Une formation accessible et tout commence...
Publié le 01/03/2018 -
1 min de lecture

L’onglerie et les nouvelles technologies

Partager sur
Suivez la formation prothesiste ongulaire d'Espace Concours pour devenir prothésiste ongulaire.

Phénomène mondial, le métier de prothésiste ongulaire et le nail art se développent plus chaque année et les techniques se multiplient. Dans la mesure où les prothésistes ongulaires représentent un secteur en expansion, ils suivent de près les évolutions technologiques et les adoptent. Voici un panel des récentes innovations dans le secteur de l’onglerie. Des informations précieuses si vous souhaitez suivre une formation ongulaire.

Prothésiste ongulaire, un métier en constante évolution

Arrivé tout droit d’Asie, le nail art s’est développé en Europe dans les années 1990. Une des premières techniques de pose d’ongle utilisée a été l’utilisation de capsule. Les capsules sont des prothèses ongulaires généralement en plastique qui sont coupées, formées et limées en fonction des attentes des clients.

Sont ensuite apparues les techniques de pose avec du gel et de la résine. Il s’agit plus ou moins du même procédé, à la différence des capsules elles s’appliquent directement sur l’ongle et ne sont pas préfabriquées. Depuis plusieurs années ces techniques représentent l’essentiel de la pose d’ongle en France et dans le monde. Cependant, le XXIème siècle, époque d’effervescences des technologies s’immisce jusque dans le monde des prothésistes ongulaires. Ainsi, de nouvelles techniques se multiplient, notamment en s’adaptant aux territoires sur lesquels le phénomène de l’onglerie se développe.

Le nail-art, composante de l’onglerie, est « l’art de décorer les ongles », il regroupe donc tous les procédés utilisés pour modifier l’aspect des ongles naturels ou des ongles une fois posés. Comme les techniques de pose d’ongles, les pratiques et méthodes du nail-art ne cessent de se développer et de s’immiscer dans les cultures, le tout en s’imprégnant des nouvelles technologies.

L’onglerie est donc un secteur nouveau dans lequel les techniques évoluent sans cesse. Les prothésistes ongulaires composent un corps de métiers qui s’améliore en s’adaptant aux évolutions de la société.

Des techniques révolutionnaires

  • Adoption des techniques d’impression 3D

Depuis quelques années, la technologie d’impression 3D a beaucoup fait parler d’elle. Il s’agit d’une impression en volume d’un dessin réalisé sur un ordinateur. L’objet désiré est tout d’abord modélisé sur l’ordinateur puis il est envoyé à l’imprimante qui réalise ce modèle en empilant de très fines couches de matière.

Aujourd’hui des premières expérimentations de cette nouvelle technologie sont faites dans le secteur de l’onglerie. L’utilisation de l’impression 3D dans la création d’ongles représente un renouveau considérable pour le métier de prothésiste ongulaire. Cette technique consiste simplement à créer les ongles que désire la cliente sur un logiciel adapté et d’ensuite utiliser une imprimante 3D pour réaliser les ongles attendus.

La technique d’impression 3D pour les prothèses ongulaires n’en est qu’à son commencement mais promet d’ouvrir les champs des possibles dans l’onglerie. Si les clients des instituts de beauté et des bars à ongles ne sont pour l’instant pas en demande de cette nouvelle technologie, un secteur bien connu en raffole déjà : le cinéma. En effet, les prothèses ongulaires en impression 3D permettent de faciliter la réalisation des costumes dans le monde du cinéma. Les grands couturiers pourraient eux-aussi s’y intéresser grandement d’ici peu pour leurs prochains défilés.

L’avantage de cette nouvelle technique est la vitesse de production des ongles. En effet, lorsque le dessin de l’ongle désiré par la cliente est effectué, l’imprimante 3D ne prend que quelques secondes pour réaliser la pièce.

L’impression 3D bénéficie au métier de prothésiste ongulaire à travers un autre procédé que la seule confection des ongles ; elle est aussi utilisée pour le nail art ! La technique consiste à propulser de l’encre sur les ongles selon un motif sélectionné ou réalisé auparavant via un écran tactile ou un smartphone. La cliente choisit le motif qu’elle désire imprimer par projection sur ses ongles et introduit ensuite ses doigts dans le compartiment prévu de la mini-imprimante, qui imprime alors par projection le motif souhaité en quelques secondes.

Cette technique représente une révolution dans la mesure où les possibilités d’impressions sont infinies puisqu’il est possible de sélectionner des photos et autres images de tout ce que peuvent désirer les clientes.

  • Nail art led

Précurseurs dans le secteur du nail art mais aussi des nouvelles technologies, les japonais ont mis récemment au point des autocollants pour ongles à led équipés de la technologie NFC.

La technologie NFC permet de connecter des objets entre eux lorsqu’ils se touchent ou se trouvent très proches. Ainsi, ces accessoires de nail art ont été développés pour s’illuminer lorsqu’ils s’approchent d’un smartphone, d’un portique de métro et d’autres objets utilisant la technologie NFC.

Il s’agit donc bien d’ongles lumineux intelligents qui intègrent au nail art les nouvelles technologies.

Pour le moment ces accessoires ne sont disponibles qu’au Japon où ils font actuellement un véritable tabac ! Reste à voir si cette innovation connaîtra le même succès dans les autres coins du globe dans la mesure où il y a peu de pays où la technologie et le nail art font autant fureur qu’au Japon.

  • Le Tech-Nail-Art

Même si l’onglerie est considérée comme purement esthétique, les nouvelles technologies orientent le métier de prothésiste ongulaire vers un marché beaucoup plus important et pourrait à l’avenir se développer au service de la science.

En vue de l’émergence des nouvelles technologies et objets connectés dans le quotidien des personnes, il n’y a pas de raison pour que l’onglerie ne fasse pas partie des bénéficiaires.

Cette technologie a pour objectif de suivre les comportements humains à travers le toucher. Le procédé est simple, il s’agit de petits capteurs qui sont encapsulés dans le vernis et permettent donc de transmettre les mouvements effectués et les autres corps et objets touchés par la personne.

Si cette technique n’est encore qu’au stade de prototype à améliorer, les possibilités que pourraient ouvrir le « Tech-Nail-Art » seraient énormes ! En effet, l’étude des comportements humains grâce aux ongles pourrait élargir les connaissances et permettre de connaître plus en détails les besoins des personnes, ou au contraire ce qu’elles devraient arrêter. Par exemple pour un individu fumeur, ces ongles intelligents seraient en mesure de comptabiliser le nombre de cigarettes fumées sur une journée, une semaine ou encore un mois. D’autre part, cette technologie qui révolutionnerait le métier de prothésiste ongulaire, pourrait servir à la biologie et en général fournirait un suivi de santé des individus. En d’autres termes, cette technologie des ongles pourrait remplacer les montres connectées qui font fureur aujourd’hui.

Malgré le chemin qui lui reste à parcourir, le « Tech-Nail-Art » pourrait représenter une révolution sans précédent dans le métier de prothésiste ongulaire jusqu’à faire évoluer la formation ongulaire dans la mesure où il modifierait complètement la nature de la profession puisqu’elle dépasserait sa fonction d’esthétisme.

Les évolutions du vernis

Au-delà de la création d’ongle et des accessoires de nail art, les technologies de pointe se sont immiscées jusque dans le vernis.

La demande en vernis à ongle ne cesse d’augmenter depuis que ce produit a été commercialisé en masse. De fait, face à cette demande incessante, les techniques se multiplient et le vernis à ongle rentre dans la catégorie des produits qui évoluent sans cesse. Vernis longue tenue, dépose plus facile et effets toujours plus brillants s’observent chaque année dans les publicités.  

Un des plus grands changements qui s’observe actuellement a été amorcé par les vernis à ongle à effet couleur changeante. Comme leur nom l’indique, il s’agit de vernis qui voient leur couleur être modifiée selon l’environnement dans lequel la personne se trouve. Jusqu’à aujourd’hui, il existe principalement deux éléments qui transforment la couleur du vernis, la lumière et la température. C’est-à-dire que lorsque qu’il y a une variation de la température ou de la lumière, la couleur du vernis à ongle change. Ces vernis sont apparus et ont été commercialisés il y a quelques années seulement et connaissent aujourd’hui un succès considérable.

En quelques années, les nouveaux procédés de vernis se sont multipliés. Sont commercialisés aujourd’hui des vernis texturés, des vernis magnétiques, des vernis à effet craquelé ou encore des vernis à technologie « respirante » qui permettent à l’eau et à l’oxygène de passer à travers le film du vernis favorisant donc la bonne santé des ongles.

Même si les nouvelles technologies ne se sont que très peu emparées des vernis à ongle il est réaliste de s’attendre à ce que d’ici quelques années les vernis connectés fassent leur apparition sur les publicités.

Suivez votre formation prothésiste ongulaire avec Espace Concours 

Ces différents éléments représentent une liste non exhaustive des nouvelles techniques et technologies récemment apparues dans le domaine de l’onglerie et auxquelles les prothésistes ongulaires vont devoir s’adapter d’ici peu. Ces évolutions modifient la profession, la formation onglerie et multiplient les possibilités, il est donc important d’en tenir compte et de les adopter, dans la mesure du possible, pour prendre part à ces changements à venir.

Il est à espérer que les formations prothésiste ongulaire continuent d’adopter et de transmettre les nouvelles techniques pour aider les personnes voulant devenir prothésiste ongulaire à faire leur place dans la profession. Vous souhaitez devenir prothésiste ongulaire ? Suivez la formation prothésiste ongulaire à distance d’Espace Concours.