Une formation accessible et tout commence...

Thème sanitaire et social : la Bioéthique

Métier
Thème sanitaire et social : la Bioéthique

Bioéthique

La bioéthique est une partie de l’éthique. En tant que telle, elle est une recherche de normes morales applicables à la recherche biologique et à tout ce qui concerne les sciences du vivant, y compris les manipulations techniques du vivant et la médecine. 
Le terme « éthique » provient de êthos qui signifie en grec « manière d’être ». 
Il s’agit donc, au sens strict, des comportements individuels qu’il faut adopter en matière de science du vivant, sans qu’il y ait d’interrogation sur ce qu’est un comportement moralement acceptable. 
Aujourd’hui, on assiste à une évolution du sens, puisqu’elle est souvent synonyme de « morale appliquée à la science ». 
De plus, la bioéthique a vocation à être pluridisciplinaire, son champ d’application est donc très large aujourd’hui.
La science en elle-même n’a pas pour tâche de définir les valeurs humaines. Elle doit donc être confrontée aux autres sciences, et l’homme doit aborder la question du sens et des conséquences des progrès scientifiques. 
La bioéthique est la recherche des réponses à ces questions.
En cherchant à définir les frontières du possible et du légitime, elle demeure dans la tradition des réflexions éthiques de notre passé.

La bioéthique est une partie de l’éthique. En tant que telle, elle est une recherche de normes morales applicables à la recherche biologique et à tout ce qui concerne les sciences du vivant, y compris les manipulations techniques du vivant et la médecine. 
Le terme « éthique » provient de êthos qui signifie en grec « manière d’être ». 
Il s’agit donc, au sens strict, des comportements individuels qu’il faut adopter en matière de science du vivant, sans qu’il y ait d’interrogation sur ce qu’est un comportement moralement acceptable. 
Aujourd’hui, on assiste à une évolution du sens, puisqu’elle est souvent synonyme de « morale appliquée à la science ». 
De plus, la bioéthique a vocation à être pluridisciplinaire, son champ d’application est donc très large aujourd’hui.
La science en elle-même n’a pas pour tâche de définir les valeurs humaines. Elle doit donc être confrontée aux autres sciences, et l’homme doit aborder la question du sens et des conséquences des progrès scientifiques. 
La bioéthique est la recherche des réponses à ces questions.
En cherchant à définir les frontières du possible et du légitime, elle demeure dans la tradition des réflexions éthiques de notre passé.

Dernières actualités