Une formation accessible et tout commence...
Publié le 27/12/2018 -
1 min de lecture

Comment fonctionne une crèche ? Amandine, professeure petite enfance vous dit tout !  

Partager sur
En suivant notre formation au CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE), vous pourrez tout savoir du fonctionnement d'une crèche.

Le CAP Accompagnant éducatif petite enfance (CAP AEPE) débouche sur des métiers pouvant être exercés dans différents contextes professionnels : école maternelle, EAJE, halte garderie, garde à domicile… Amandine, directrice d’une crèche multi-accueil et membre du jury CAP AEPE vous fait découvrir l’univers professionnel qu’elle a choisi : celui de l’accueil collectif des 0-3 ans. 

Pour quelles raisons décider de travailler en crèche ?

Travailler en crèche répond à deux grandes aspirations : travailler avec de jeunes enfants et travailler en équipe. L’accueil collectif est en effet très différent de l’accueil individuel qui se fait à domicile pour les assistantes maternelles.

L’intérêt du collectif réside dans la possibilité de pouvoir échanger autour de ses pratiques, de travailler sur des projets en équipe mais aussi d’accompagner l’enfant dans tous ses besoins. Pour travailler en crèche, il faut cependant avoir de nombreuses qualités :

– la passion et la capacité à penser et agir dans l’intérêt de l’enfant. Il faut avoir envie de le porter dans son développement avec respect et bienveillance.

– la patience. En crèche, il y a du bruit, et les émotions des enfants sont parfois intenses. Il faut savoir prendre du recul et rester dans l’accompagnement avec douceur.

– la communication. C’est une qualité fondamentale, avec les enfants bien sûr mais aussi avec ses collègues et les parents.

– l’imagination et la créativité pour pouvoir animer des jeux, des ateliers auprès des enfants.

Comment s’organise une journée type en crèche ?

Dans une crèche, la journée est rythmée par 4 grands temps forts : le repas, le repos, les soins et les activités auxquelles s’ajoutent les temps de séparation et de retrouvailles le matin et le soir.

Le repas constitue un temps important puisque l’enfant y investit sa palette de goûts, du plaisir et son autonomie. Il correspond à la collation le matin vers 9h30, au déjeuner vers 11h30 puis au goûter vers 16h.

Les soins diffèrent selon le moment de la journée avec différents temps : lavage des mains, changes, débarbouillage, soin des petits « bobos ».

Les temps de repos ont lieu suivant les besoins de l’enfant. Pour respecter son rythme, des siestes peuvent être proposées tout au long de la journée (le matin, en décalé, après manger, en fin de journée…).

Enfin, le temps des activités doit être riche de découvertes, d’apprentissages et de plaisirs mais aussi de relations avec les autres enfants et les professionnels de la crèche. Il est important que ces temps soient définis en fonction des envies de l’enfant.

Quels métiers coexistent au sein d’une crèche ?

Différents corps de métiers contribuent au bon fonctionnement de la structure :

– les personnes titulaires du CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE) qui interviennent sur l’accompagnement du groupe d’enfants et leur entretien (préparation des repas, désinfection des surfaces, nettoyage des jeux…)

– les auxiliaires de puériculture, davantage axé(e) sur les temps de soins et la prise en charge des bébés

– les éducateurs de jeunes enfants qui ont pour rôle d’animer, encourager et fédérer une équipe, de réfléchir sur les pratiques

– les infirmiers, infirmières, puéricultrices, et éventuellement des psychomotriciens et psychologues

Chaque métier correspond à des compétences spécifiques mais on retrouve de la part de tous ces professionnels la même action auprès de l’enfant : l’accompagnement avec douceur et attention ainsi que l’encouragement à l’autonomie.

Comment les enfants sont-ils répartis au sein de la crèche ?

Les enfants accueillis en crèche ont entre 2 mois et demi et 3 ans avec trois grandes tranches d’âge :

–  les bébés (de 2 mois et demi à 1 an lorsqu’ils commencent à investir la marche ou être à l’aise avec le quatre pattes)

 – les « moyens » (entre 18 mois et 2 ans) qui sont de vrais « bébés déménageurs » : ils explorent, transvasent, manipulent, investissent toutes les possibilités de se déplacer sauf la marche

– les « grands » (entre 2 et 3 ans), qui maîtrisent la marche et font preuve de plus d’aisance dans la relation de groupe en commençant à communiquer.

La répartition des enfants est un choix d’équipe avec deux options :

– la section d’âges mélangés qui permet au bébé d’être stimulé, de découvrir et d’avoir envie d’imiter les plus grands. Les grands, eux, pourront appréhender les notions de respect de l’autre, de la différence, apprendront à faire attention.

– la section d’âges similaires, qui permet à l’équipe de réfléchir à des actions ciblées sur une même tranche d’âge.

Quelles activités sont proposées en crèches ?

Les activités doivent être pensées en fonction des besoins des enfants en prenant en compte leur âge et leur développement.

Pour un bébé de 3 mois et demi, il s’agira beaucoup de portage et de maternage. Lui parler, le toucher, le câliner… voilà des activités qui permettent au bébé de se sentir en sécurité, protégé. Avec les bébés, on propose également des chansons, des jeux sensoriels ou la manipulation de premiers hochets.

Vers 8/9 mois, l’enfant commence à investir des jeux avec des boîtes, pour vider, remplir, encastrer.

Vers 18 mois, les activités peuvent être davantage axées sur la motricité : ramper, courir, sauter…ou encore imiter. Vers 2/3 ans, l’enfant peut investir l’imaginaire, ce qui permet des activités autour de jeux de dinettes, de poupées, de camions, de déguisements. L’accès aux livres est également illimité, pour que l’enfant puisse se raconter ses propres histoires, sans oublier les temps de chanson. On passe donc d’activités de maternage à des activités autour du corps et des sensations, pour ensuite aborder des activités impliquant la relation aux autres notamment.

Pour découvrir davantage le fonctionnement d’une crèche

Les crèches comportent trois types d’espaces :

– les espaces dédiés aux enfants,

– les espaces professionnels : salle de pause, salle de réunion, bureau de direction…il faut des lieux pour échanger entre collègues, pour travailler en équipe.

– les espace d’accueil des parents, le parent devant pouvoir sentir qu’il a sa place.

Votre CAP AEPE à distance avec Espace Concours

Vous souhaitez travailler à votre tour en crèche ? Pour cela, suivez la formation au nouveau CAP Petite Enfance d’Espace Concours, le CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance (CAP AEPE).