseillère pédagogique vous contactera de préférence par téléphone
Appel GRATUIT depuis un fixe
Lundi-Vendredi 8h30 - 18h