Une formation accessible et tout commence...

Thème sanitaire et social : l’environnement

Métier
Thème sanitaire et social : l'environnement

L’environnement

L’environnement est tout ce qui nous entoure. C’est l’ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à prendre une dimension de plus en plus mondiale.
Lorsque l’on évoque notre perception de l’environnement (social, écologique, politique,…) on doit donc intégrer la dimension de la mondialisation, et penser à l’échelle du monde.
A notre époque, l’environnement est perçu comme une matière à sculpter, un territoire à structurer, à ménager. Cette conception dérive d’une approche prométhéenne visant à affirmer la domination de l’homme sur la nature. Face aux discours d’une écologie radicale souvent naïve et antihumaniste, l’approche instrumentale et cartésienne de l’environnement parait naturelle, fondée en raison et totalement adaptée aux nécessités économiques, industrielles, commerciales et financières de notre temps.

 L’environnement serait donc le milieu dans lequel l’individu évoluent, ce milieu incluant l’air, l’eau, le sol, leurs interfaces, les ressources naturelles, la faune, la flore, les champignons, les microbes et les êtres humains, les écosystèmes et la biosphère.
D’un point de vue plus sociologique, l’environnement est le milieu physique, construit, naturel mais aussi l’environnement humain tel que la famille, le quartier, la société, la collectivité, l’entreprise, l’administration .

La limite physique entre l’individu et « ce qui est autour de lui » est difficile à déterminer. Deux exemples peuvent illustrer cette limite floue :

 

  1. Notre peau semble être une barrière matérielle susceptible d’être la limite entre notre milieu intérieur et « l’environnement » extérieur. Pourtant, à chaque inspiration, l’air de notre environnement entre en nous, perd de l’oxygène et ressort enrichi en vapeur d’eau et en gaz carbonique qui viennent de l’intérieur de nous-mêmes. Certaines des molécules d’oxygène absorbées vont être incluses dans notre organisme. D’autres seront rejetées sous forme de CO2. Il en va de même pour l’alimentation et l’excrétion, et plus subtilement pour les hormones absorbées ou émises par les plantes ou les animaux. Même notre ouïe et notre vision font « entrer » des informations environnementales (ondes et vibrations) en nous. Bien des ondes électromagnétiques nous traversent de part en part sans impact, d’autres le font avec plus d’impact. On comprend ici que l’environnement influe sur les individus, espèces et processus qu’il inclut, mais qu’également, il est en permanence modifié par eux.
  2. Ce n’est pas parce qu’il y a un sol qui leur permet de pousser qu’il y a des arbres dans une forêt. Les arbres ont aussi grandement contribué à produire et fixer le sol sur lequel ils vivent. Ce sol résulte pour l’essentiel de la décomposition de leurs feuilles ou aiguilles mortes, du bois mort, et des bactéries et champignons symbiotes ou des espèces qu’ils abritent. La terre et le paysage forestier ne sont pas que l’environnement des arbres, ils sont aussi leur production.

Le concept d’environnement permet donc de désigner ce qu’il faut protéger autour de nous et des systèmes vivants qui nous entourent, pour que les espèces puissent se perpétuer , pour que les ressources naturelles puissent se renouveler.

Dernières actualités