Une formation accessible et tout commence...

Faire des pâtes fraîches facilement à la maison !

 

Fabriquer vous-même vos pâtes fraîches peut vous sembler compliqué. Si la recette est on ne peut plus minimaliste, c’est la manipulation et la mise en forme de la pâte qui semble délicate. Néanmoins, ne craignez pas de vous lancer, car finalement, même si elles ne sont pas parfaites, vos pâtes auront toujours un meilleur goût que celles trouvées en grande surface ! Allez, c’est juste un petit coup de main à prendre et vos pâtes seront incroyables ! Dans cet article, on vous dit tout sur comment réussir à la perfection la fabrication de vos pâtes maison, de la recette initiale à la confection finale !

 

 

Quelle farine pour les pâtes fraîches ?

 

Classiquement, les pâtes sont constituées d’un mélange de farine, de semoule de blé dur et d’eau. Parfois l’eau est remplacée par des œufs pour faire ce que l’on appelle communément des pâtes aux œufs.

Mais, l’ingrédient de base des pâtes maison c’est bien sur la farine ! Selon la farine choisie, les recettes de pâtes peuvent varier considérablement ! Deux variétés sont généralement utilisées pour la fabrication des pâtes. Le blé tendre et le blé dur. Le blé dur est plutôt utilisé pour les pâtes sèches. Il possède une texture dure qui, après le broyage, se transforme en semoule. Le blé tendre sert davantage pour les pâtes fraîches, ainsi que les nouilles. Il peut se broyer en particules beaucoup plus fines, ce qui lui donne sa texture farineuse.

 

Pour faire une recette classique de pâtes fraîches, on peut faire différents types de mélange entre farine de blé dur et de blé tendre jusqu’à trouver la texture qui nous convienne. Pour commencer, l’on peut prévoir de mettre 50% de blé dur mélangé à 50% blé tendre que l’on mélange avec 1 œuf pour 100g de ce mélange. Le type de semoule conseillé est la semoule fine rimacinata. Certaines recettes vous conseilleront d’utiliser soit seulement de la farine de blé tendre soit seulement de la farine de blé dur. La semoule de blé dur reste conseillée, car elle donne des pâtes moins collantes et dont le goût est moins farineux. Néanmoins, le mieux est que vous n’hésitez pas à faire des tests afin de trouver la recette qui vous conviendra le mieux ! 

 

Traditionnellement dans le sud de l’Italie, les pâtes à la semoule de blé dur ne contiennent pas d’œufs mais plutôt de l’eau. Les pâtes faites à base de semoules de blé dur sont plutôt courtes et creuses tandis que la farine de blé tendre sera privilégiée pour les pâtes longues comme les tagliatelles, les linguines ou encore les nouilles.

 

On peut aussi fabriquer les pâtes avec différents types de céréales, comme l’épeautre, le blé noir, le riz ou encore le maïs. On trouve même aujourd’hui des pâtes faites à partir de farine de pois chiche, de farine de sarrasin ou de pois cassés. Ces variantes permettent aux intolérants au gluten de se faire plaisir !

 

En savoir plus sur quelle farine utiliser pour les pâtes fraîches

 

Préparer les pâtes fraîches sans œuf

 

Il existe beaucoup de recettes différentes pour fabriquer des pâtes. Si les pâtes aux œufs frais sont plus protéinées, il est également possible de confectionner vos pâtes faites maison sans œufs. Cette recette est idéale pour les vegan ou les lactos-végétariens. Les lacto-végétariens intègrent les produits laitiers dans leur alimentation, mais excluent les œufs. Il faut également savoir que les pâtes sans œufs sont une recette tout aussi fréquente en Italie que celle des pâtes qui en contiennent. Pour faire des pâtes sans œufs, il suffit de les remplacer par de l’eau. Les pâtes sans œufs se font plus facilement avec la semoule de blé dur plus qu’avec la farine de blé tendre. Voici donc une recette de pâtes fraîches sans cet ingrédient. Pour la quantité d’eau, on compte 1 dose de semoule pour une demi-dose d’eau tiède.

 

pour 4 personnes :

 

  • 500g de semoule de blé dur fine
  • 250 g d’eau tiède
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • ½ cuillère à café de sel fin

 

Il existe deux principales techniques pour former votre pâte, avec un robot batteur ou à la main. Dans les deux cas, il faut mettre d’abord la semoule puis ajouter petit à petit l’huile et la farine. Si vous faites votre pâte à la main, vous pouvez creuser un trou au milieu de votre tas de farine pour y ajouter l’eau et l’huile et travailler votre pâte en commençant par les bords internes. Lorsque votre pâte forme une boule souple, lisse et régulière, travaillez-la encore quelques minutes jusqu’à ce qu’elle reprenne sa forme initiale lorsque vous appuyez dessus légèrement avec le doigt. Ensuite, vous n’avez plus qu’à laisser votre pâte reposer durant une heure à peu près avant de l’étaler et de la couper selon la forme désirée. Si vous faites vos pâtes fraîches à l’aide d’une machine, il ne vous reste plus qu’à passer votre pâte petit à petit dans un appareil à laminer la pâte avant de la découper.

 

En savoir plus sur comment faire des pâtes fraîches sans œufs

 

Le matériel pour faire des pâtes fraîches

 

Il existe plusieurs sortes de matériel pour confectionner des pâtes maison. Selon la forme de pâte recherchée, il vous faudra vous munir d’outils différents. Pour faire des pâtes laminées il faut, après que la pâte a bien reposé, la couper en morceaux afin de pouvoir l’étaler plus facilement. Pour cette étape vous pouvez procéder avec un rouleau bien fariné ou avec un laminoir à pâte manuel ou électrique. Une fois que vous avez obtenu de beaux rubans, vous pouvez découper votre pâte. 

 

  • Le laminoir

 

Aussi appelé machine à pâtes, c’est l’indispensable pour gagner du temps et préserver un peu vos bras. En quelque tour de manivelle, il fait le même travail que de longs mouvements au rouleau. Grâce à votre appareil, vous obtiendrez de fines feuilles qui seront parfaites pour toutes les formes de pâtes. Pour l’utiliser, vous devez diviser votre pâte en plusieurs pâtons et les passez entre les deux rouleaux de la machine. Il y a jusqu’à 9 épaisseurs différentes de pâte, mais vous devez y aller petit à petit en commençant par le premier cran, puis le second et ainsi de suite jusqu’à l’épaisseur de pâte désirée.

 

  • Le séchoir

 

Une fois formées, les pâtes doivent impérativement sécher au minimum 30 minutes. Si le séchoir à pâte n’est pas indispensable, vous pouvez toujours trouver des systèmes D comme un manche à balai posé entre deux chaises ou un portemanteau. Il est extrêmement pratique pour tous ceux qui ont pris l’habitude de confectionner des pâtes faites maison. Il est aussi idéal pour faire sécher vos pâtes fraîches sur une plus longue période, notamment dans le but de les conserver. Préférez faire sécher sur une longue période les pâtes qui ne contiennent pas d’œufs. Généralement, les bras du séchoir se plient pour un rangement plus aisé dans votre cuisine.

 

  • Moules, presse et roulette

 

Il existe différentes sortes de moules et différentes roulettes, dentelées ou non, qui vous permettront d’obtenir toutes formes de pâtes différentes. Les moules à raviolis vous permettront d’obtenir des pâtes farcies très régulières et qui présentent bien.

 

  • Machine à pâtes tréfilées

 

Les pâtes tréfilées sont passées à travers une matrice qui leur a donné leur forme. Il existe des machines sur le marché pour les professionnels mais aussi pour les amateurs qui permettent de faire des pâtes sans laminoir qui sont tout aussi fines ! Certaines machines mélangent même la pâte, vous n’avez qu’à fournir les ingrédients et à laisser travailler la machine.

 

En savoir plus sur le matériel pour faire de pâtes fraîches

 

Faires des pâtes fraîches sans machine

 

Si vous n’avez pas besoin d’une machine à pâtes pour confectionner vos propres pâtes, celle-ci peut s’avérer être un choix judicieux pour faire des pâtes fines idéales pour vos lasagnes ou vos plats de tagliatelles. Non seulement vous gagnerez du temps, mais vous vous fatiguerez moins. Il est tout à fait possible de fabriquer des pâtes à la maison sans aucune machine.

 

Pour faire des pâtes fraîches maison sans machine, la recette est simple, vous n’avez besoin que de 3 ingrédients :

 

  • de la farine
  • des œufs
  • du sel

 

Petite astuce, si vos œufs n’ont pas un calibre standard vous pouvez les peser. On compte un œuf pour 100g de farine sachant qu’il doit peser à peu près 50g. Avoir la juste proportion d’œufs évitera tout ajout d’eau dans cette recette qui n’en a pas besoin. Vous pouvez en mettre un peu si jamais votre pâte est trop sèche, mais évitez d’en mettre trop. Dans un récipient ou sur votre plan de travail, il faut toujours commencer par déposer la farine salée. Ensuite ajoutez un à un les œufs et mélangez pour obtenir une pâte homogène. Au fur et à mesure que vous travaillerez votre pâte, elle deviendra de plus en plus lisse.

 

Une fois que vous êtes satisfait, couvrez votre préparation ou laissez-la reposer 30 minutes minimum. Cette étape est indispensable car c’est ce qui va donner à la pâte toute son élasticité. Ne laissez pas reposer votre préparation plus d’une journée au risque de la voir s’oxyder !

 

Prenez à peu près un tiers de votre pâte et étalez-la avec un rouleau. Si vous l’avez bien travaillée elle devrait être bien élastique. Une fois que votre pâte a l’épaisseur désirée, vous pouvez la découper selon la forme de pâte que vous souhaitez ! Si vous souhaitez faire des pâtes longues, coupez votre pâte en bandes plus ou moins fines selon la variété de pâte que vous voulez obtenir. Si vous voulez confectionner des pâtes courtes vous pouvez couper votre pâte en petits carrés pour faire des crozets, ou en rectangle pour faire des farfalles.

 

Il ne vous reste plus qu’à procéder à la cuisson !

 

En savoir plus sur comment faire des pâtes fraîches sans machine

 

 

En savoir plus :