Recevez immédiatement votre documentation gratuite
Nom*
Prénom*
Téléphone*
Adresse (France métropolitaine)*
Bât / Appt / Rés. / Lieu-dit
Code postal*
Ville*
Commentaire
Retour
* Champs obligatoires
Appel GRATUIT depuis un fixe
Lundi-Jeudi 08h30 - 18h00
Vendredi 08h30 - 17h00

Accidents domestiques : que faire pour protéger les enfants ?

13 février 2018
Petite enfance
Formez-vous avec Espace Concours au nouveau CAP Petite enfance, le CAP Accompagnant éducatif petite enfance (CAP AEPE).

La plupart des professionnels de la petite enfance diplômés du CAP Petite enfance le savent probablement, les trois quarts des accidents des enfants, dès leur plus jeune âge ont lieu à leur domicile. Chaque année, plus d’un million d’enfants sont victimes d’accidents domestiques qui pourraient être évités. Ils ont motivé une consultation aux urgences et certaines victimes gardent des séquelles qui sont souvent à l’origine des handicaps sérieux. Le nouveau CAP Petite enfance, le CAP Accompagnant éducatif petite enfance (CAP AEPE) insiste sur ce point, un professionnel de la petite enfance se doit d’être vigilant.

Les enfants sont de vrais petits touche-à-tout

Les enfants dès leur plus jeune âge demandent une grande surveillance parce qu’ils n’ont pas encore conscience des risques qu’ils peuvent prendre. Les parents et les professionnels de la petite enfance diplômés d’une formation petite enfance sont là pour les aider à faire des progrès en grandissant et en les accompagnant dans la découverte du monde. Les jeunes enfants doivent toujours être sous la surveillance d’un adulte.

Le premier accident domestique de l’enfant est la chute. Il peut tomber de sa chaise haute, de sa table à langer, du canapé. En grandissant, il peut chuter dans les escaliers, d’un lit en hauteur ou d’une fenêtre, car c’est la période où l’enfant découvre ses fonctions motrices. Il est moins vigilant et ne se rend donc pas compte du danger.

Pour prévenir les chutes, il ne faut surtout pas laisser seul un enfant sur une table à langer, même un court instant. La personne qui en a la charge doit veiller à mettre à portée de main, tout ce dont elle a besoin (lingettes, coton, couches, vêtements, etc.). S’il se trouve sur la chaise haute, il faut l’attacher sans oublier la sangle d’entrejambes.

Pour éviter les chutes dans les escaliers, il faut prévoir des barrières en bas et en haut des escaliers pour éviter qu’il joue dans cette zone à hauts risques.

En tant que futurs professionnels de la petite enfance, diplômés demain du CAP AEPE, vous devez savoir que le bain est un moment qui demande une grande surveillance puisqu’un enfant peut se noyer dans 20 cm d’eau, alors que c’est avant tout un moment de détente et de plaisir. Alors soyez prévoyant, préparez à l’avance tout ce dont vous aurez besoin (savon, shampoing, serviette, etc.). Ne laissez pas seul l’enfant dans sa baignoire même si vous utilisez un siège de bain ou un tapis anti glissant. Ces dispositifs ne sont pas des articles de sécurité. Vérifiez l’eau du bain pour qu’elle ne soit pas trop chaude pour l’enfant.

Le sommeil de l’enfant doit avoir lieu dans de bonnes conditions pour : ne surchauffez pas la chambre, ne pas encombrer le lit de peluches, habillez l’enfant d’une gigoteuse adaptée à sa taille, ne pas utilisez d’oreiller, de couverture et de couette, coucher l’enfant sur le dos, etc.Les enfants explorent le monde avec tous leurs sens et surtout avec les mains. Alors la cuisine, la salle de bains, la chambre, etc., sont sources de danger pour eux.

Outre les chutes, d’autres accidents domestiques peuvent être dramatiques telles que les brûlures dues à la température trop élevée des biberons ou des plats servis à l’enfant, des casseroles sur la table, des plats, des plaques électriques, du four, de l’électrocution (grille-pain, batteur électrique, prises électriques, mixeur, etc.), de coupures (couteaux laissés sur une table, un plan de travail, etc.).

Du déplacement à quatre pattes à la marche, l’enfant va explorer son environnement. Il va toucher à tout ce qui se trouve à sa portée et qu’il peut attraper. Sa curiosité peut l’amener à vouloir ouvrir les portes de placards, les tiroirs. Il risque de se pincer les doigts. Il faut se méfier des petits aliments (cacahuètes, olives, cerises, etc.) des petits objets (pièces de monnaie, capuchons de stylos) que l’enfant peut s’emparer et s’étouffer en les avalant.

Toute personne s’occupant d’un enfant doit veiller à ce que les médicaments ainsi que les produits toxiques (produits ménagers, bricolage, etc.) dont leurs couleurs vives suscitent l’intérêt des jeunes enfants soient rangés en hauteur ou dans un placard fermé à clé avec un système de sécurité. Ne transvasez jamais un produit ménager dans une bouteille plastique non étiquetée, car la curiosité de l’enfant pourrait l’inciter à y goûter.

Formez-vous au CAP AEPE avec Espace Concours 

Toutes les pièces de la maison présentent des risques. La vigilance de l’adulte est primordiale et ne doit pas être relâchée en présence d’un enfant. Beaucoup d’accidents pourraient être évités par la protection et l’éducation. Il suffit d’observer son environnement domestique pour se rendre compte des situations dangereuses et aménager les pièces de la maison de façon à réduire les risques. Il est également important d’éduquer l’enfant en lui expliquant les dangers en lui faisant comprendre de façon claire et adaptée à son âge, les risques qu’ils courent et la manière de les éviter.

Vous souhaitez faire carrière en petite enfance, il vous reste à suivre la formation à distance d’Espace Concours au nouveau CAP Petite enfance, le CAP Accompagnant éducatif petite enfance (CAP AEPE).

Credit photo : Pinterest 

Comment se former ?

La formation CAP Accompagnant éducatif petite enfance (CAP AEPE)

L'équipe pédagogique d'Espace Concours vous propose une préparation à distance complète

Dernières actualités

A quelle fréquence se couper les cheveux ?

21 février 2018 Petite enfance
C’est une question qui peut paraître d’une grande simplicité mais, qui se pose souvent dans les salons de coiffure. La réponse peut être aussi simple, tout... Lire la suite

L’Île-de-France, premier bassin d’emploi de la petite enfance

20 février 2018 Petite enfance
La ville de l’amour et sa périphérie connaissent des difficultés pour accueillir tous les jeunes enfants de la région malgré une offre d’équipements d... Lire la suite
Voir toutes les actualités
Recevez immédiatement votre documentation gratuite
Nom*
Prénom*
Téléphone*
Adresse (France métropolitaine)*
Bât / Appt / Rés. / Lieu-dit
Code postal*
Ville*
Commentaire
Retour
* Champs obligatoires
Appel GRATUIT depuis un fixe
Lundi-Jeudi 08h30 - 18h00
Vendredi 08h30 - 17h00