Je m'informe gratuitement et sans engagement
Nom*
Prénom*
Téléphone*
Code postal*
Adresse (France métropolitaine)*
Bât / Appt / Rés. / Lieu-dit
Ville*
Commentaire
Retour
Les informations recueillies sont strictement réservées à l’usage d’espace-concours et ne sont ni vendues, ni transmises à des partenaires commerciaux. Pour plus d’information, cliquer ici
* Champs obligatoires-Attention : renseignez bien votre téléphone. La conseillère pédagogique vous contactera de préférence par téléphone
Appel GRATUIT depuis un fixe
Lundi-Jeudi 08h30 - 18h00
Vendredi 08h30 - 17h00

Tout savoir sur le statut d’autoentrepreneur

Plusieurs statuts sont possibles pour exercer l’extension de cils. Si vous souhaiter exercer depuis votre domicile ou directement chez les clientes, c’est sûrement le statut d’autoentrepreneur qui vous conviendra le mieux. En quoi consiste ce statut ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

Description du statut

Créé en 2008, l’autoentreprenariat est un régime d’entreprise individuelle bien spécifique. Il ne s’agit pas de créer une société à proprement parler (comme lorsqu’on créer une EURL ou une SARL). Avec ce statut, toutes les responsabilités reposent ici sur la personne responsable (et non sur la société). Comme tout est centré sur la personne, la création comme la gestion d’une microentreprise en tant qu’autoentrepreneur sont extrêmement simplifiés comparé aux autres régimes de société.

Quelles conditions pour devenir autoentrepreneur ?

Le statut est assez souple. Salarié, demandeur d’emploi, étudiant, retraité ; presque tout le monde peut devenir autoentrepreneur, et seuls les indépendants déjà affiliés à la Sécurité Sociale des Indépendants (comme les gérants de société) n’ont pas cette possibilité. Certaines activités sont également incompatibles avec ce statut, telles que les activités rattachées à une mutuelle ou à une caisse de retraite spéciale et les activités artistiques.

Pourquoi choisir ce statut ?

Devenir autoentrepreneur présente bien des avantages. Pour commencer, le système de cotisation sociale est extrêmement clair, il s’agit d’un pourcentage appliqué à votre chiffre d’affaires. Il est donc très simple de le calculer par vous-même. La même chose s’applique à l’impôt sur le revenu, calculé directement par rapport au chiffre d’affaires. Il est également bon à savoir que (en dessous du seuil fixé par le statut), le régime de la micro-entreprise n’est pas soumis à la TVA, ce qui vous permet de proposer des prix pour vos services défiant toute concurrence.

La gestion comptable de votre microentreprise est, elle aussi, très simple. Vous êtes tenu de noter votre chiffre d’affaires, mais aucune autre exigence comptable ne s’applique à ce statut.

En tant qu’autoentrepreneur, vous n’êtes pas limité à une seule activité et pouvez cumuler les recettes de plusieurs types de services pour un seul et même chiffre d’affaires. Enfin, et contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible d’embaucher des salariés.

Ce statut ne présente-t-il que des avantages ?

Même si l’absence d’obligations comptables est un réel avantage du point de vue organisationnel, le revers de la médaille fait qu’il vous sera plus difficile de trouver un financement sans documents faisant état de votre affaire et de sa rentabilité dans le détail.

Ce statut vous ferme donc la porte à certains financements, mais aussi à certaines aides, comme le prêt à taux zéro du réseau Initiative France et l’exonération d’impôts des ZRR (zones de revitalisation rurale).

Si l’activité que vous envisagez nécessite un certain investissement de départ, il sera donc plus compliqué pour vous de trouver les fonds nécessaires.

Comment me déclarer autoentrepreneur ?

Ce statut est très simple d’accès et les démarches administratives pour se déclarer autoentrepreneur sont réduites. Il suffit de remplir un simple formulaire (le formulaire PO AE), qui doit ensuite être transmis par internet au Centre de Formalité des Entreprise relatif à votre future activité (la CCI pour une activité commerciale, la CMA pour une activité artisanale, ou l’URSSAF pour une activité libérale), accompagné de pièces d’identité et d’une déclaration sur l’honneur.

Il vous faudra ensuite vous identifier auprès du Registre du Commerce et des Sociétés afin d’obtenir une immatriculation.

Le Stage de préparation à l’installation est-il obligatoire ?

Il s’agit d’un stage de 30 h destiné à vous préparer à la gestion de micro-entreprise, et réservé aux futurs autoentrepreneurs qui exerceront une activité artisanale. Bien que son statut obligatoire soit amené à disparaître courant 2019, il est pour l’instant toujours en vigueur.

Même s’il venait à disparaitre, suivre ce stage vous est recommandé, surtout si vous n’avez aucune expérience de gestion, car il vous permet de démarrer avec les bonnes clés pour comprendre les problématiques juridiques liées à votre activité et comment gérer votre comptabilité et votre fiscalité.

Pour aller plus loin :

Dernières actualités

CAP Petite Enfance : Annaïg nous donne son avis sur Espace Concours

13 août 2019 Petite enfance
Annaïg, 40 ans, a opté pour un CAP Petite Enfance chez Espace Concours pour se reconvertir professionnellement après avoir eu ses trois enfants. Aujourd’hui,... Lire la suite

Rentrée scolaire 2019 : organisation et recherche de stage pour votre CAP Petite Enfance

13 août 2019 Petite enfance
Le début de l’année scolaire se rapproche et il est temps de se préparer aux 16 semaines de stages, l'une des étapes requises pour obtenir le CAP Petite... Lire la suite
Voir toutes les actualités
Je m'informe gratuitement et sans engagement
Nom*
Prénom*
Téléphone*
Code postal*
Adresse (France métropolitaine)*
Bât / Appt / Rés. / Lieu-dit
Ville*
Commentaire
Retour
Les informations recueillies sont strictement réservées à l’usage d’espace-concours et ne sont ni vendues, ni transmises à des partenaires commerciaux. Pour plus d’information, cliquer ici
* Champs obligatoires-Attention : renseignez bien votre téléphone. La conseillère pédagogique vous contactera de préférence par téléphone
Appel GRATUIT depuis un fixe
Lundi-Jeudi 08h30 - 18h00
Vendredi 08h30 - 17h00