Organisme de formation à distance depuis 2005

Des formations jusqu’à 10 fois moins chères pour tous !

Demandez votre documentation

Conseils & accompagnement

Du lundi au vendredi
De 8H30 à 18H00.

-------------------


02 99 78 19 04

Les métiers de la Petite enfance

ASSISTANTE MATERNELLE

 

Sur les 360 000 assistantes maternelles exerçant en France, 90% sont indépendantes. Travailler dans le domaine de la petite enfance tout en travaillant de son domicile, tels sont les avantages offerts par le métier d’assistante maternelle. L’assistante maternelle peut accueillir jusqu’à 4 enfants maximum de moins de 3 ans.

 

Secteur

Le métier d’assistante maternelle est idéal pour les personnes qui souhaitent travailler à leur domicile. Cependant pour se sentir moins isolées, beaucoup d’assistantes maternelles se regroupent désormais au sein d’une MAM (Maison d’Assistantes maternelles) pouvant accueillir jusqu’à 4 assistantes maternelles.

 

L’assistante maternelle peut également faire le choix de travailler en crèche familiale : structure gérée par une collectivité territoriale ou une entreprise privée et placée sous la direction d’un puériculteur ou d’un médecin.

 

Assistante maternelle - Petite enfance - Espace Concours

Présentation du métier

Le rôle de l’assistante maternelle est de participer au développement de l’éveil des enfants. L’assistante maternelle accueille à son domicile des enfants âgés de 0 à 3 ans ou des enfants de 3 à 6 ans en péri-scolaire.

 

Missions

Outre le fait d’être à l’écoute des parents et des enfants, l’assistante maternelle doit :

  • Assurer la toilette de l’enfant, le change des couches pour les petits
  • Prendre en charge les repas et goûters
  • Mettre en place des activités d’éveil, des activités ludiques
  • Assurer encadrement et sécurité des enfants
  • Mettre en place les règles fondamentales d’hygiène et de sécurité
  • Savoir réagir face à des situations d’urgence

Qualités et compétences

Autorité, empathie, diplomatie, pédagogie et sens de l’organisation sont autant de qualités requises pour s’épanouir dans le métier d’assistante maternelle. Il est également indispensable que l’assistante maternelle puisse développer les compétences dans le domaine de la communication, qu’elle puisse développer des capacités d’observation et sache prendre des initiatives et assumer des responsabilités.

Il est fondamental que l’assistante maternelle connaisse les fondamentaux des besoins de l’enfant et qu’elle participe au respect des règles d’hygiène et sécurité.

 

Débouchés

La réussite au CAP Petite enfance offre des débouchés dans les crèches familiales, les haltes-garderies sous le statut public ou privé, les associations spécialisées ou au sein d’un conseil général.

Au cours de sa carrière, l’assistante maternelle peut évoluer et devenir auxiliaire de puériculture ou ATSEM (Agent Territorial Spécialisé Ecole Maternelle).

 

Salaire

Le salaire moyen pour une assistante maternelle à domicile est de 3,10€/h

Le salaire moyen pour une assistante maternelle en crèche familiale ou municipale est de 1450 € à 1700 €

 

ATSEM

 

51 700 ATSEM exercent en France au sein des collectivités territoriales 99,6% sont des femmes. Une ATSEM sur 5 a plus de 55 ans. Du fait de nombreux départs en fin de carrière, à l’horizon de 2020, de nombreux postes ATSEM seront à pourvoir.

 

Secteur

25 000 candidats se présentent tous les ans pour quelques milliers de postes.

Les concours ATSEM sont organisés par les CDG (Centre Départementaux de Gestion). 60% des postes à pourvoir sont dédiés au concours externe. Une fois le concours réussi, l’ATSEM devra suivre une formation de professionnalisation de 3 jours.

 

Les ATSEM dépendent de la fonction publique territoriale et sont fonctionnaires durant toute leur carrière.

 

Atsem - Petite enfance - Espace Concours

Présentation métier

Tout au long de la journée, les missions de l’ATSEM sont variées : prise en charge des activités d’éveil et d’accompagnement éducatif des enfants ; aider l’enseignant dans ses missions du quotidien. 

L’ATSEM peut également être amené à assister l’enseignant dans les classes ou établissements accueillant des enfants en situation de handicap.

 

Missions

Sous l’autorité fonctionnelle de l’enseignant, les ATSEM dépendent de l’autorité territoriale. Outre le fait de participer à l’accueil des enfants, à l’animation et au respect de l’hygiène au quotidien, l’ATSEM devra :

 

  • Assurer l’assistance au personnel enseignant
  • Développer la socialisation de l’enfant
  • Participer à l’organisation des activités d’éveil et d’apprentissage des enfants
  • Mettre en place les fondamentaux des règles d’hygiène et de sécurité
  • Assurer la mise en état de propreté des locaux et du matériel servant directement aux enfants
  • Participer à la communauté éducative.

Qualités et compétences

Qualités relationnelles très fortes et sens du contact, patience, empathie sont autant de qualités requises pour assurer les missions dévolues au métier d’ATSEM. En outre, l’ATSEM devra également être à l’écoute et attentif aux besoins des enfants.

 

Par ailleurs, l’ATSEM devra notamment être capable de :

 

  • Identifier les besoins de l’enfant de plus de 2 ans,
  • Accompagner l’enfant dans ses apprentissages du quotidien,
  • Amener l’enfant à acquérir autonomie et assurer sa sécurité,
  • Appliquer les règles d’hygiène et sécurité et notamment appliquer le protocole d’entretien,
  • Participer ou animer des activités sous la responsabilité de l’enseignant,
  • Assister l’enseignant dans les missions du quotidien (préparation de supports pédagogiques, gestion du matériel éducatif).

 

Débouchés

Après quelques années d’expérience, l’ATSEM peut être nommée coordinatrice en maternelle. En fin de carrière, l’ATSEM est promu au grade d’ATSEM principal de 1ere classe.

 

Salaire

En début de carrière, le salaire d’une ATSEM est de 1 472€

En fin de carrière, le salaire est de 2139 €

 

AUXILIAIRE DE PUERICULTURE

Secteur

Une soixantaine d’établissements (IFAP : Institut de Formation d’Auxiliaire de Puériculture) prépare au diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture. Aucun diplôme n’est exigé pour se présenter à ce concours. La formation se déroule sur une année scolaire et alterne cours théoriques et stages pratiques.

Actuellement, 60 000 auxiliaires de puériculture exercent en France leurs missions au sein d’une maternité dans un centre hospitalier, dans une crèche ou dans un centre PMI (Protection maternelle et Infantile).

 

Auxiliaire de puériculture - Petite enfance - Espace Concours

Présentation métier

Fonctionnaire de catégorie C, l’auxiliaire de puériculture s’intègre au sein d’une équipe dont les responsabilités sont de réaliser des soins de prévention ou de maintien afin de préserver le bien-être de l’enfant.

 

Missions

Sous la responsabilité du puériculteur, de la sage-femme ou de l’infirmier, l’auxiliaire de puériculture a notamment en charge les responsabilités suivantes :

 

  • Prendre en charge les nouveaux-nés et les enfants en bas-âge,
  • Accompagner les parents dans l’apprentissage des soins du quotidien,
  • Assurer l’assistance aux puériculteurs ou médecins,
  • Veiller au respect des règles d’hygiène et sécurité,
  • Développer la socialisation de l’enfant.

Qualités et compétences

 

Outre le fait d’être à l’écoute des parents au quotidien, patience, disponibilité, douceur, mais aussi dynamisme et autorité sont les qualités requises pour exercer le métier d’auxiliaire de puériculture.

L’auxiliaire de puériculture doit avoir une parfaite connaissance de l’anatomie, physiologie des nouveaux-nés et des enfants en bas-âge, les fondamentaux de la nutrition infantile ainsi que les droits des enfants et de protection de la petite enfance. L’auxiliaire de puériculture doit également maîtriser les règles d’hygiène hospitalière et les techniques et protocoles de soins.

 

Débouchés

Une passerelle est possible pour obtenir le diplôme d’aide-soignant.

Après 3 ans d’expérience professionnelle, l’auxiliaire de puériculture peut se présenter au concours d’entrée IFSI (sans être titulaire du baccalauréat)

Une fois titulaire du diplôme d’Etat infirmier, après 1 an de formation complémentaire, le candidat accède au métier de puériculteur.

 

Salaire

Auxiliaire de puériculture : de 1 118€ à 1700 € + primes

Infirmier : de 1 400€ à 2 300€ + primes

Puériculteur : de 1 600€ à 2 500€ + primes

 

EDUCATEUR JEUNES ENFANTS

 

Secteur

Aujourd’hui en France, 16 000 éducateurs jeunes enfants interviennent auprès d’enfants de 0 à 7 ans. Les structures d’accueil de la petite enfance peuvent être des structures associatives ou institutionnelles. 60% exercent dans le cadre communal.

 

25% des éducateurs jeunes enfants interviennent dans des hôpitaux et établissement spécialisés afin d’intervenir auprès d’enfants malades, d’enfants souffrant d’un handicap ou se confrontant à des difficultés sociales. Les domaines d’intervention ainsi que les structures sont multiples : centres PMI (Protection Maternelle Infantile), foyers de l’enfance, centres d’action médico-sociale, maisons maternelles…  

 

Le diplôme d’Etat d’éducateur jeunes enfants (DEEJE) se prépare sur 3 ans au sein d’un institut. Cette formation est accessible aux titulaires du baccalauréat ou équivalent ou du CAP Petite enfance, du diplôme d’auxiliaire de vie, du diplôme d’accompagnant éducatif et social ou d’auxiliaire de vie sociale (en justifiant 3 ans d’exercice dans cette profession).

 

Présentation métier

L’éducateur jeune enfant travaille au sein d’une équipe souvent pluridisciplinaire et directement sous la responsabilité d’un directeur de crèche ou médecin selon l’établissement d’accueil.

 

Missions

4 missions essentielles encadrent le métier d’éducateur jeunes enfants :

 

  • L’accueil de l’enfant avec notamment un travail sur la problématique de la relation parents/enfant,
  • L’éducation en prenant bien en compte l’apprentissage de l’autonomie, de la vie sociale,
  • La prévention et notamment l’apparition de troubles de comportements ou de problèmes de santé,
  • La coordination d’activités et à court terme d’une équipe.

Qualités et compétences

Patience, disponibilité, écoute, pédagogie et créativité sont autant de qualités essentielles pour exercer le métier d’éducateur jeunes enfants.

 

Etre capable de détecter des troubles éventuels,

Connaitre les fondamentaux des besoins de l’enfant,

Mettre en place des activités éducatives et d’éveil,

Etre capable d’encadrer des projets,

Accompagner et orienter les familles.

 

Débouchés

Après quelques années d’expérience professionnelle, l’éducateur jeune enfant peut prendre la direction d’une équipe ou d’une structure d’accueil.

 

Dans le but d’évoluer professionnellement, l’éducateur jeune enfant a la possibilité de préparer 3 diplômes :

  • Le CAFERUIS : Certificat d’Aptitude aux Fonctions d'Encadrement et de Responsabilité d'Unité d’intervention Sociale
  • LE CAFDES : Certificat d'Aptitude aux Fonctions de Directeur d'Etablissement ou de Service d'Intervention Sociale
  • Le DELS : Diplôme d'État d'Ingénierie Sociale

 

Salaire

1500€ en début de carrière

2100€ en fin de carrière