Une formation accessible et tout commence...

Quel est le temps de cuisson des pâtes fraîches ?

 

Vous avez confectionné votre propre pâte pour faire vos pâtes fraîches ? Après les 30 minutes de séchage obligatoires, il ne vous reste plus que l’étape la plus rapide, mais aussi la plus déterminante pour votre plat, la cuisson ! Combien de temps cuire vos tagliatelles, raviolis ou encore vos lasagnes ? Comment réussir vos pâtes al dente ? Quelle quantité de sel et d’eau ? Ces questions peuvent paraître simples mais elles ont toute leur importance dans la cuisine des pâtes ! Si celles-ci sont réputées comme inratables, un accident, une erreur de dosage ou une minute de trop et vos pâtes peuvent se trouver collantes, voire carrément gluantes. Ce serait dommage de gâcher tous vos efforts pour une petite minute de trop ! Si vous voulez savoir comment être sûr de réussir toutes vos recettes de pâtes faites maison à tous les coups, cet article est fait pour vous !

 

 

 

 

Cuire vos pâtes fraîches à la perfection

 

Cuire vos pâtes à la perfection préservera les qualités nutritionnelles de vos pâtes fraîches qui doivent présenter une certaine résistance sous la dent, d’où le nom “al dente”. Trop cuits les glucides complexes qui composent les pâtes se détériorent et se transforment alors en sucres rapides, moins intéressants pour l’organisme sur le long terme ! Les pâtes aux œufs ont également tout intérêt à ne pas être trop chauffées dans le but de préserver les protéines qu’elles contiennent. Alors comment cuire vos pâtes faites maison à l’italienne ?

 

Si la cuisson des pâtes sèches industrielles ne fait aucun doute, car il suffit de respecter les indications du paquet, le temps préconisé pour cuire les pâtes fraîches est plus mystérieux. Néanmoins vous avez un petit indice lorsque vous achetez des pâtes aux œufs en magasin. Les faire cuire ne demande généralement pas plus de 3 minutes. Pour vos pâtes faites maison, c’est la même chose, il ne faut pas les plonger plus de trois minutes sous peine de les voir se déliter. On ne peut pas voir à l’œil nu si les pâtes sont cuites, mais vous pouvez toujours en enlever une de la casserole et la goûter ou encore tester la résistance de la pâte avec un couteau. Dans tous les cas, la cuisson dure entre 3 et 5 minutes selon l’épaisseur de la pâte. Concernant les pâtes farcies, c’est environ 3 minutes mais à petit bouillon pour ne pas que la pâte s’ouvre et laisse échapper la farce. Les ravioles et raviolis sont fragiles donc préférez utiliser une écumoire pour les égoutter. Pour les pâtes fraîches non farcies comme les tagliatelles, une passoire conviendra parfaitement.

 

Contrairement aux pâtes industrielles qui sont séchées et qui contiennent moins de 12% d’eau, vos pâtes fraîches maison, avec ou sans œuf, contiennent encore beaucoup d’humidité. Selon les ingrédients, semoule de blé pour des pâtes plutôt fermes ou avec de la farine de blé pour des pâtes tendres, la cuisson peut également varier. C’est vraiment la fabrication de vos pâtes qui déterminera combien de temps vous pouvez les cuire alors suivez les recommandations de la recette ou faites vous-même vos tests pour obtenir des pâtes parfaites ! 

 

La règle des 1, 10, 100

 

Afin de cuire vos pâtes à la perfection, cette astuce peut vous aider : la règle des 1, 10, 100.  Pour 100 g de pâtes, il vous faudra 1 l d’eau et 10 g de sel.  Il peut être difficile de déterminer les quantités nécessaires. Cette règle est là pour que vous n’ayez plus à vous poser de questions. Comme disent les Italiens, l’eau des pâtes doit être salée comme celle de la mer afin de révéler toute leur saveur. Quant à la quantité, elle doit être suffisamment importante pour que les pâtes “dansent” au rythme de l’eau qui boue. Une insuffisance pourrait rendre vos pâtes collantes car l’amidon contenu dans la farine serai incorrectement dilué.

 

Éviter que vos pâtes ne collent entre elles

 

Pour éviter que vos pâtes ne collent, quelques réflexes simples peuvent s’avérer salutaires. Tout d’abord mettre suffisamment d’eau, 1 l pour 100 g de pâtes, 2 l pour 200 g de pâtes etc. Ensuite, n’oubliez pas de remuer vos pâtes. C’est durant cette étape que l’amidon change de texture pour se gélifier. Si les pâtes ne sont pas remuées, elles risquent de se coller entre elles ou même au fond de votre casserole.

 

Vous devez également bien attendre l’ébullition avant de mettre vos pâtes. Une eau tout juste frémissante augmentera le risque que vos pâtes adhèrent entre elles. Il faut également veiller à maintenir l’ébullition durant toute la durée de la cuisson. Vous pouvez même augmenter légèrement le feu au moment où vous plongez vos pâtes pour remédier à la légère baisse de température qui suivra. Ne couvrez pas ! Les pâtes cuisent toujours à découvert !

 

Quant à l’astuce du filet d’huile pour éviter que vos pâtes ne collent, elle est inutile à cette étape. En effet, l’huile et l’eau n’étant pas miscibles, ce geste n’empêchera pas vos pâtes de coller. C’est seulement lors de l’essorage de vos pâtes que l’huile ajoutée se déposera sur le dessus des pattes. Néanmoins, pour préserver les qualités nutritionnelles de l’huile, autant ajouter celle-ci directement sur les pâtes, après les avoir égouttées non ?

 

Mode d’emploi pour cuire vos pâtes fraîches à l’italienne

 

  • Commencer par mettre 1 L d’eau à chauffer pour 100 g de pâtes. Couvrez la casserole ou le faitout pour que ce soit plus rapide. Il est préférable d’attendre qu’elle bouille avant d’ajouter le sel. 
  • On compte entre 75 g et 100 g de pâtes par personne. Dès que les pâtes sont dans l’eau on augmente le feu et on mélange tout de suite les pâtes. Il ne faut pas oublier ce geste lorsque vous les plongez dans le bouillon. Si possible le reproduire une ou deux fois.
  • Pour savoir si vos pâtes sont prêtes, retirer une pâte et la couper avec un couteau. Ce qu’on appelle “l’âme blanche” ne doit plus être visible. Si c’est le cas, retirez vos pâtes, sinon laissez-les encore 30 secondes, puis répéter ce geste jusqu’à ce que leur fermeté soit idéale !
  • Dès que vos pâtes sont prêtes, égouttez-les avec une passoire ou une écumoire et ajouter immédiatement avec une touche d’huile d’olive ou une noix de beurre. N’attendez pas pour déguster vos pâtes fraîches et servez-les tout de suite !

 

Finir de cuire les pâtes fraîches dans la sauce

 

Surtout ne jetez pas toute votre eau de cuisson, elle est très intéressante à ajouter dans votre sauce si elle manque de fluidité. Grâce à l’amidon qu’elle contient, elle permet à votre sauce d’adhérer plus facilement aux pâtes ! Vos pâtes fraîches faites à partir de farine de blé tendre ou de semoule de blé dur contiennent de l’amidon et c’est cet ingrédient qui rendra leur texture élastique et fondante en bouche.Vous pouvez également égoutter vos pâtes une minute avant la fin et finir de les cuire directement dans votre sauce ! Cela permettra la liaison parfaite des deux et une répartition égale de votre préparation !

Que vous les ayez faites au rouleau, avec un laminoir ou une machine à tréfiler, la cuisson reste une étape essentielle à ne pas louper, qu’importe la recette choisie ! 

 

Le one pot pasta

 

Cette recette consiste à cuire tous les ingrédients ainsi que les pâtes, tagliatelle, penne ou spaghetti dans une même cocotte. En plus d’être facile, cette recette permet de vous épargner de la vaisselle ! Voici comment faire une recette de one pot passa au pesto et au parmesan ! Il vous faut :

 

  • 125 g de spaghetti
  • 350 ml d’eau
  • 2 gousses d’ail
  • 1 à 2 cuillères à soupe d’huile
  • 1 petit pot de pesto
  • 50 g de parmesan

 

Commencer par peler et hacher l’ail puis mettez l’eau et l’huile dans une casserole, ajouter l’ail et les pâtes et mettez sur le feu. Faites cuire jusqu’à ce que les liquides soient complètement absorbés par les pâtes. À la fin retirez l’ensemble du feu et ajouter le pesto et le parmesan puis mélanger bien. Ajustez l’assaisonnement. Il n’y a plus qu’à servir et à déguster !

 

Vous pouvez trouver toutes les recettes de pâtes classiques cuisinées selon la méthode du one pot pasta ! De quoi accumuler moins de vaisselle sale dans votre cuisine ! Surtout si vous faites vos pâtes vous-même, que ce soit au rouleau ou avec un laminoir, vous n’avez pas envie de vous rajouter du lavage supplémentaire !

 

En savoir plus sur comment faire des pâtes fraîches sans machine