Je m'informe gratuitement et sans engagement
Nom*
Prénom*
Téléphone*
Code postal*
Adresse (France métropolitaine)*
Bât / Appt / Rés. / Lieu-dit
Ville*
Commentaire
Retour
Les informations recueillies sont strictement réservées à l’usage d’espace-concours et ne sont ni vendues, ni transmises à des partenaires commerciaux. Pour plus d’information, cliquer ici
* Champs obligatoires-Attention : renseignez bien votre téléphone. La conseillère pédagogique vous contactera de préférence par téléphone
Appel GRATUIT depuis un fixe
Lundi-Vendredi 8h30 - 18h
Samedi 9h30 - 12h30

Le jeune enfant face à la séparation de ses parents

26 septembre 2018
Petite enfance
Suivez la formation petite enfance d'Espace Concours, le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE) par correspondance.

De plus en plus, les professionnels (les) de la petite enfance des lieux d’accueil collectif sont confrontés (es) à la séparation des parents. Quelle attitude doivent-ils (elles) avoir face aux parents, à l’enfant, sans que leurs valeurs personnelles n’interfèrent dans leur travail ?

Une écoute sans jugement et moralisation

Très tôt, un enfant comprend ce qui se passe au sein de sa famille ainsi que les désaccords entre ses parents. Mais, comme le disait Françoise Dolto : « On ne sait pas comment il comprend ». Il lit probablement l’émotion sur votre visage, il entend votre voix qui n’est plus la même et décode ainsi que le ton est celui de lorsque vous êtes très triste ou en colère. Alors, même s’il est tout petit, il faut lui expliquer calmement la situation en employant des mots simples qu’il puisse comprendre.

A l’annonce d’une séparation des parents, les professionnels (les) se sentent parfois démunis (es) face aux émotions de la personne qui les avertit de cette nouvelle situation.

Votre attitude professionnelle doit être à l’écoute sans jugement, sans moralisation puisque le parent n’exprime alors qu’un fait. Une interprétation des émotions de celui-ci pourrait être bien évidemment tout à fait négative puisque vous n’avez pas tous les paramètres du vécu de la famille.

En tant que référent (e) de l’enfant et dans son intérêt, vous pouvez suggérer au parent qu’il peut rencontrer le (la) psychologue de l’établissement, de la structure ou la direction pour discuter avec eux des préoccupations qu’ils peuvent avoir dans leur couple.

Comment aider l’enfant lors de la séparation de ses parents ?

La capacité des parents à résoudre leurs conflits de couple joue un rôle primordial dans les liens qu’ils auront avec l’enfant puisque si ceux-ci devaient perdurer, ils auraient un effet plus dévastateur que la séparation elle-même. Pour l’enfant, celle-ci est une épreuve douloureuse. Il est au cœur du conflit du fait de la place qu’il occupe dans la dynamique parentale. Les réactions et les besoins de l’enfant sont alors étroitement liés à son âge et à son stade de développement. C’est pourquoi, pour prévenir les moments de mal-être de l’enfant, les professionnels (les) du lieu d’accueil peuvent mettre en place des aides à la verbalisation si l’enfant est en âge de parler, des chansons, des livres mais, tout ceci pour l’ensemble de la section pour éviter de stigmatiser le jeune enfant qui vit cette rupture. Les plus grands peuvent rejouer les scènes de la vie quotidienne par des jeux de symbolisation avec des poupées, des dînettes, etc., ce qui leur permettra  d’évacuer leur tension et bien évidemment de diminuer notamment la colère qu’ils ont vis-à-vis de la situation avant de pouvoir y mettre des mots. Pour le nourrisson, l’impact de la séparation parentale est difficile à représenter. Mais, la relation mère-enfant peut être renforcée. Très sensible à l’état psychique de ses parents (angoisses, dépression, etc.) qui perturbe leur disponibilité, le tout-petit a des difficultés à comprendre les raisons de ce mal-être ressenti au sein de la famille. Il peut réagir par de l’agitation.

Il est important pour l’enfant de sentir que ses parents sont encore capables de se parler et qu’il ne soit pas obligé de prendre partie pour l’un ou l’autre. Il faut veiller à ce que l’enfant ne devienne pas un enjeu pour sa propre garde.

En cas de conflit juridique sur le droit de celui qui vient chercher l’enfant dans le lieu d’accueil, il est nécessaire alors de s’appuyer sur les textes de la protection de l’enfance dans l’intérêt de l’enfant.

L’adaptation de l’enfant face à la séparation de ses parents évolue avec le temps et après quelques années, elle sera acceptée à condition que l’enfant ait accès à ses deux parents et qu’il ne soit pas obligé de haïr l’un des deux.

Le nouveau CAP Petite Enfance à distance avec Espace Concours

Vous souhaitez travailler dans le secteur de la petite enfance ? Pour cela, suivez la formation petite enfance d’Espace Concours, le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE) par correspondance.  

Crédit photo : psychologies.com

Comment se former ?

La formation CAP Accompagnant éducatif petite enfance (CAP AEPE)

L'équipe pédagogique d'Espace Concours vous propose une préparation à distance complète

Dernières actualités

Comment parler du Coronavirus à ses enfants ?

25 septembre 2020 Petite enfance
En France et dans le monde, l’épidémie de coronavirus perdure et s’installe dans notre quotidien. Après la période de confinement, les enfants sont de retour... Lire la suite

Maquillage : la tendance est au green

23 septembre 2020 Beauté
L’évolution de la conscience collective et de la sensibilité aux problématiques climatiques et environnementales ont transformé les habitudes de consommation... Lire la suite
Voir toutes les actualités
Je m'informe gratuitement et sans engagement
Nom*
Prénom*
Téléphone*
Code postal*
Adresse (France métropolitaine)*
Bât / Appt / Rés. / Lieu-dit
Ville*
Commentaire
Retour
Les informations recueillies sont strictement réservées à l’usage d’espace-concours et ne sont ni vendues, ni transmises à des partenaires commerciaux. Pour plus d’information, cliquer ici
* Champs obligatoires-Attention : renseignez bien votre téléphone. La conseillère pédagogique vous contactera de préférence par téléphone
Appel GRATUIT depuis un fixe
Lundi-Vendredi 8h30 - 18h
Samedi 9h30 - 12h30