Une formation accessible et tout commence...
Publié le 04/04/2018 -
1 min de lecture

Enfants hyperactifs : comment faire ?

Partager sur
Suivez la formation au CAP Accompagnant éducatif petite enfance à distance d'Espace Concours.

Aujourd’hui en France les études évaluent le nombre d’enfants hyperactifs à 5%. A partir de ce constat, comment savoir si un enfant est hyperactif ? Et vers qui se tourner ? Espace-Concours apporte quelques réponses à ces questions qui peuvent angoisser certains professionnels de la petite enfance ou d’autres qui hésitent encore à se lancer dans une formation en petite enfance comme le CAP Accompagnant éducatif petite enfance (CAP AEPE).

Turbulent ne signifie pas forcément hyperactif

Au début des années 2000, le syndrome d’hyperactivité à été repéré et de nombreux parents s’inquiètent à ce sujet. Si l’hyperactivité touche effectivement 1 enfant sur 20, il faut cependant faire attention à ne pas qualifier tout enfant turbulent d’hyperactif.

Le Trouble du Déficit de l’Attention avec Hyperactivité (TDAH), nom scientifique du syndrome, s’observe à travers trois symptômes principaux :

  • L’agitation : l’enfant ne tient pas en place, il ressent systématiquement l’envie de bouger. Le fait qu’il soit mouvementé est dû à une suractivité motrice qui a donné le nom d’hyperactivité. Cependant de nombreux enfants ont tendance à être agités de la sorte mais cela ne fait pas d’eux des hyperactifs, c’est avec les deux autres symptômes que le TDAH peut être diagnostiqué
  • L’inattention : l’enfant n’est pas en capacité de maintenir son attention, il est sans-cesse distrait par tout élément extérieur et n’écoute pas ce que les adultes lui disent
  • L’impulsivité : cela signifie que l’enfant ne pense pas avant d’agir et se met donc régulièrement en danger. A l’école cela peut s’observer par le fait de systématiquement doubler les autres enfants ou encore de vouloir toujours répondre le premier en classe.

Le TDAH est diagnostiqué chez un enfant à partir du moment où ces trois symptômes sont présents. Un enfant qui à tendance à courir partout n’est donc pas forcément hyperactif.

Que faire pour aider un enfant hyperactif ?

Pour diagnostiquer un TDAH il est conseillé d’amener l’enfant dans un service spécialisé à l’hôpital. Si l’hyperactivité de l’enfant est reconnue, la prise en charge psychologique est alors conseillée. Il existe des psychologues spécialisés pour les enfants qui utilisent des méthodes particulières pour ce type de comportement.

Parallèlement, il existe des traitements médicamenteux pour lutter contre l’hyperactivité d’un enfant. Pendant longtemps les spécialistes se sont centrés sur l’agitation de l’enfant et ont voulu la traiter à l’aide de neuroleptiques, d’antidépresseurs et d’anxiolytique, ce qui a été une grave erreur. En effet ces traitements ont rendu de nombreux enfants anxieux et dépressifs alors qu’ils étaient simplement un peu turbulents. Aujourd’hui la Ritaline est prescrite pour les enfants hyperactifs et il a été prouvé qu’elle ne possédait que très peu d’effets négatifs et ne rendait pas l’enfant dépendant. Néanmoins il est préférable d’y avoir recourt uniquement pour les cas extrêmes et quand la prise en charge psychologique s’avère ne pas être suffisante.

Formez-vous au CAP AEPE avec Espace Concours

De nombreux parents et professionnels de la petite enfance ne savent pas comment agir face à ce trouble, c’est pourquoi il est primordial que les apprenants du nouveau CAP Petite enfance, le CAP AEPE en aient conscience pour être en capacité d’aider et de conseiller les parents.

Rejoignez Espace-Concours et suivez la formation CAP AEPE par correspondance pour être diplômé du secteur de la Petite Enfance et aider les enfants subissant un TDAH et conseiller leurs parents. L’inscription au CAP Accompagnant éducatif petite enfance (CAP AEPE) est d’ores et déjà possible sur notre site.

Crédit photo : https://pixabay.com/es/ni%C3%B1o-gritar-2612834/